Comment se sortir de la dépendance affective?

Auteur
Marie-Ève Demers-Morabito, sexologue

List View threecolteaser in article_player slot has not been implemented.

List View threecolteaser in article_player slot has not been implemented.

L’amour à tout prix

Les besoins affectifs sont primordiaux et l’attachement est essentiel à notre santé physique et mentale. En couple, il est tout à fait normal d’aimer et de vouloir être aimé, d’avoir besoin d’empathie, d’approbation et de l’admiration de notre partenaire de vie. Il est aussi normal de dépendre l’un de l’autre à divers degrés. On parle davantage de dépendance affective chez les femmes, mais on en rencontre aussi chez les hommes. Il n’y a pas de définition précise de la dépendance affective. On parle de dépendance affective quand il y a de la souffrance rattachée à la dépendance dans le couple.

La personne qui est dépendante affective a une faible estime de soi, ne s’aime pas et n’a pas confiance en elle. Elle ne sait pas vraiment qui elle est parce qu’elle ne se définit qu’à travers les autres. C’est une personne qui cherche l’amour à tout prix. Elle donne sans compter et se sent souvent responsable du bonheur de l’autre. On la retrouve souvent dans la position du sauveur. En étant utile à l’autre, elle se donne une raison pour qu’on l’aime et qu’on ait besoin d’elle. Elle agit dans le but de combler un vide intérieur et tente de trouver de la valeur seulement dans le regard de l’autre. Elle s’accroche souvent à une personne avec qui ça ne fonctionne pas, une personne qui ne l’aime pas par peur de la solitude, de l’abandon, de l’instabilité financière, etc. Elle abandonne ses intérêts personnels pour se centrer sur quelqu’un qu’elle considère comme plus important qu’elle. Elle va se plier au moindre désir de l’autre. Cela peut même aller jusqu’à devenir victime de manipulation et accepter l’inacceptable, commettre des crimes pour une personne, etc. Elle peut même développer une véritable obsession pour son partenaire.

D’où vient la dépendance affective

La dépendance affective prend racine dans l’enfance. Elle peut découler d’un ensemble de facteurs dont le principal est l’environnement familial déficient (la famille dysfonctionnelle), environnement dans lequel l’individu a pu être carencé au niveau affectif. L’enfant qui manque de reconnaissance, d’attention ou qui est aux prises avec un parent froid, absent, alcoolique ou toxicomane développera une soif de plaire à l’autre à tout prix. C’est pourquoi ils vont tenter de trouver la valorisation, l’approbation et la sécurité qu’ils n’ont pas reçues de leurs parents dans une relation amoureuse.

Comment se libérer de la dépendance affective?

Tout d’abord, il faut admettre qu’on a un problème de dépendance affective et essayer de l’accepter en étant compréhensifs et doux à notre égard. Le rétablissement consiste ainsi à changer notre façon de nous percevoir, à devenir conscient de notre identité, à nous aimer et nous accepter davantage. Apprenez d’abord à vous plaire pour vous-même et vous habituer à écouter vos propres désirs, à répondre à vos propres besoins et à les satisfaire, sans qu’une tierce personne ne s’en occupe. Cessez d’attendre que les solutions viennent de l’extérieur et admettez une bonne fois pour toutes que l’autre a le droit d’exister en dehors de vous et qu’il n’est pas là pour répondre à vos besoins et combler un vide affectif en vous. Il y a un travail à faire sur l’estime de soi et une sexologue et psychothérapeute peut vous aider.

Et vous, aimez-vous à tout prix?

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Ailleurs sur le web