Le 16 mars 2015 par Saskia Thuot

Chloé contre la leucémie

Je vous écris depuis ma cuisine où il fait encore soleil! Quelle merveille quand on avance l'heure, récupérer ces heures de lumières est si réconfortant! Je repense à notre semaine de relâche en famille! Ahhh, même si j'avais presque tout planifié, préparé, organisé, des imprévus peuvent survenir. 

En congé depuis à peine deux dodos, mon grand Laurence s'est levé un matin le visage tout déformé, la gorge enflée et la fièvre prête à monter. Oh non! Je sentais qu'il avait vraiment mal, rien de capricieux ici. Bon, par où commencer, comme on est aux États, je sais que je dois d'abord appeler mon assurance-voyage avant de consulter un médecin. Service rapide et très efficace, on nous dirige vers la clinique la plus près. Je pars avec mon grand, on arrive à la clinique. La dame me répond en français, on est sûrement pas les premiers québécois qui passe dans le coin. Elle me demande si j'ai un rendez-vous. 

Non, je croyais que je pouvais me présenter et attendre. 

Elle me regarde en souriant: Pas de problème, je vérifie le tout, vous pouvez vous asseoir. En espérant qu'on attendra pas trop longtemps... 

Laurence s'installe dans une chaise en petite boule, il est plutôt mal en point et la climatisation est si forte, on gèle. Évidement, je suis partie si vite que je n'ai pas pensé apporter une veste. Pauvre amour, il  tremble de tout son corps, la fièvre est vraiment forte. Heureusement, l'infirmière nous appelle. Elle examine Laurence, il a de la difficulté à se tenir debout. Elle prend sa grandeur, son poids et sa température. La fièvre est très élevée. Une gentille jeune médecin se joint à nous, après quelques tests, elle confirme un diagnostique d'amygdalite, après quelques jours d'antibiotiques, il devrait mieux aller.  

Vous savez comme les petits ont de l'énergie à revendre, et bien mon grand a dormi pendant presque deux jours, fallait vraiment qu'il soit amoché. Pierre et moi on se relayait pour le conforter et passer du temps avec Simone. Il ne voulait pas manger, il a passé deux jours complètement livide. La nuit, il a eu des poussées de fièvre pendant lesquelles il délirait… plutôt inquiétant. Et voilà que trois jours plus tard, il était de retour sur ses deux pattes à courir partout et à taquiner sa sœur ;-) Ça c'est bon signe ;-)!

Pendants ce temps...

Mes enfants vont dans une petite école à St-Bruno. Cette école me fait penser à une grande famille. Récemment, Laurence est revenu à la maison en me disant: Mme Mélanie est partie à l'hôpital aujourd'hui, sa fille a des problèmes de santé. Quelle ne fût pas ma surprise d'apprendre que la petit Chloé âgée de 9 ans se bat pour sa vie. En novembre dernier, elle a reçu une greffe, elle allait bien, mais elle a contracté un virus et jeudi dernier, ils ont appris que la leucémie est de retour... Elle est présentement dans un 6e traitement de chimiothérapie, les médecins souhaitent l'amener dans un hôpital de Memphis pour lui offrir un traitement unique et augmenter ses chances de survie (qui sont, au moment où j'écris ces mots, malheureusement minces). Ils possèdent là-bas une machine rare qui permettrait de modifier génétiquement la moelle osseuse d’un des deux parents de Chloé pour la lui greffer. Pour permettre aux deux parents d'accompagner la forte Chloé, et ainsi doubler les chances de réussite, ils ont besoin de notre aide. C'est avec beaucoup d'humilité que Mme Mélanie et Francis font appel à nous, pour les aider à amasser les 50 000$ nécessaires pour faire le voyage le plus important de leur vie. Un voyage qui pourrait leur permettre de sauver leur merveilleuse Chloé. Chaque don fera la différence : Chloé contre la leucémie

La petite Chloé

Merci beaucoup de votre générosité et surtout, profitons de chaque instant.xxxx

 

Les blogues Famille

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi