Comment être un bon parent d'ado?

Dans le cadre du lancement du nouveau livre de Dre Nadia « Les ados : guide de survie pour parents », publié aux éditions La presse, nous avons choisi de vous offrir cet extrait qui pourrait vous aider à mieux communiquer avec votre enfant.

Vous pouvez influencer positivement votre ado

Votre ado ne le laisse pas paraître, mais ce que vous faites et ce que vous dites a de l'importance pour lui. Il ne vous imite plus comme lorsqu'il avait trois ans, mais il vous observe, pèse le pour et le contre de ce que vous faites, et pourrait adopter plusieurs de vos attitudes, peut-être même sans s'en rendre compte. Surtout si vous avez un bon lien avec lui.

Comment faut-il être en tant que parent?

C'est surtout si vous avez des attitudes parentales démontrant votre chaleur, votre écoute et une ouverture d'esprit que votre ado vous respectera, vous fera confiance et se laissera influencer par vous. D'abord et avant tout, il est important que vous acceptiez que votre enfant est une personne différente de vous. Cela peut paraître évident à première vue, mais de nombreux parents l'oublient parfois.

Surtout laissez-les être eux-mêmes!

Avez-vous déjà vu des parents insister pour que leur enfant performe dans des cours de musique ou des activités sportives comme si l'honneur de la famille en dépendait? Avez-vous déjà connu des gens dont le choix de carrière a été totalement influencé par la pression des parents et qui, au bout de quelques années, s'apercevaient qu'ils étaient malheureux dans leur métier ou leur profession?

La pression : des conséquences désastreuses

Comme quoi la pression des parents peut parfois avoir autant de conséquences désastreuses que la pression des pairs! À preuve, ce genre de situation sert de base à plusieurs films et romans. Il s'agit d'exemples de parents qui veulent le bien de leur enfant, mais qui perçoivent leur enfant comme leur prolongement. C'est comme si le bien-être de leur progéniture devait absolument passer par un chemin tracé par eux.

C'est un être à part entière

Je le répète encore : votre enfant est une personne différente de vous, dont vous souhaitez le bien et qui vous ressemble, mais qui a le droit de faire ses propres choix. Le chemin qui mènera à son bien-être et à son bonheur que vous souhaitez tant est peut-être un chemin différent du vôtre, de celui que vous aviez imaginé pour lui. Ainsi, il vaut mieux lui poser les questions qui l'aideront à trouver SON chemin, plutôt que de lui indiquer un chemin déjà tout tracé par vous.

Il possède une partie de vos gènes, il a évolué dans un environnement où vous avez été présent et que vous avez contrôlé, il sera donc grandement influencé par vous. Mais l'adolescence est la période où il doit apprendre à se différencier, à peser le pour et le contre de tout ce que vous lui avez inculqué, et c'est sain qu'il le fasse. Si vous le respectez et que vous avez une bonne relation avec lui (malgré quelques conflits occasionnels), les chances sont qu'il ne rejettera que très peu de vos valeurs et de vos opinions, qu'il en adoptera une grande partie.

Soyez humble, excusez-vous, reconnaissez votre erreur
lorsque vous en faites une et respectez-le!

Si vous voulez que votre adolescent vous respecte, vous devez d'abord le respecter. Si vous voulez qu'il reconnaisse ses erreurs, reconnaissez les vôtres. Vous êtes encore et toujours un modèle pour lui, même si c'est à temps partiel à cette étape! Maintenant qu'il a un regard plus critique sur vous, il rejettera certaines de vos attitudes, et il en adoptera d'autres. Donc, lorsque vous faites une erreur de jugement, surtout lorsqu'elle concerne votre relation avec lui, ayez l'humilité de reconnaître votre erreur et de vous excuser. Reconnaître une partie de vérité dans ce qu'il dit est la meilleure façon de désamorcer sa colère et de pouvoir continuer à l'influencer, malgré vos imperfections et vos erreurs. Votre ado vous admirera et vous respectera pour votre humilité.

Donner parfois raison à son enfant

Si au contraire, vous adoptez l'attitude de « J'ai toujours raison et tu as toujours tort parce que je suis le parent et toi l'enfant », il risque de se concentrer sur vos défauts et de se jurer de ne jamais devenir comme vous, malgré vos qualités, qu'il ne verra plus. Et voilà votre potentiel d'influence positive parti en fumée... Exemple : «Olivier, je m'excuse d'avoir mal réagi lorsque tu m'as demandé d'avoir la permission d'inviter plusieurs amis à la maison ce week-end. Je n'aurais pas dû perdre patience et crier. Tu as dû m'en vouloir après. Je ne dis pas que je vais accepter ta demande, mais laisse-moi un peu de temps pour la considérer et réfléchir. Je te donnerai ma réponse demain.»

Dans cet exemple, le parent donne raison à son ado qui, face à la première réaction impulsive de son parent, s'est probablement dit « Il capote, il est trop sévère! » s'il ne l'a pas carrément exprimé haut et fort! Lui donner raison a pour effet de désamorcer sa colère ou son sentiment de rébellion qu'a pu causer la réaction exagérée du parent. Ensuite, le fait que le parent reconnaisse son erreur et qu'il s'excuse en démontrant son désir de le respecter fait en sorte que le jeune aura probablement plus de chances de le respecter à son tour... Il est même possible qu'il ressente de l'admiration pour son parent en se disant « Oh my God, je ne suis pas certain que j'aurais été prêt à avouer mon erreur ainsi! Comment fait-il? »

Ne pas être un parent cool

Souhaitez-vous que votre ado reste ainsi toute sa vie, ou souhaitez-vous qu'il devienne un adulte responsable? Avez-vous déjà vu un adulte entre 40 et 50 ans porter des vêtements achetés dans une boutique pour ado afin de se rajeunir? Ne trouviez-vous pas qu'il avait l'air ridicule plutôt que l'air jeune?! Ne mésinterprétez pas mon propos... il n'y a rien de mal à suivre la mode et à vouloir paraître un peu plus jeune... mais comme dans tout, la modération a bien meilleur goût!

Votre ado a encore besoin de stabilité et il a également besoin de voir des modèles d'adultes autour de lui. Vos vêtements de la mode d'il y a deux ans (une éternité à ses yeux!), vos attitudes de parents un peu plates et vieux jeu sont une façon de lui offrir cette stabilité et un modèle adulte. De toute façon, si vous voulez trop lui ressembler, il risque de vous trouver « wannabe1 ». C'est une bataille perdue d'avance! Alors, aussi bien assumer votre rôle d'adulte.

Vouloir être « cool », pour certains parents, peut aussi vouloir dire de laisser l'ado complètement à lui-même, ne lui imposer aucun cadre ou aucune limite, par peur de le brimer ou, pire encore, par peur d'entrer en conflit avec lui. Vous verrez dans les prochains chapitres que ce sont des erreurs à éviter Les conflits sont inévitables que vous agissiez en parents « cool » ou non, mais ils peuvent être facilement gérés si vous agissez en adulte.

Cet extrait a été tiré du nouveau livre de Nadia Gagnier  Les ados : guide de survie pour parents, publié aux éditions La presse.

Livre Nadia La presse

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web