Comment réussir son divorce

L'amour que vous éprouviez l'un pour l'autre, au jour de votre mariage, est bel et bien mort. Le quotidien, une infidélité, a eu raison de vos sentiments. Vous rêvez de liberté. Mais est-il possible de réussir son divorce?

Un divorce s'apparente à un deuil, avec les mêmes étapes à franchir... un jour ou l'autre! Dans un premier temps, vous refuserez d'y croire. Ensuite, vous éprouverez des sentiments de colère, d'abandon. Vous aurez envie de traiter votre ex de tous les noms, de détruire ce qui vous rappelle cette vie commune. Puis, la tristesse s'installera. Vous pleurerez quelques jours, quelques semaines, quelques mois... C'est tout à fait normal.

Ces étapes franchies, il vous faudra bien régler les détails du divorce. Pour certains, ce ne sera qu'une formalité. Pour d'autres, le souvenir des jours heureux ne fera qu'accentuer la douleur de ce passage « obligé ».

Préparer les enfants, les proches

Même si le divorce est une histoire d'adultes, les enfants seront inévitablement affectés par cette situation conflictuelle. Rappelez-vous une règle d'or : ils ont besoin d'aimer autant leur papa que leur maman. Les inclure dans cette « guéguerre » ne fera qu'augmenter leur insécurité et leurs déchirements.

Il faut donc leur expliquer la situation en termes clairs, faciles à comprendre. Parlez-leur des changements à venir : deux maisons, deux chambres différentes, un changement d'école, de localité. Il faut surtout les convaincre qu'ils ne sont en rien responsables de l'éclatement de la famille.

Évitez de dire du mal de votre ex en leur présence. Ne vous servez pas de vos enfants comme messagers ou, pire, comme espions. Ils ne s'en porteront que mieux. Et vous aussi!

Il en va de même avec la famille. Certes, vous devrez les informer, en termes clairs, de la situation. Évitez de verser dans l'excès, malgré votre peine. Vous verrez, ils seront d'un précieux secours pour cette étape difficile.

L'ex

Même si c'est parfois difficile - nous avons tous un fond de curiosité, et d'animosité - est-il vraiment nécessaire de tout savoir sur la vie de celui, ou celle, qui a partagé votre vie? Adoptez, autant que faire se peut, une attitude plus neutre. Chacun a droit à son petit jardin secret, qu'il faut respecter. Essayez de régler les détails du quotidien en conservant un certain détachement. Ce n'est pas facile, mais c'est possible!

Les cris et les accusations ne serviront qu'à envenimer la situation. Rappelez-vous que votre ex a été, durant une certaine période, la personne la plus importante de votre vie. Gardez la tête froide, malgré le volcan d'émotions qui ne demande qu'à faire éruption en sa présence.

Consultez

Les études démontrent que les divorces à l'amiable sont les plus avantageux, tant pour les ex-conjoints que pour les enfants. Mais avouez qu'il y a des gestes plus faciles à poser dans la vie. Il est possible que vous ayez besoin des services d'un psychologue. Il vous aidera à franchir cette étape difficile, à reprendre votre vie en main, à exprimer les sentiments négatifs qui vous assaillent!

Pour certains, faire appel à un professionnel de la santé mentale est exclus. « Je ne suis pas fou (folle)! », se disent-ils. N'hésitez pas.

La médiation

Au Québec, un service de médiation familiale, gratuit, aide les couples à s'entendre sur diverses questions pratiques lors d'une séparation ou un divorce. Et elles sont nombreuses.

  • Qui s'occupera des enfants la semaine, les fins de semaine, durant les vacances?
  • Qui assumera les frais de scolarité?
  • Qui paiera les dettes communes?
  • Comment sera partagé le patrimoine familial en vertu du contrat de mariage conclu entre vous?
  • Qui paiera la pension? Comment?

Dans la tourmente des sentiments contradictoires, ces questions vous semblent difficiles à résoudre. Le médiateur aura pour tâche d'évaluer la situation du couple; d'analyser les besoins de chacun, des enfants; d'exposer les diverses options pour en arriver à une solution acceptable.

Ces étapes franchies, le médiateur accrédité déposera un rapport, puis un projet d'entente. Le document sera déposé devant le tribunal, où il sera entériné. Les délais juridiques seront nettement plus courts, et moins onéreux. Cette solution est, de loin, la plus équitable pour toutes les personnes impliquées. Mais il vous faudra mettre de l'eau dans votre vin, sans pour autant vous contenter uniquement que d'eau!

Un rapprochement?

Souvent, au cours de la phase de transition, les ex sont tentés de reprendre la vie commune, ou de se fréquenter. C'est normal. Chez certains couples, la séparation ravive une flamme qu'ils croyaient éteinte. Pour d'autres, cette étape permet de valider le choix de vie fait quelques semaines ou quelques mois plus tôt.

Si ça marche pour certains, rappelez-vous cette phrase dictée par la sagesse populaire : « On ne reconstruit jamais une maison sur des fondations fissurées. » Tôt ou tard, les éléments que vous détestiez chez lui, chez elles, referont surface et mineront la relation, encore une fois.

Refaire sa vie!

S'il est une expression galvaudée, et on ne peut plus fausse, c'est bien celle de « refaire sa vie ». Pensez-y! Vous ne referez jamais votre vie, vous la poursuivrez, différemment, avec un nouveau bagage de connaissances et d'expériences. Graduellement, vous sortirez la tête hors de l'eau, reprendrez goût à la vie, trouverez des satisfactions dans votre quotidien. Et vous aurez réussi votre divorce.

Puis l'amour frappera à votre porte, une fois de plus! C'est ça la vie.

Pour en savoir davantage :

Visitez le site du Gouvernement du Canada

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web