Un mur de fenêtres en plexiglas - Solution design

Émission
Des idées de grandeur
Épisode
L'atelier d'artiste multidisciplinaire d'Evelyne

La pièce d'Évelyne n'a pas de fenêtres, elle se retrouve donc dans un endroit où il n'y a aucune perspective; c'est pourquoi elle avait le désir d'avoir une image murale, pour s'offrir une vue plus intéressante. Érik était bien d'accord avec elle. Il lui a donc proposé des paysages de villes ou de campagnes. Sans hésiter, Évelyne a préféré une image représentant une ville, car elle demeure en banlieue sur le bord de l'eau et elle voulait un contraste avec son quotidien. Érik a donc choisi un papier-tenture sur lequel on y voit des édifices éclairés durant la nuit.

Lorsqu'on fait l'achat de papier-tenture, il y a des mesures standards. Généralement, il s'agit de bandes de 8 pieds de hauteur, mais, dans ce cas-ci, Érik avait seulement besoin de 4 pieds, l'autre partie étant cachée par le comptoir. Cependant, il lui manquait du papier pour la largeur qu'il a récupéré en utilisant la partie du bas. Il l'a collé sur les côtés et il a même mis des édifices dans l'autre sens et rien n'y paraît. Il a donc récupéré le surplus au lieu d'en racheter et de dépenser inutilement. Le genre de « couper-coller » peut se faire facilement avec le fameux papier-tenture orné d'images à répétition. Ce procédé est une belle astuce de designer.

D'autre part, Érik voulait plus qu'une murale, il a donc trouvé l'idée d'imiter les vues des appartements parisiens avec des fenêtres rectangulaires côte à côte. Il a donc fait poser des moulures de 2 pieds de largeur, à 4 pieds du sol, sur toute la longueur du mur. Il a taillé tous les portants verticaux pour leur donner une forme en biseau. Il a cloué et collé l'ensemble et les a installés au plafond à une distance de 8 pouces. Cet angle vient apporter tout l'effet d'illusion de vraies fenêtres. Au total, il en a mis cinq et il s'est basé sur le prix d'une feuille de plexiglas (209 $). Cette feuille fait 4 pieds par 8 pieds et il l'a coupée en 5 parties égales pour ne pas en gaspiller. Il a choisi un plexiglas fumé, de teinte bronze, de façon à donner un effet flou pour renforcer l'impression de nuit. Cette intervention permet aussi de faire disparaître les joints du papier-tenture et fait en sorte qu'on remarque d'autant plus le plexiglas.

Pour apporter un magnifique éclairage entre le plexiglas et le mur, Érik a collé un ruban de lumières DEL qu'il a dissimulé dans la tête du MDF.

Il a également peint les barreaux en noir pour donner une touche contemporaine à la structure et il a utilisé du latex en haut et en bas pour boucher les trous. Le plexiglas a été inséré entre les montants, donc il est très simple d'en enlever un pour avoir accès au ruban DEL.

Cette idée change radicalement la pièce et donne une vue agréable à Évelyne qui saura assurément l'inspirer.

Vous aimerez aussi

Commentaires