Femme qui porte le masque

Nous vivons présentement le début de la 2e vague de COVID-19, avec les cas qui ont fait un bond marqué dans les dernières semaines. Contrairement au début de la pandémie en mars par contre, le gouvernement du Québec a décidé de mettre en place un système de paliers d’alertes spécifique à chaque région. 

Inspiré du modèle adopté en France ainsi qu’en Belgique, ce système permet d’ajuster les restrictions et les demandes faites à la population à un niveau plus «local». En principe, le but est ainsi d’éviter un reconfinement total sur l’ensemble du territoire, alors que certaines régions sont beaucoup plus touchées que d’autres.

 

Le système de paliers d’alerte

Le système, que vous pouvez consulter sur le site du gouvernement du Québec, propose 4 niveaux de paliers avec des codes de couleur, qui vont comme suit :

 

  • Palier 1 : Vert – Vigilance
  • Palier 2 : Jaune – Préalerte
  • Palier 3 : Orange – Alerte
  • Palier 4 : Rouge – Alerte maximale

Même au sein de chaque région, un certain ajustement est possible, c’est-à-dire que le système permet le chevauchement de deux paliers dans une même région. C’est le cas actuellement avec la région de la Capitale Nationale, qui est jaune en général à l’exception de territoires spécifiques qui eux sont passés au orange (l’agglomération de Québec ainsi que 3 MRC).

 

Aperçu de la carte interactive du gouvernement du Québec en date du 21 septembre 2020 : 

Gouvernement du Québec, 21 septembre 2020

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Les critères pour passer d’un palier à l’autre sont basés sur 3 facteurs : 

  • La situation épidémiologique : le nombre de cas par tranche de 100 000 habitants
  • Le contrôle de la transmission : la présence de peu ou beaucoup de foyers d’éclosion
  • La capacité du système de soins : si les infrastructures et le personnel en place sont en mesure de bien faire face à une éclosion ou non.

 

Le nombre de cas n'est donc pas le seul facteur qui va établir le palier d’une région. Si par exemple la capacité de soigner des personnes malades de la COVID-19 est très limitée dans une région donnée, celle-ci pourrait monter de palier même si les cas y sont plus faibles qu’ailleurs.

 

Le palier vert  - Vigilance

Une région en «zone verte» signifie que la transmission du virus est faible. Cela ne signifie pas toutefois que «tout est comme avant»… Comme l’ensemble de la planète, nous faisons face à une pandémie qui demande à chacun de prendre des mesures spécifiques (se laver les mains, porter un masque, respecter dans la mesure du possible la distanciation, éviter les rassemblements, etc.) C’est pourquoi ce palier s’appelle quand même «Vigilance».

Il correspond à moins de 2 nouveaux cas quotidiens par 100 000 personnes, ainsi qu’à moins de 2 nouvelles hospitalisations par million de personnes dans la région donnée.

 

Le palier jaune  - Préalerte

La zone devient jaune lorsque la transmission du virus s’accroit et qu’il y a certaines éclosions dans la communauté (résidences pour ainés, écoles, bars, rassemblements, etc.)

Ce palier correspond à entre 2 et 6 nouveau cas quotidiens par 100 000 personnes et à entre 2 et 4 nouvelles hospitalisations par million de personnes.

 

Le palier orange - Alerte

La zone orange signifie que les cas augmentent plus rapidement, ainsi que les hospitalisations. C’est à partir de ce palier que des restrictions plus importantes sont mises en place.

Ce palier correspond à entre 6 et 10 nouveaux cas par jour par 100 000 personnes ainsi qu’à entre 4 et 8 nouvelles hospitalisations.

 

Le palier rouge – Alerte maximale

Les restrictions se font de plus en plus sentir. Ce palier correspond à plus de 10 nouveaux cas par jour par 100 000 habitants, ainsi que plus de 8 nouvelles hospitalisations. 

Il est à noter que le gouvernement du Québec a répété à plusieurs reprises qu’il souhaitait éviter le plus possible un confinement complet comme on a connu au printemps étant donné que ce reconfinement généralisé pourrait faire grand mal à la fois à l’économie, au développement des jeunes et à la santé mentale de bien des gens!

 

Les restrictions par palier

Palier vert

Les restrictions sont les mêmes que celles en vigueur depuis le «déconfinement» graduel de cet été, soit :

 

  • Les rassemblements privés (intérieurs ou extérieurs) sont limités à 10 personnes.
  • Les rassemblements organisés dans un lieu public (ex. : mariage, funérailles…) sont de 50 personnes maximum à l’intérieur et 250 à l’extérieur.
  • Les audiences (spectacles, cinémas, etc.) sont limitées à 250 personnes assises, relativement immobiles et en parlant peu ou pas.
  • Les bars et restaurants sont ouverts, avec un maximum de 10 personnes par table et une capacité réduite de 50 %. Ces établissements doivent cesser de servir de l’alcool et de la nourriture à minuit et fermer à 1 h. Un registre de la clientèle est requis.
  • Les déplacements entre les régions sont autorisés.

 

Palier jaune

Les restrictions sont les mêmes que celles du palier vert et celles qui sont en vigueur depuis le déconfinement. Il n’y a pas de perte de privilège entre les deux premiers paliers.

 

  • Les rassemblements privés (intérieurs ou extérieurs) sont limités à 10 personnes.
  • Les rassemblements organisés dans un lieu public (ex. : mariage, funérailles…) sont de 50 personnes maximum à l’intérieur et 250 à l’extérieur.
  • Les audiences (spectacles, cinémas, etc.) sont limitées à 250 personnes assises, relativement immobiles et en parlant peu ou pas.
  • Les bars et restaurants sont ouverts, avec un maximum de 10 personnes par table et une capacité réduite de 50 %. Ces établissements doivent cesser de servir de l’alcool et de la nourriture à minuit et fermer à 1 h. Un registre de la clientèle est requis.
  • Les déplacements entre les régions sont autorisés.

 

Palier orange

Au sein de ce palier, de nouvelles mesures sont mises en place afin de freiner le plus possible la propagation de la COVID-19.

 

  • Les rassemblements privés sont limités à 6 personnes ou 2 familles (donc plus que 6 est acceptable s’il s’agit de 2 familles)
  • Les rassemblements organisés dans un lieu public sont limités à 25 personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur. Si le lieu de ces rassemblements (par exemple, une salle de réception) possède un permis d’alcool, la vente d’alcool doit cesser à 23 h, la consommation d’alcool doit cesser à minuit et aucune danse n’est permise.
  • Les audiences (spectacles, cinémas) sont limitées à 250 personnes assisses, relativement immobiles et en parlant peu ou pas.
  • Dans les bars, un maximum de 6 personnes par table est alloué. La vente d’alcool et de nourriture doit cesser à 23 h, la fermeture est à minuit et aucune danse n’est permise. Le registre de clientèle est obligatoire.
  • Dans les restaurants, un maximum de 6 personnes par table est alloué. La vente d’alcool doit cesser à 23 h et la consommation d’alcool doit cesser à minuit.
  • Dans les commerces, il est recommandé d’envoyer seulement une personne par famille. 
  • Il est recommandé aux personnes vulnérables (aînées, immunosupprimées, etc.) de faire livrer leurs achats et de se faire aider par leurs proches plutôt que de se déplacer.
  • Les déplacements entre les régions ne sont pas recommandés.
  • Les visites dans les CHSDL ainsi que les résidences pour aînés sont limitées.

 

Palier rouge

Aucune mesure précise n’est encore annoncée (aucune région du Québec n’a encore atteint cette zone à l’heure actuelle), mais le gouvernement indique ceci :

« Applique de manière ciblée des mesures plus restrictives pouvant aller jusqu’à faire cesser les activités non essentielles pour lesquelles le risque ne peut pas être contrôlé suffisamment, en évitant autant que possible un confinement généralisé comme lors de la première vague de la pandémie.»

On peut toutefois supposer des mesures comme l’interdiction des rassemblements privés pour des personnes qui ne vivent pas à la même adresse, l’interdiction des déplacements inter-régionaux «non-essentiels», la fermeture de certains types de commerce comme les gyms et les salons, ainsi que la fermeture des bars et des salles à manger des restaurants.

 

Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Bell Média ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Ailleurs sur le web