La dépendance sexuelle démystifiée

Auteur
Marie-Ève Demers-Morabito, sexologue

Quand le sexe prend le contrôle sur notre vie

Le concept est assez récent. On parle de dépendance, de compulsion, d’addiction sexuelle ou d’hypersexualité. Pour les femmes, on parle de la nymphomanie, mais il n’y a pas de terme spécifique pour les hommes. Une personne qui a une dépendance à la sexualité vit des obsessions sexuelles qui échappent à son contrôle. La sexualité devient le centre de son existence et il est très difficile, voire impossible, pour elle de se passer de relations sexuelles, de masturbation, de pornographie, de cybersexe, de bars de danseuses ou de danseurs, des prostituées ou encore, d'aventures en série.

Qui sont les dépendants sexuels?

On estime que 5% de la population nord-américaine (une personne sur 20) souffrirait de dépendance sexuelle. Toutes les tranches d’âge, catégories sociales et professionnelles sont concernées. La dépendance sexuelle affecte autant les hommes que les femmes, mais elle semble moins fréquente chez les femmes. Cela s’explique peut-être par le fait qu’une sexualité très active chez les hommes est valorisée par les pairs, tandis que ce même comportement est condamné chez les femmes.

La plupart des gens qui ont une dépendance sexuelle proviennent d’une famille dysfonctionnelle marquée par des carences affectives précoces. Ils se sont souvent sentis abandonnés, rejetés, laissés à eux-mêmes par leurs parents. Beaucoup d’entre eux ont de la difficulté à établir une relation amoureuse durable.

Pourquoi devient-on dépendant sexuel?

Habituellement, une personne qui a une dépendance sexuelle utilise l’acte sexuel comme une échappatoire, un moyen de fuir un malaise, un stress, une angoisse. La sexualité est donc utilisée comme une solution magique au même titre que l’alcool ou les drogues peuvent l'être pour un alcoolique ou un toxicomane.

La majeure partie de son temps est consacrée à la recherche de l’assouvissement de ses obsessions et de ses fantasmes sexuels. Cela cause une souffrance et nuit aux autres aspects de sa vie amoureuse, familiale et professionnelle. Il s’en suit alors des sentiments de honte, de culpabilité et des remords ce qui provoque une zone de malaise, qui amène la personne à recommencer son comportement malsain pour soulager cette tension.

Quelles sont les conséquences de la dépendance sexuelle?

Les activités sexuelles compulsives engendrent des conséquences négatives telles des difficultés de couple, une rupture amoureuse, de la négligence des proches et des responsabilités, une perte d’emploi, etc. La personne qui en souffre éprouve souvent de la honte, de la culpabilité et de l’impuissance. Sans compter que cette dépendance se jumelle parfois à d’autres comme la consommation d’alcool et/ou de drogues.

Les traitements

Le problème de compulsion sexuelle ne se règle pas tout seul. Pour s’en sortir, il est recommandé aux personnes dépendantes de suivre une thérapie avec une sexologue. Il y a aussi des groupes d’entraide comme les Dépendants affectifs et sexuels anonymes à Montréal qui peuvent être utiles. Parfois, un traitement médical est recommandé.

 

Et vous, quelle place prend le sexe dans votre vie?

Les plus populaires

Ailleurs sur le web