COVID-19 : les camps d'été seront ouverts

Auteur
Cynthia Brunet
6 mai 2020
Les camps d'été seront ouverts

Les camps d’été à travers le Québec devraient être en mesure d’accueillir les enfants dès la fin juin, en suivant les recommandations de la Santé publique. Néanmoins, comme dans le cas des écoles, les camps ne seront plus les mêmes, à tout le moins, pour l’été 2020.

Ouverture des camps d’été

Au grand soulagement des parents et pour le bonheur des enfants, la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a confirmé que les camps de jour seront ouverts cet été. Toutefois, l’évolution de la pandémie et l’impact du retour en classe des élèves du primaire seront étroitement surveillés. L’ouverture des camps sera donc conditionnelle à la maitrise de la situation pandémique. La Direction de la santé publique aura indéniablement le dernier mot en ce qui concerne l’ouverture officielle à la fin juin ou au début juillet. Les dates d’ouverture et les endroits où il sera possible d’y ouvrir des camps varieront donc selon la situation épidémiologique de chacune des régions.

Un guide officiel

Un guide officiel sera présenté sous peu afin d’encadrer l’ouverture prochaine des camps d’été. Ce guide offrira des balises pour les directeurs de camps à travers le Québec, ainsi que des conseils et recommandations pour adapter leurs installations.

Il est attendu avec impatience afin que tous puissent se préparer en conséquence. Les ratios seront probablement revus ce qui aura un impact significatif sur les dépenses et revenus de chaque établissement, mais surtout sur le nombre de moniteurs à recruter et le nombre d’enfants qui pourra être accueilli chaque jour de l’été.

Eric Beauchemin, directeur général de l’association des camps du Québec, participe à l'élaboration du plan de relance et mentionne que celui-ci est développé en fonction de la situation actuelle, en prenant en considération la distanciation sociale de 2 mètres. Il espère néanmoins ne pas avoir à vivre avec ce scénario pour les 9 semaines de la saison estivale. 

Des camps transformés

Même si les camps de jour offerts par les municipalités et les camps privés peuvent ouvrir leurs portes cet été, les enfants n’y retrouveront pas les mêmes activités que dans le passé. Quatre grands principes seront indéniables : respecter les règles de distanciation sociale; favoriser les activités extérieures, donc minimiser les activités intérieures; appliquer des mesures d’hygiène adaptées; et diminuer les contacts entre les personnes dans les activités.

Les sorties ne seront plus à l’ordre du jour et l’accès à des modules de jeux ne sera plus permis. Une réflexion concernant la baignade s’avère en cours, et l’utilisation du matériel, comme des ballons, ne sera probablement pas possible. À toutes ces contraintes qui s’ajoutent, les enfants devront, bien sûr, respecter la distanciation physique de 2 mètres. Tous les jeux devront alors être repensés, de nouveaux seront inventés.

Les moments d’accueil et de transition seront aussi réorganisés, tout comme l’heure du diner. Mais déjà, les dirigeants de camps se préparent à cette nouvelle réalité et tentent de trouver des solutions pour chacune des nouvelles obligations.

Ouverture possible des camps de vacances et des camps sportifs

Il n’y a pas que les camps de jour qui pourront ouvrir. Les camps de vacances avec hébergement devraient aussi pouvoir s’adapter à la situation. Le nombre de jeunes qu’ils seront en mesure d’accueillir sera toutefois peu élevé. Pour plusieurs, la capacité d’accueil avec les nouvelles mesures se situera autour de 40 %.

Du côté des camps sportifs, des lignes directrices devraient également être présentées sous peu. L’accent sera mis sur le renforcement des habiletés plutôt que sur les matchs. L’ensemble des directives devra cependant être approuvé par les autorités sanitaires provinciales.

Selon la présidente de l’association des loisirs et des parcs de la Colombie-Britannique, Rebecca Tunnacliffe, dans la mesure où la distanciation physique est respectée, il devrait être possible de rétablir les activités de loisir en plein air, ainsi que les activités organisées.

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Des inscriptions déjà en cours et d’autres qui s’amorcent

Plusieurs municipalités attendent le guide officiel provenant du gouvernement avant de décider s’ils ouvriront ou non leurs camps d'été. Les nouvelles normes et les ratios seront considérés afin d’évaluer s’ils pourront être respectés.

Les inscriptions s’amorceront donc dans les jours à venir, selon les différentes régions à travers le Québec. Cependant, plusieurs camps privés prennent actuellement les inscriptions, sans demander pour autant un paiement.

Selon vos besoins, vaut mieux ne pas trop tarder. Les places seront moins nombreuses cette année et se combleront rapidement.

Avec la pandémie actuelle de la COVID-19, les camps devront se réinventer. Toutefois, les enfants y retrouveront assurément des moniteurs dynamiques et motivés. Il ne sera pas facile de respecter la distanciation physique, mais, jeunes et moins jeunes, nous devrons tous apprendre à vivre, avec la présence de ce virus. En espérant que l’été sera beau!

Sources : La Presse, Radio-Canada, 98,5fm, Journal de Québec, Le Soleil

 

Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Bell Média ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web