Vaccination et intolérance aux protéines bovines

Auteur
Geneviève Harbec

Le fils de Sarah vient de recevoir ses vaccins de 4 mois, comme il est intolérant aux protéines bovines, sa situation a été évaluée par l'allergologue qui le suit pour assurer une vaccination sécuritaire. Depuis la vaccination, il y a 2 semaines, bébé dort très mal et Sarah se demande si la vaccination est reliée à ce changement dans les habitudes de sommeil de son fils.

Bonjour Sarah,

Pour bien vous répondre, j'ai demandé le soutien de mon collègue Denis Blais, infirmier clinicien en maladies infectieuses. Voici sa réponse :

« Les vaccins de 4 mois sont le Pédaciel (qui protège contre la diphtérie, tétanos, coqueluche, infection a Haemophilus influenza et poliomyélite) et le Prévnar-13 (qui protège contre les infections telles une pneumonie, une méningite ou une bactérémie à pneumocoques).

Les effets secondaires fréquents pour ces 2 vaccins sont les effets locaux soit une rougeur, une enflure accompagnée de fièvre et une agitation qui peuvent durer généralement 48 heures après les vaccins.

Les effets plus rares (1 cas / 10 000 à 100 000) sont les convulsions, nodules ou abcès stériles au site d'injection, épisode d'hypotonie (bébé sans tonus, amorphe) et rarement un choc anaphylactique (pause respiratoire).

Les symptômes cités dans la question ne cadrent pas dans les effets secondaires rapportés. Malgré tout, il existe un système de déclarations d'évènements survenant après la vaccination pour lequel un comité d'experts analysera les évènements et déterminera s'il y a un lien de cause à effet. Pour ce faire, il faut que le vaccinateur rapporte ces évènements à la Direction de Santé Publique locale.

D'autre part, concernant l'allergie aux protéines bovines, il est clairement stipulé dans le guide québécois d'immunisation que « L'allergie au lait ou au boeuf n'est pas une contre-indication de l'immunisation avec des vaccins contenant des résidus de sérum bovin foetal ou de la gélatine. »

Comme M. Blais le mentionne, si un doute persiste en vous, vous pouvez rapporter les effets secondaires que vous soupçonnez à la personne qui a vacciné votre fils, cette dernière pourrait les rapporter à la Direction de la Santé publique pour un suivi approfondi.

Le sommeil peut changer

Je vous dirais par compte que comme Martello (2007) mentionne dans son livre, le sommeil d'un bébé n'est jamais vraiment acquis. Il peut arriver que bébé recommence à avoir de la difficulté à dormir même après avoir bien dormi durant quelques semaines ou même quelques mois.

On peut parfois attribuer ces changements a, par exemple,  une étape du développement, une poussée de croissance, des changements de routine ou un malaise physique comme une infection, mais bien souvent on ne peut identifier de cause précise. Dans cette situation, Martello suggère de continuer les bonnes habitudes et la routine qui ont permis à bébé de bien dormir en premier lieu.

Martello, E., (2007), Enfin je dors...et mes parents aussi, Éditions du CHU Sainte-Justine, Montréal.

Les plus récents