Protocole d'entrée dans l'église

Auteur
Ginette Lorrain

Kathy s'interroge sur les traditions : « Je voudrais savoir comment, habituellement, se fait l'entrée dans l'église. Est-ce que le marié doit déjà être à l'avant lorsque la mariée entre dans l'église? Est-ce que les invités attendent les mariés à l'extérieur lorsqu'ils arrivent chacun leur tour dans leur voiture, ou tout le monde est déjà assis à l'intérieur? »

Le protocole

Kathy, le protocole veut que ce soit la mariée qui entre en dernier dans la nef de l'église.

Toute la noce : les invités et le cortège sont déjà en place pour l'accueillir quand elle arrive dans toute sa splendeur sur une musique choisie (qui n'est pas obligatoirement la marche nuptiale). C'est toujours un grand moment d'émotion pour le marié qui l'attend devant l'autel avec le célébrant.

Le marié est arrivé dans l'église quelques minutes plus tôt (parfois jusqu'à une demi-heure) et son rôle a été d'accueillir les proches du couple, qui prennent place à l'avant.

La tradition veut qu'il n'ait pas vu la mariée et sa robe avant qu'elle fasse son entrée dans l'église. Les voitures à l'arrivée ont peu d'importance. Le cortège s'ébranlera devant la noce au moment du départ des mariés qui prendront alors place dans la même voiture.

Entrée du père

Kathy poursuit : « De plus, je voudrais savoir : est-ce que c'est seulement les pères qui font les entrées avec les mariés ou habituellement les mères y sont aussi? Qu'est-ce qui se fait en général et comment cela fonctionne? »

Encore une fois, la tradition dicte que les mariées arrivent au bras de leur père. Mais on voit depuis plusieurs années des futures épouses arriver au bras de leurs deux parents, ou de leur maman seulement. La tradition d'adapte aux situations familiales différentes et au désir des mariés. L'important est que la mariée fasse son entrée au bras d'une personne significative pour elle.

Je suis moi-même arrivée au bras de mes deux fils (qui avaient alors 19 et 16 ans), mon papa étant décédé et ma maman préférant rester bien assise en m'attendant. Mon futur mari avait demandé ma main à mes deux fils (qu'il considère comme ses propres enfants). C'était émouvant et important pour moi de faire mon entrée en leur compagnie!

Kathy, là-dessus écoutez votre coeur et vous ferez la plus belle des entrées!

N'oubliez pas : continuez à m'écrire! J'en suis à regrouper certaines de vos questions, à ressortir celles qui reviennent le plus souvent, à préparer des réponses à celles qui sont les plus urgentes ou problématiques... Mais n'ayez crainte, je vous lis toutes avec grand plaisir et je tenterai, au fil des semaines, de vous apporter les réponses et l'aide dont vous avez besoin!

D'ici là, à très bientôt!

Sur le même sujet

Les plus populaires

Ailleurs sur le web