La contraception qui vous convient

Auteur
Véronique Larivière, sexologue
La contraception qui vous convient

Les méthodes de contraception sont nombreuses, mais laquelle vous convient vraiment? Votre rythme de vie, votre état de santé, la façon dont se déroule votre vie sexuelle sont quelques-uns des nombreux éléments sur lesquels vous devez réfléchir lorsque vient le moment de faire un choix.

La contraception, oui, mais la protection aussi!

Au-delà de la contraception, il y a également la protection des infections transmises sexuellement qui s’avère cruciale. Il faut savoir que seul le condom, soit pour homme ou pour femme, protège des ITS. Notez que celui pour homme est d’une plus grande efficacité puisqu’il demeure plus facilement en place. 

L’échange de liquides biologiques est la façon la plus courante de transmettre une ITS. Il est ici question du sperme, du liquide pré-éjaculatoire, de la salive (surtout si vous avez une coupure dans la bouche), des sécrétions vaginales et du lait maternel.

Effectivement, la mère peut transmettre une ITS comme le VIH à son bébé par l’allaitement. Le contact direct avec la peau d’une personne infectée est une autre façon de contracter une infection, comme c’est le cas de l’herpès.

Des méthodes de contraception pour tous les goûts

Une fois qu’on a une bonne protection contre les ITS ou qu’on a un partenaire digne de confiance depuis plusieurs années, on se tourne vers les différentes méthodes de contraception. Plusieurs opteront pour une combinaison de méthodes pour avoir une protection optimale.

Méthodes hormonales

Les méthodes hormonales fonctionnent pour la plupart selon le même principe. En dégageant de l’estrogène, de la progestine ou du lévonorgestrel :

  • elles empêchent l’ovulation;
  • elles nuisent à la progression des spermatozoïdes vers le col de l’utérus en épaississant la glaire cervicale;
  • elles nuisent à la nidation en amincissant les parois du col de l’utérus.

La pilule contraceptive

La pilule est l’une des méthodes contraceptives la plus connue et la plus utilisée. Elle contient de l’estrogène et de la progestine qui empêchent l’ovulation et nuisent à la progression des spermatozoïdes dans l’utérus.

Convient à qui?

Elle convient à toutes les femmes en bonne santé, non fumeuses, peu importe leur âge.

La pilule contraceptive est parfaite si vous cherchez une méthode simple et efficace, qui régularise vos cycles, qui diminue vos douleurs et vos saignements menstruels et qui permet des relations sexuelles spontanées.

Utilisation

Un comprimé doit être pris chaque jour. Certaines boites contiennent 28 comprimés, dont 7 qui sont des placebos et d’autres n’en contiennent que 21. Discutez avec votre médecin pour qu’il puisse vous prescrire celle qui correspond à vos besoins.

La pilule à progestatif

Convient à qui?

Pour les femmes qui allaitent, qui fument ou qui ne peuvent prendre de l’estrogène, il existe la pilule à progestatif. Elle n’empêche pas nécessairement l’ovulation, mais agit sur la muqueuse vaginale en rendant difficile le passage des spermatozoïdes vers le col de l’utérus.

Utilisation

On la connait surtout sous le nom de Micronor, et elle est prise quotidiennement sous forme de comprimés. Cette méthode de contraception est très fiable, mais vous devez absolument la prendre chaque jour à la même heure, sinon il y a un risque accru de grossesse non désirée.

Le contraceptif injectable

Le contraceptif injectable, appelé aussi la piqure contraceptive est une injection qui doit se faire 4 fois par année. Elle contient uniquement de la progestine.

Convient à qui?

Le contraceptif injectable est pour vous si vous recherchez une méthode simple et efficace, qui ne nécessite aucune responsabilité quotidienne, qui a un effet prolongé de dix à treize semaines et qui rend les règles moins abondantes.

Cependant, plusieurs femmes ont noté une prise de poids due à une augmentation de l’appétit.

