Trouver l'amour en commençant par s’aimer soi-même

Auteur
Marie-Joëlle Marleau
2 novembre 2020
Femme qui a les deux mains sur le coeur

C’était une soirée d’hiver. Ce genre de soirée où même le cœur désire se trouver une couverture pour se réchauffer. Il était là, vêtu de son complet, plein d’assurance. Ils ont passé un agréable moment. Toutefois, les signes étaient déjà présents. Elle aurait dû écouter sa voix intérieure lui disant qu’il ne l’écoutait que d’une oreille distraite, la partie de hockey à la télévision étant plus attrayante que l’inconnue se trouvant devant lui. Elle aurait dû écouter sa voix intérieure lui disant qu’il était dangereux. Mais le court terme était tellement plus attirant que le moyen terme pour cette épicurienne dont le cœur avait tant besoin de sa couverture, même si celle-ci était imbibée de poison.

Les semaines se sont enchaînées… Elle, de plus en plus obnubilée par lui et lui de plus en plus en pouvoir. Elle avait quitté son deuxième emploi pour pouvoir passer plus de temps auprès de lui. Lui, pour la récompenser, la laissa l’instant d’une journée avec l’excuse de ne pas savoir s’il la désirait, s’il était prêt à s’engager, si elle était « la bonne ». Le cœur meurtri et plusieurs larmes plus tard, elle décida pourtant de lui donner sa deuxième chance.

Les semaines se sont enchaînées… Elle, de plus en plus sous son emprise, lui de plus en plus en pouvoir. Elle s’était remise à s’entraîner, à surveiller ce qu’elle mangeait, ce qu’elle portait pour lui plaire. Lui, pour la récompenser, lui disait qu’elle n’avait pas le corps de son ancienne flamme, qu’elle n’était pas assez ferme, qu’elle avait plus de formes et que ça affectait son désir envers elle. L’estime ravagée et plusieurs crises d’anxiété plus tard, elle décida pourtant de lui donner sa troisième chance.

Les semaines se sont enchaînées… Elle, la personnalité de plus en plus effacée, lui de plus en plus en contrôle. Elle s’était mise à tout tolérer, ses remises en question constantes sur leur couple, ses critiques vis-à-vis son apparence, son manque d’intérêt envers elle et sa vie. Lui, pour la récompenser, l’a laissa après un séjour à l’hôpital, traitée pour une mononucléose (causée probablement par ces traitements malsains), lui disant qu’il préférait un été en mode « célibataire ». La fatigue émotionnelle et l’égo défait, elle décida pourtant de lui donner sa quatrième chance.

Les semaines se sont enchaînées… et les chances se cumulèrent jusqu’au jour où par accident, elle tomba enceinte. Elle, heureuse de la nouvelle puisque son rêve d’être mère venait de se concrétiser,  lui fit l’annonce un soir d’hiver. Lui, en guise de réponse, lui cria qu’il ne l’aimait pas, qu’il désirait une panoplie d’autres femmes, qu’elle n’était pas assez bonne pour être la mère de ses enfants, mais que si elle avortait, il allait rester avec elle par compassion et soutien. Le cœur heurté et ses valeurs confrontées, elle décida pourtant le temps d’y réfléchir à nouveau. Allait-elle lui donner sa cinquième chance? 

Les semaines se sont enchaînées… Elle, victime de plus en plus de menaces, lui de plus en plus agressif par son manque de contrôle. Lui, pour la punir, repris sa vie comme bon lui semblait en en lui imposant un silence à glacer le sang. Elle, épuisée et le cœur détruit en morceaux, décida pour la première fois d’avancer seule dans cette aventure qui lui était inconnue, n’ayant plus de chance à lui octroyer.

Les semaines se sont enchaînées… Elle, exprimant une vitalité de plus en plus contagieuse, lui une absence de plus en plus constante. Elle s’était mise à reprendre goût à la vie, à l’amour, au bien-être, mais surtout à se respecter.

Elle apprit à apprivoiser son corps qui se métamorphosait de jour en jour. Elle apprit à se faire confiance. Elle apprit à foncer sans être prisonnière des peurs qui accompagnaient ce nouveau chapitre . Elle apprit à puiser dans ses dernières forces pour donner naissance seule à celui qui allait changer sa vie à tout jamais. Elle apprit à prendre soin seule de son poupon et le regarder  s’épanouir. Mais surtout, elle apprit à s’aimer. Elle apprit à aimer ses cicatrices, son passé, son histoire. Elle apprit à accepter ses défauts, mais surtout apprécier ses qualités. Elle apprit à se sentir belle malgré les dégâts de la grossesse. Elle apprit à s’entraîner pour elle-même. Elle apprit à se rebâtir une estime qui a été détruite par les hommes du passé pour qu’elle puisse  pouvoir briller auprès de l’homme du futur.

Elle voulait retrouver l’amour, mais pas à n’importe quel prix. En apprenant à s’aimer, elle découvrit ses limites, ses besoins, mais surtout sa mire. En s’aimant, elle découvrit que l’amour n’est pas censé faire mal. En s’aimant, elle apprit qu’elle pouvait soulever des montagnes et c’est-ce qu’elle allait faire pour trouver celui qui allait être le bon, le vrai, l’avenir.

 

NE MANQUEZ PAS CÉLIBATAIRES À BOUTTE LE MERCREDI, 20H30, À CANAL VIE.

 


Marie-Joëlle Marleau - Célibataires à boutteDerrière le sourire charmeur et énigmatique de Marie-Joëlle, se cache une femme tout aussi sensible que fonceuse. Depuis la naissance de son fils, la jeune maman apprend à concilier sa vie de célibataire et son rôle de mère monoparentale. Intello à ses heures, elle dévoile toutefois un petit côté aventureux étant une adepte d'émotions fortes. Elle peut s'avouer douce, mais, ne faites pas de mal à ses proches car son caractère n'est jamais bien loin. Elle cherche encore l'homme qui saura la surprendre tant par sa spontanéité, son sens de l'humour que ses petites attentions.

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web