Camp de jour et COVID-19 : retour aux ratios habituels d'enfants par moniteur

Auteur
Cynthia Brunet
4 juin 2020
Camp de jour : retour aux ratios habituels d'enfants par moniteur

La Santé publique a annoncé le 3 juin que les ratios d’enfants par moniteur dans les camps de jour du Québec étaient revus à la hausse. Malgré la pandémie de la COVID-19, le nombre d’enfants par groupe sera finalement identique à celui des étés passés dans la majorité des camps de jour. Ce changement s’avère possible, selon le Directeur général de la Santé publique «compte tenu de l’évolution des connaissances relatives à la transmission du virus et de la situation de la pandémie».

Une ouverture dorénavant réaliste

À la suite du dépôt du Guide de la relance des camps en contexte COVID-19, de nombreuses municipalités à travers le Québec, ainsi que des camps privés avaient dit craindre de ne pouvoir accueillir les enfants cet été. Les ratios proposés nécessitaient un très grand nombre de moniteurs, près du double, ainsi que davantage de locaux, ce qui faisait exploser les coûts. Mais, au-delà de l’aspect financier, les différents camps étaient, en plus, confrontés à une pénurie de personnel.

En revenant aux ratios habituels tels qu’exigés par l’Association des camps de jour du Québec (ACQ), soit des groupes de 8 enfants chez les 3-4 ans, de 10 chez les 5-6 ans, de 12 chez les 7-8 ans, et enfin de 15 enfants chez les 9 ans et plus, il devient dorénavant possible de combler les postes de moniteurs et ainsi accueillir un maximum d’enfants. Les dirigeants de camps peuvent enfin respirer et l’ouverture à partir du 22 juin devient maintenant réaliste.

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Davantage de places dans les camps, davantage de camps qui ouvriront

Cette annonce s’avère une excellente nouvelle autant pour les parents que pour les camps du Québec. Des camps municipaux, comme des camps privés, qui avaient déjà annoncé qu’ils resteraient fermés durant la période estivale, reviendront probablement sur leur décision. À tout le moins, ils vont considérer à nouveau la possibilité d’ouvrir leurs portes cet été. Les parents qui peinaient à trouver une place pour leurs enfants pourront souffler un peu.

Une aide financière d’urgence qui s’ajoute aux bonnes nouvelles

À cette bonne nouvelle, s’ajoute également une aide financière d’urgence de 11 millions de dollars offerte aux camps à travers le Québec. Ceux-ci doivent adapter leurs installations afin de respecter de nombreux critères, entre autres par rapport à l’hygiène des lieux et au respect de la distanciation physique.

 

Sources : Gouvernement du Québec, La Presse, Radio-Canada 

 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web