De plus, lors de l’arrêt des injections, le retour à la fertilité peut être un peu plus long qu’avec la pilule contraceptive soit entre 6 et 10 mois.

Utilisation

Sous forme de vaccin, l’injection est réalisée dans le muscle du bras, de la fesse ou de la cuisse et doit être effectuée aux 12 semaines environ par un professionnel de la santé.

Le timbre contraceptif 

Disponible au Canada depuis 2004, ce timbre contraceptif se colle directement sur la peau.

Selon le même principe que la pilule, il relâche sans arrêt dans le sang de l’estrogène et de la progestine.

Convient à qui?

Cette méthode contraceptive est fiable et convient à celles qui peinent à se souvenir au quotidien de prendre leur pilule. Néanmoins, elles doivent se souvenir de changer leur timbre une fois par semaine. 

Le timbre est toutefois déconseillé pour les femmes qui pèsent plus de 198 livres. Il perd alors de son efficacité.

Utilisation 

Vous devez apposer le timbre d’une grandeur de 4 cm sur 4 cm à l’endroit de votre choix : sur la fesse, votre dos ou l’estomac, mais pas sur les seins. Vous le conservez durant 7 jours et en apposez un nouveau par la suite. Vous répétez le même processus pour une durée de 3 semaines. La 4e semaine, vous ne portez aucun timbre et vos règles se déclencheront. Une fois vos règles terminées, vous recommencez un autre cycle : 3 semaines avec 3 timbres différents, une semaine sans timbre et ainsi de suite.

L’anneau

L’anneau contraceptif mesure 54 mm de diamètre. Il s’insère dans le vagin et il y demeurera pendant 3 semaines. Il relâche alors des hormones : des estrogènes et de la progestine.

Convient à qui?

L’anneau convient à celles qui sont à l’aise avec leur corps puisqu’elles devront elles-mêmes installer et enlever l’anneau. Elles doivent aussi être en mesure de se rappeler leur cycle pour connaitre le bon moment pour l’enlever. Bien sûr, elles ne doivent pas oublier de le remettre après la période des règles.

Utilisation

L’anneau doit être inséré dans le vagin à la fin des règles. Il y restera pour une durée de 3 semaines. La 4e semaine, l’anneau est retiré. Les règles débuteront dès son retrait. Une semaine plus tard, l’anneau doit être réinséré et un nouveau cycle recommence.

Le stérilet avec hormones

Le stérilet s’avère la méthode contraceptive la plus efficace étant donné sa simplicité d’utilisation. En effet, une fois qu’il est en place, vous n’avez plus besoin d’y penser. La seule complexité réside dans le fait qu’il doit être installé par un médecin. De plus, le coût initial est élevé.

Le dispositif intra-utérin avec hormones, tout comme celui sans hormone est en forme de T. Celui-ci est constitué d’un petit cylindre qui contient du lévonorgestrel. Cette hormone est relâchée en continu dans l’utérus. Elle amincit les parois de l’utérus et épaissit la glaire cervicale ce qui rend l’accès difficile aux spermatozoïdes et empêche la nidation.

Convient à qui?

Le stérilet convient à celles qui souhaitent avoir un moyen de contraception efficace et et qui n’auront pas besoin d’y penser au quotidien. Le stérilet avec hormones peut mener à l’absence totale des règles ce qui est un avantage pour certaines et un inconvénient pour d’autres. Il permet aussi de faire diminuer les symptômes de l’endométriose.

En contrepartie, certaines femmes peuvent subir les effets secondaires des hormones soit de l’acné, des maux de tête, des sauts d’humeur et avoir une sensibilité accrue des seins.

Utilisation

Le stérilet est installé par un médecin. L’intervention dure quelques minutes et aucune anesthésie n’est nécessaire. Il pourra rester en place durant 3 à 10 ans selon le modèle choisi.

 

Méthodes non hormonales

Le condom

Le condom est la méthode barrière la plus connue. Il protège à la fois l’homme des sécrétions vaginales et la femme du sperme et du liquide pré-éjaculatoire.

Utilisation

C’est la protection la plus complète et la plus simple, car le condom protège contre les ITS et la grossesse non désirée. Peu coûteux et offert dans un large éventail de modèle, le condom demeure le choix numéro un des personnes sexuellement actives.

Il en existe dorénavant pour femme comme pour homme. Celui pour femmes peut s’insérer dans le vagin 8 heures avant la relation sexuelle. Il demeure toutefois moins efficace, car il s’avère plus difficile de le conserver en place. Autant ceux pour homme que pour femme doivent être changés après chaque relation sexuelle.

Le diaphragme

Le diaphragme ne protège pas contre les ITS, mais est efficace contre les grossesses non désirées.

Ne convient pas à...

Cette méthode de contraception est contre-indiquée si vous êtes allergique au latex ou aux spermicides. De plus, si vous souffrez d’infections urinaires à répétition, il serait bien de penser à un autre moyen.

Utilisation

Vous pouvez vous procurer un diaphragme en pharmacie. Cette calotte en latex de taille unique couvre le col de l’utérus et reste en place pendant la relation sexuelle pour empêcher le passage des spermatozoïdes.

Cette méthode doit être utilisée avec un spermicide pour permettre une plus grande protection. L’insertion du diaphragme peut se faire à n’importe quel moment avant la relation sexuelle et il doit demeurer en place pendant au moins 6 heures après la relation.

Par contre, il ne faut pas le garder plus de 24 heures et après usage, il doit être lavé à l’eau chaude avec un savon doux et replacé dans son boîtier.

La cape cervicale

La cape cervicale ressemble un peu au diaphragme, mais elle est de plus petite taille.

Utilisation

Elle couvre l’entrée du col de l’utérus et bloque le passage des spermatozoïdes. Elle est utilisée conjointement avec un spermicide afin d’augmenter son efficacité.

La cape cervicale est offerte en pharmacie, mais nécessite une prescription. En effet, il est nécessaire de voir un médecin afin qu’il mesure la taille de la cape qui vous convient le mieux. Elle doit être bien ajustée à votre col et elle tiendra en place par succion.

Le stérilet sans hormone

Le stérilet est un petit dispositif intra-utérin en forme de « T ».

Utilisation

Constitué de cuivre, ce stérilet crée un environnement hostile dans l'utérus et empêche toute nidation. C’est une méthode contraceptive très fiable (plus de 99 %) et nous pouvons le laisser en place entre 3 et 10 ans, selon le modèle choisi.

C’est au médecin que revient le rôle de l’installer.

Convient à qui?

Cette méthode de contraception vous convient si vous avez un partenaire sexuel stable, si les méthodes hormonales vous causent trop d’effets secondaires et si vous voulez espacer les naissances.

À noter

  • Le stérilet n’a aucune influence sur la fertilité et dès qu’il est retiré, la grossesse est possible.
  • Quelques utilisatrices ont noté une augmentation des saignements et de la douleur pendant les règles.
  • Même si elles sont rares, les complications sont possibles. Si c’est le cas, il est très important de revoir votre médecin pour choisir un moyen qui vous convient mieux.

 

Les méthodes naturelles… ou jouer avec le feu!

Évidemment, il existe aussi des méthodes naturelles. Celles-ci devraient être réservées aux couples stables qui souhaitent repousser une grossesse, mais qui accepteraient sans problème la venue d’un bébé.

Le cycle de fertilité

Il est possible de prendre sa température au quotidien ou encore d’utiliser des tests d’ovulation pour connaitre sa période de fertilité. Alors qu’on favorise celle-ci lorsqu’on souhaite tomber enceinte, on l’évite afin qu’il n’y ait pas de grossesse non désirée. Cette méthode n’est pas très efficace, mais elle permet de bien connaitre son corps et son cycle hormonal!

L’allaitement

Cette méthode peut être efficace durant les 6 premiers mois qui suivent la naissance si l’allaitement est exclusif. Les hormones qui favorisent la lactation interfèrent avec celles qui produisent l’ovulation. Donc, de façon générale, lorsque l’allaitement est constant, l’ovulation n’aura pas lieu.

Toutefois, chaque femme est différente et chez certaines, les règles reviendront plus rapidement, indépendamment de l’allaitement. Elles ne peuvent donc pas se fier à l’allaitement comme moyen de contraception. 

Sachez également que le simple fait de sauter un seul boire peut déclencher l’ovulation, par exemple lorsque bébé commence à dormir plus longtemps la nuit. Vous devez donc être consciente qu’il existe toujours un risque.

Le coït interrompu

Avec cette méthode, l’homme retire son pénis du vagin de la femme avant qu’il y ait éjaculation. Les 2 partenaires doivent être d’accord pour utiliser cette technique et être prêts à vivre avec une grossesse non planifiée. Le taux d’efficacité s’avère très faible. 1 personne sur 5 court le risque de tomber enceinte en utilisant cette méthode.

L’abstinence

L’abstinence devrait, dans les faits, être la méthode la plus efficace. S’il n’y a pas de relation sexuelle, il n’y a pas de grossesse, c’est simple!

En pratique, ça semble plus complexe. Il est difficile de prévoir une totale abstinence. Si pour une raison quelconque la situation change et qu’il y a des rapprochements, les individus se trouvent alors mal préparés. Vaut mieux prévoir un plan B, au cas où…

 

Les méthodes irréversibles

La vasectomie chez l’homme et la ligature ou l’obturation des trompes chez la femme s’avèrent des méthodes contraceptives irréversibles. La décision doit donc être longuement réfléchie.

Vasectomie 

La vasectomie consiste à une intervention chirurgicale permanente pour fermer ou bloquer les canaux qui transportent le sperme jusqu’au pénis. Elle se fait sous anesthésie locale en faisant une petite incision ou un petit trou dans le scrotum.

Ligature ou obturation des trompes

La ligature se fait sous anesthésie générale. Le médecin va pincer ou couper l’accès des trompes de Faloppe à l’utérus.

Lors de l’obturation, seule une anesthésie locale s’avère nécessaire. Le gynécologue insère des petits ressorts par le vagin pour bloquer les trompes de Fallope.

 

Et lorsqu’il y a urgence

Pilule du lendemain

On la nomme pilule du lendemain, mais sachez qu’elle peut être prise jusqu’à 5 jours après une relation sexuelle non protégée, même si elle perd en efficacité. Il en existe plusieurs types sur le marché, certaines sont disponibles en pharmacie sans aucune prescription.

Une nouvelle pilule est disponible au Canada, mais seulement sous prescription. Celle-ci conserve son efficacité même 5 jours après la relation sexuelle. Elle serait également tout aussi efficace chez celles qui ont un IMC supérieur à 25.

Dispositif intra-utérin en cuivre

Le stérilet en cuivre s’avère une autre méthode de contraception d’urgence, d’ailleurs la plus efficace selon La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Il peut être installé par un médecin jusqu’à 7 jours après la relation sexuelle et il viendra empêcher toute nidation.

Si vous craignez d’être enceinte à la suite d’une relation sexuelle non protégée ou un bris de votre condom, n’hésitez pas à communiquer avec un professionnel de la santé.

 

Selon votre situation, vous avez l’embarras du choix! Pourtant, probablement que seulement une ou deux méthodes vous conviendront vraiment. Prenez le temps d’en discuter avec votre médecin et votre partenaire. Pour plus d’information, consultez Le sexe et moi, un outil mis à votre disposition par la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.

 

Sur le même sujet

Les plus populaires

Ailleurs sur le web