La peur du rejet amoureux

Auteur
Marie-Ève Demers-Morabito, sexologue

Une peur très répandue

Peine, colère, embarras, anxiété sont tous des sentiments qu’on peut ressentir suite à un rejet d’une personne qui nous plaît. Il n’est pas rare de développer une peur du rejet amoureux après l’avoir vécu. En effet, de nombreuses personnes vivent avec cette peur au quotidien.

La peur du rejet est un sentiment douloureux qui pousse parfois les gens à se replier sur eux-mêmes appréhendant de ne pas plaire aux autres. Cette peur peut se transformer en véritable phobie et peut mener à éviter toutes relations interpersonnelles. Des études ont d'ailleurs démontré que le rejet déclenche dans le cerveau le même type de réponse que la douleur physique. Cela explique pourquoi le rejet est si souffrant pour certaines personnes alors que pour d’autres, ça ne les affecte pas puisqu’ils voient le rejet comme quelque chose de normal qui fait partie de la vie et qu’on doit simplement accepter.

Comment gérer la peur du rejet amoureux?

Tout d’abord, pour affronter la peur du rejet, il est important de ne pas le prendre personnel. Dans la majorité des cas, le rejet n’est pas lié à votre personnalité. Il est possible que vous lui fassiez penser à quelqu’un qui lui a fait du mal (son ex, par exemple!) ou qu’il n’ait pas envie de faire de nouvelles rencontres pour diverses raisons (il est déjà en couple, il n’a pas la même orientation sexuelle que vous, il n’a pas de temps à accorder à une relation amoureuse, par exemple).

Ne cherchez pas à ramener à vous le rejet en vous remettant en question parce que vous croyez ne pas être à la hauteur ou avez quelque chose qui cloche. Ce n’est pas de votre faute si la personne vous rejette. Un refus ne doit pas détruire la confiance en vous. Sachez mettre votre égo de côté!

En fait, ce que l’autre rejette, ce n’est pas vous, mais la perception qu’il a de vous. Si on se définit par le regard de l’autre, c’est un symptôme de dépendance affective. Si on a l’impression de ne pas avoir de valeur parce que l’autre ne nous aime pas, c’est un manque de confiance en soi et il faut s’en occuper. Il faut voir le rejet comme quelque chose que tout le monde vit et qui fait partie de la vie.

Il est important d’apprendre à relativiser les choses et de se dire que quand une porte se ferme, il y en a une autre qui s’ouvre et que quelque chose de meilleur nous attend!

On ne peut pas être aimé par tout le monde

Principe difficile à assimiler quand on cherche à être aimé de tout le monde. Il faut savoir que c’est une utopie de penser qu’on peut plaire à tous, car tous les gens ne nous plaisent pas. On ne peut demander aux autres ce qu’on ne peut leur donner!

Être aimé par tous correspond à ne pas être soi-même, à ne pas dire ce qu’on pense vraiment. Voulez-vous être aimé pour qui vous êtes vraiment ou pour le masque que vous portez? Le masque peut devenir lourd quand on a le sentiment de devoir toujours mentir pour plaire aux autres. Dites-vous que vous allez rencontrer tout au long de votre vie des gens qui vous aimeront, d’autres qui vous détesteront et certaines qui seront complètement indifférentes.

Embrasser et danser avec le rejet

Il faut apprendre à embrasser et à danser avec le rejet. Voyez chaque rejet comme un entraînement qui pousse vers les bonnes personnes pour vous, des gens qui vous correspondent vraiment! Les gens qui vous rejettent ne sont tout simplement pas faits pour vous!

Sachez qu’on peut faire le choix de ne pas être victime, de ne pas être à la merci du regard des autres. La confiance en soi et l’estime de soi requiert une bonne connaissance de soi, de ses qualités, réussites et faiblesses. Cela peut prendre du temps à s’accepter comme on est. Si la peur du rejet vous paralyse et affecte l’image que vous avez de vous, n’hésitez pas à consulter une sexologue et psychothérapeute ou une psychologue pour vous aider.

Dorénavant, que votre nouvelle devise soit «Qui m’aime me suive!»

Les plus populaires

Ailleurs sur le web