Le 10 mars 2015 par Josée Bournival

C’est l’heure du déjeuner. Je regarde l’horloge pour m’assurer que nous respectons notre horaire familial. Les matins de semaine sont orchestrés afin que Clémentine soit à l’heure à l’école.

Ce matin ne fait pas exception, il faut insister un peu pour que les poulettes terminent leur repas et filent à la salle de bain nettoyer leurs doigts collants de miel.

Pourtant, le temps se suspend au moment où j’apprends à Simone qu’à l’âge de Blanche elle prononçait déjà des dizaines de mots. Elle fronce les sourcils, intriguée et me demande lesquels…

Je me rends donc à mon bureau pour trouver son livre de bébé. Je me rappelle très bien avoir énuméré tous les mots qu’elle maîtrisait à l’âge de 15 mois. J’en commence la lecture et un silence monacal s’installe dans la cuisine. Tous veulent connaître un pan du passé, pourtant pas si lointain.

Je n’arrive pas à l’expliquer, mais ce saut dans le passé m’a presque arraché une larme. Je me suis rappelé que Simone appelait sa grande sœur « Mentine » et qu’elle trouvait hilarant de répéter à répétition « ça pue ». Des détails insignifiants, mais que je chéris.

Clémentine a rapidement voulu qu’on lise une page de son livre personnel. J’y avais noté qu’à 8 mois, elle se choquait lorsqu’elle rampait à plat ventre et qu’elle n’allait pas suffisamment vite à son goût.

On a perdu beaucoup de temps, plongé dans ces souvenirs. Si bien que les poulettes se sont habillées en 4e vitesse pour partir à l’école et la garderie.

Une fois seule, j’ai feuilleté les albums de bébé de mes 3 enfants. Je regrette de ne pas les avoir noircis davantage. Chaque phrase est précieuse. Chaque souvenir réanimé à sa lecture. Je m’émeus à la redécouverte des trésors que j’ai glissés entre les pages : première mèche de cheveux coupée, photo de naissance, bracelet d’hôpital.

Aujourd’hui, je vais prendre quelques minutes pour noter que Clémentine chante continuellement lorsqu’elle fait des Legos; que Simone adore les Teenage Mutant Ninja Turtles (surtout Raphaël); que Blanche adore se costumer en princesse. Ces informations sont banales aujourd’hui, mais gageons que quand je les relirai avec des adolescentes, elles me tireront quelques larmes.

Et vous? Écrivez-vous un livre souvenir pour bébé? Qu’y consignez-vous? Vous arrive-t-il de relire ce qu’il contient?

souvenir - il était une fois

Une image vaut mille mots...

Les blogues Famille

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi