Quand les enfants «étirent» l'heure du dodo...

Auteur
Dre Nadia

Bonjour Dre Nadia,

J'ai une fille âgée de 2 ans qui ne veut plus dormir le soir. Il n'y a eu aucun changement majeur dans sa routine ou dans sa vie en général. Elle se relève constamment après sa routine du dodo qui comprend : lui donner son bain, lui lire une histoire et lui donner ses bisous et câlins. Au moment où je quitte la chambre, elle se lève une première fois. Souvent, elle reste sur le seuil de la porte et ne sort pas de sa chambre.

D'autres fois, elle demande d'aller aux toilettes, même si elle à une culotte d'entrainement la nuit (elle est propre seulement le jour). Il y a une veilleuse dans sa chambre, ainsi que de la musique d'ambiance. La porte reste un peu ouverte. Elle se couche vers 19 h 45 et ne s'endort pas avant 21 h ou 21 h 30. Le seul moyen que j'ai trouvé pour tenter de changer la situation, c'est de finir par me fâcher ou de lui faire des menaces du genre : «Pu de toutou ou pu de suce». Je ne veux plus utiliser ces techniques... j'aimerais plutôt avoir votre avis et vos trucs. Une maman qui a besoin de relaxer à 20 h!"

Les conseils de Dre Nadia

Répondre aux besoins avant le dodo 

Pour collaborer à l'heure du dodo et s'endormir plus rapidement, les enfants de l'âge de votre fille ont généralement besoin de trois choses :

  1. Une période où ils reçoivent de l'attention exclusive, quelque part entre la fin du souper et l'heure du dodo.
  2. Une routine du dodo rassurante, chaleureuse, stable, logique et qui permet d'éliminer toutes les excuses pour se relever.
  3. Un encadrement comportant des limites claires et constantes.

Je vais vous expliquer ces trois points en détail...

1- Attention exclusive

Premièrement, il faut comprendre que les enfants ont besoin de recevoir régulièrement l'attention de leurs parents. Quand ils n'ont pas eu leur « dose », ils se mettent à chercher de l'attention, et pas toujours d'une façon acceptable!

Ce n'est pas du caprice

Les parents croient souvent que ces comportements de recherche d'attention sont des caprices de la part des enfants, que lorsqu'ils adoptent ces comportements, ils nous « manipulent ». Il n'y a rien de plus faux! Tout comme les parents n'ont pas de mode d'emploi pour éduquer leurs enfants, ces derniers n'ont pas de mode d'emploi pour savoir comment obtenir l'attention de leurs parents... et ils en ont réellement besoin, notamment pour le développement de leur estime de soi. 

Prendre du temps...

Puisque savoir bien se comporter et connaître les attentes de leurs parents n'est pas inné, ils procèdent par essais-erreurs. Alors, quelque part entre l'heure du souper et l'heure du coucher, tentez de passer au moins 15 minutes avec votre fille durant lesquelles vous vous efforcerez d'entrer dans son mode d'enfant. Cela signifie de la laisser diriger le jeu, de la valoriser dans ce qu'elle fait, de nommer ce qu'elle fait... bref, c'est elle le boss durant cette période.

2- Routine du dodo

Deuxièmement, je vois que vous faites déjà une belle routine de dodo. Cela doit certainement contribuer à la rassurer, puisque vous créez ainsi un rapprochement avec elle avant qu'elle ait à se séparer de vous pour la nuit.

Il est important que cette routine soit sensiblement toujours la même afin qu'elle soit prévisible à ses yeux et qu'elle en connaisse bien les limites.

Il faut également que cette routine permette de diminuer les « excuses » que l'enfant pourrait utiliser pour se relever. Vous dites que votre petite demande à aller aux toilettes? Eh bien! Faire un petit pipi avant d'aller au lit pourrait être ajouté à sa routine. De plus, parce qu'elle n'a pas totalement complété son apprentissage de la propreté, faire un pipi dans la toilette plutôt que dans la culotte d'entraînement, si près de l'heure du dodo, pourrait bien la valoriser et l'encourager.

3- Encadrement

Troisièmement, il est important qu'elle comprenne qu'après sa routine, elle ne doit plus se lever du lit. Pour cela, il faut un encadrement avec des consignes claires. Il faut la renforcer le lendemain matin lorsqu'elle a bien collaboré la veille, et il faut prévoir des conséquences si elle n'écoute pas les consignes. De plus, il faut lui expliquer ce qu'elle doit faire si elle ne trouve pas le sommeil immédiatement (ex. : se raconter une histoire dans sa tête, jouer avec un toutou dans son lit...).

La rassurer

Dans le cas où son refus de rester dans son lit serait explicable par une insécurité, vous pourriez rester dans sa chambre jusqu'à ce qu'elle s'endorme, afin de la rassurer. Vous pourriez vous asseoir sur une chaise en lui disant que vous resterez là à condition qu'elle cesse de vous parler. SI elle ne respecte pas cette consigne, vous sortirez et fermerez la porte (après cet avertissement, si elle n'écoute toujours pas, c'est qu'elle n'est pas si insécure).

N'enlevez pas son toutou ou sa suce si ses objets contribuent à la sécuriser. Si, parce qu'elle n'écoute pas, vous sortez de sa chambre, elle aura peut-être besoin de ces objets qui représentent la sécurité de sa mère.

Bonne chance et surtout, je vous souhaite d'avoir des soirées plus reposantes!

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web