Survivre à une peine d'amour

Auteur
Canal Vie
Une femme triste

Une peine d'amour est toujours une épreuve difficile. Il faut du temps pour guérir et traverser ce deuil. En plus, une rupture amène son lot de réactions et d'émotions. Petit guide pour mettre un baume sur votre coeur.

Il nous arrive tous, un jour ou l'autre, de vivre une peine d'amour. Quel que soit notre rôle dans la séparation, la rupture amoureuse entraîne diverses réactions, tant physiques que psychologiques, chez les deux ex-partenaires amoureux. Ces réactions varient selon le rôle joué dans la rupture, mais tous devront franchir les mêmes étapes, à divers degrés.

Le choc

Le partenaire éconduit se retrouve souvent face à une réalité qu'il n'a jamais vue venir. Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Des maux de tête, de l'insomnie, de l'anxiété, voire une dépression le guette. Il nage dans l'incompréhension la plus totale.

Si votre partenaire vous laisse, vous aurez peut-être tendance à vous isoler. Peut-être le besoin de faire un retour sur vous-même. Mais il est bon de garder contact avec vos parents et amis pour ne pas affronter seule la dure réalité. Car c'est dans la douleur que s'enclenche le processus de guérison.

Les pleurs, l'isolement et les cris font partie de cette première étape qui mène à l'acceptation. Vous voudrez peut-être déménager, changer d'emploi, quitter votre ville ou votre région. Ce n'est pas le moment idéal de changer de vie, bien au contraire. Toute personne qui vit une rupture amoureuse a besoin d'une certaine stabilité.

La colère

Après le choc et l'incompréhension, il est possible que vous éprouvirez de la colère envers votre ex-partenaire amoureux. Ce sentiment prend parfois toute la place. Vous aurez peut-être tendance à nier la dure réalité, souvent inconsciemment, à composer avec une perte plus ou moins importante d'énergie, un manque d'appétit, une carence ou un excès de sommeil, voire des douleurs physiques. Pour certains, des symptômes de dépression font surface.

Ces réactions, tout à fait normales, peuvent durer des semaines. Elles peuvent même s'atténuer, puis ressurgir quelques mois plus tard. Au cours de cette période, la tendance à l'isolement s'accentue. C'est souvent à cette étape, et à la suivante que vous aurez besoin d'un soutien professionnel.

Certaines personnes conservent du ressentiment toute leur vie envers l'être jadis aimé. D'autres en viendront à poser des gestes de violence envers eux-mêmes, parfois envers l'ex ou ses proches.

L'acceptation

Pour la plupart des gens, une infime lueur apparaît, un jour, au bout d'un long couloir dont une large portion reste à franchir. À cette étape, vous reconnaitrez la réalité : vous avez été quitté.e, rejeté.e. La douleur émotionnelle est très intense. Les pleurs, les signes de dépression, s'accentuent, au même titre que la négation. Cette dernière permet alors d'atténuer la souffrance psychologique.

Cette étape, la plus longue, mène tout droit à la « guérison ». Elle est toutefois idéale pour faire un retour sur soi-même. Les « pourquoi » se multiplient. Vous devez comprendre ce qui vous est arrivé, les motifs de la séparation.

C'est souvent lors de cette période que certains se tournent vers leur ex pour trouver du réconfort. D'autres tenteront de recréer les liens, avec plus ou moins de succès. Des discussions sont nécessaires pour obtenir des réponses sur les véritables motifs de cette rupture. Toutefois, les deux partenaires ne sont plus à la même étape de leur vie et, la plupart du temps, renouer avec l'ancienne flamme est synonyme d'échec.

Le renouvellement

Après les « pourquoi » viennent les «comment». « Comment tirer profit de cette rupture? Comment ai-je fait pour ne rien voir venir? » La blessure d'amour se cicatrise. La vie ne tourne plus autour de la rupture proprement dite. L'univers ne se résume plus à l'ex-partenaire. Il y a enfin de la lumière au bout du tunnel.

C'est le moment de partir à la recherche de nouvelles sensations, de nouveaux défis. Un voyage, des activités différentes, de nouvelles expériences, et même une relation amoureuse sont maintenant possibles. Toutefois, vous êtes encore fragile. Vous risquez de faire des erreurs, d'être déçu.e à nouveau. Il se peut même que vous vous lanciez dans des relations sans lendemain pour éviter d'être blessé.e.s, une réaction qui peut vous étourdir, sans toutefois combler un des besoins primaires de l'être humain : être aimé.

Et l'autre?

Si vous souffrez d'une manière importante, il ne faut pas oublier que votre ex-partenaire souffre aussi. Toutefois, cette souffrance est souvent antérieure à la rupture proprement dite. Les déchirements, la colère, les pleurs, le déni et l'acceptation sont vécus de la même façon, mais à un degré moindre. Le deuil et la culpabilité sont également présents, dans une moindre mesure.

Guérir de la rupture

Il existe plusieurs façons de guérir d'une rupture. Nous vous proposons ici quelques trucs qui aideront toute personne éconduite à poursuivre sa vie, différemment.

  • Pleurez. Vos larmes vous aideront à réaliser votre perte.
  • Couchez vos émotions sur papier. Exprimez-y votre colère, vos frustrations, votre ressentiment, vos besoins. Ça aide!
  • Faites le bilan de votre relation. Personne ne porte seul la responsabilité d'une rupture.
  • Identifiez vos besoins amoureux. Qu'est-ce qui vous séduit chez l'autre : l'attrait physique, les plaisirs simples et partagés, les intérêts communs, le don de soi?
  • Évitez de vous épancher dans la drogue et l'alcool. Ces béquilles ne sont pas un réel secours dans le processus de guérison.
  • Évitez les lieux, les films, les chansons qui raviveront des souvenirs de votre relation. Ne vous faites pas plus de mal. Attendez que le temps cicatrise votre blessure.
  • Chassez les pensées qui portent sur les projets d'avenir avec votre ex. Canalisez vos énergies sur vos propres projets personnels.
  • Jetez ou remettez les objets qui sont liés à votre ex-partenaire. Si cela vous fait trop de mal de les avoir sous les yeux, il est bon de vous en départir. Évaluez ce dont vous avez besoin.
  • Limitez les contacts avec l'autre. Surtout au début ou quand vous vivez des émotions fortes. Attendez que la poussière retombe un peu.
  • Esquivez les sujets émotifs lorsque vous devez revoir votre ex Il se peut que vous deviez revoir votre ex plus rapidement que vous le souhaiteriez, pour les enfants, par exemple. Privilégiez les endroits neutres et évitez les sujets épineux. Concentrez-vous sur les enfants.
  • Soignez votre personne même lors des moments difficiles. Lavez-vous, peignez-vous, sortez, marchez.
  • Entourez-vous de personnes qui comprennent votre situation et qui sont prêtes à vous écouter. Vous avez toujours besoin d'une oreille attentive. Tournez-vous vers les autres. Ne vous isolez pas.
  • Soyez patient.e. Vous finirez par guérir, même si ça prend des mois, voire des années.
  • Multipliez les occasions de vous divertir. Vous avez besoin de vous changer les idées.
  • Flirtez si le coeur vous en dit. On ne sait jamais ce qui se cache au hasard d'une rencontre.

À LIRE AUSSI SUR CANAL VIE

- 5 questions sur le changement: pour y arriver vous aussi
- Refaire sa vie après une rupture
- Rester ami.e avec son ex: bonne idée?

Les plus populaires

Ailleurs sur le web