L'intimité personnelle dans le couple

Votre union peut être qualifiée de « fusionnelle ». Vous faites tout ensemble, ou presque... Vous laissez même la porte de la salle de bain ouverte lorsque vous prenez une douche ou occupez la toilette! Mais quelle place réservez-vous à votre propre intimité?

D'abord, définissons l'intimité personnelle au sein du couple : c'est une liberté de pensée et d'action qui se marie aux trois entités de la relation amoureuse : le soi, l'autre et le couple.

Il ne faut pas confondre l'intimité personnelle avec la quête d'autonomie personnelle, si chère en période de célibat. Si vous recherchez cette autonomie, au lieu de votre intimité, un sérieux danger vous guette! Vous pourriez, plus ou moins consciemment, vous isoler de votre conjoint et même perdre la notion d'intimité du couple.

Acquérir une intimité personnelle

La quête de l'intimité personnelle passe par le droit d'avoir une vie indépendante de celle de son conjoint(e). Les deux entités qui forment un couple sont d'abord deux individus avec leurs désirs, leurs aspirations, leurs besoins et leurs petites manies. Ces besoins élémentaires ne peuvent être étouffés au profit du couple. Dans le cas contraire, les deux individus pourraient assister, impuissants, à l'éclatement de la cellule familiale.

L'intimité personnelle aide également le partenaire à prendre conscience de ses propres émotions, de celles de son(sa) conjoint(e) et de la relation proprement dite. Ce besoin, lorsqu'il est bien dosé, crée une meilleure ouverture à soi-même, à ses désirs, à son rôle dans le couple et dans la vie, de même qu'à ses propres valeurs. D'ailleurs, cette ouverture à soi favorise la décision de s'engager dans la relation, d'y grandir en toute sécurité, voire de se réaliser en tant qu'individu.

La conquête de l'intimité personnelle permet aussi de s'ouvrir à l'autre, avec confiance, et de le laisser découvrir notre vraie personnalité.

L'intimité au quotidien

Au sein d'une relation de couple, l'intimité personnelle impose le respect de l'autre individu. Chaque personne doit avoir un territoire personnel... Le respect du courrier et des courriels, l'individualisation du téléphone portable sont deux éléments qui favorisent la création, et le maintien, d'un territoire personnel. Lire les documents, vérifier les numéros inscrits dans la banque du cellulaire de sa conjointe ne fera que brimer l'intimité de l'autre et miner la relation.

Chez certains, cette quête d'intimité passe même par le choix de faire chambre à part, voire de vivre à deux adresses distinctes.

Il aime le sport, elle préfère les arts. Qu'à cela ne tienne! Il peut être très agréable de peindre en solitaire, forte du respect de votre partenaire qui, pour sa part, aura plaisir à regarder une partie devant le téléviseur ou dans les gradins d'une infrastructure sportive.

Chez plusieurs personnes, l'intimité personnelle passe par le respect de certaines activités intimes. Est-il nécessaire que votre partenaire déambule dans la salle de bain alors que vous devez satisfaire des besoins naturels? Pour bien des gens, il s'agit d'une déplaisante intrusion dans la « bulle » personnelle.

L'intimité personnelle nécessite aussi le respect des activités sociales et solitaires. Vous préférez magasiner seul(e)? Vous souhaitez participer à des activités avec vos amis, vos collègues de travail? Vous aimeriez prendre des vacances seul(e)? Loin d'être anodins, ces gestes favorisent la croissance individuelle et, en fin de compte, la vie de couple. N'hésitez plus... Mais n'oubliez pas de respecter votre partenaire, surtout si la fidélité est une valeur fondamentale de votre union.

L'intimité sexuelle

La nudité est aussi un élément d'intimité personnelle. Voir son partenaire se promener nu(e) dans la maison peut être érotique pour certains. Mais, lorsqu'elle devient une habitude, elle peut occasionner une baisse du désir sexuel envers l'être cher.

Dans le cas contraire, la nudité occasionnelle, le port de vêtements suggestifs, de la chemise de votre homme, voire de dessous revêtus au quotidien peuvent réveiller un désir plus ardent de fusion passionnée...

Il en va de même pour la quête de plaisirs solitaires. Certaines personnes ont des besoins sexuels plus importants que ceux de leur partenaire. L'intimité personnelle favorise la pratique de la masturbation qui peut, à certains égards, améliorer l'entente mutuelle au sein du couple.

Lorsqu'elle est bien dosée, l'intimité personnelle favorise donc le développement de l'intimité relationnelle, émotionnelle et sexuelle, en couple. La maturité psychologique et affective issue de cette quête de croissance personnelle aide à mieux cerner le besoin d'intimité fusionnelle. Les rapprochements des deux entités du couple sont plus stimulants, plus satisfaisants. Vous ferez ainsi partie des 20 % des couples nord-américains qui réussissent à vivre une réelle intimité relationnelle.

Pour les 80 % restants, il y a encore du travail à faire...

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web