Les verrues plantaires

Auteur
Nadine Descheneaux

Outch! Les verrues plantaires sont agaçantes et bien malheureusement, si on les traite pas, on les verra se multiplier. Mieux vaut agir rapidement!

Les verrues plantaires, qu’est-ce que c’est?

Une verrue est une infection virale – dues à un virus de la famille des papillomavirus humain (VPH) – qui se caractérise par l’apparition de petites excroissances délimitées sur la peau. Attention! Les verrues sont contagieuses. Si on marche sur une surface ou si on touche un objet où le virus s’est déposé, on peut avoir une verrue à notre tour. Aussi, en manipulant ou en touchant notre propre verrue, on peut propager notre infection.

Les verrues sont parfois isolées et mesurent que quelques millimètres, mais d’autres fois, elles forment un amas – une mosaïque - et s’étendent sur une plus grande surface. Généralement, elles sont planes et peu rebondies.

Souvent, les verrues ne sont pas douloureuses. Toutefois, il arrive qu’elles le soient parce qu’elles ne sont pas traités, qu’elles ont grossi ou se sont multipliées. On reconnait aussi une verrue à la présence de petits points noirs sur sa surface. C’est aussi ce qui la différencie des cors. De plus, contrairement aux cors ou aux callosités, les verrues n’apparaissent pas toujours à un endroit ayant subi un frottement. Elles se créent là où le virus s’est infiltré.

Les endroits les plus touchés par les verrues

Les verrues plantaires apparaissent sur les pieds, le plus souvent sur la plante des pieds. Les verrues vulgaires, quand à elles, sont localisées sur les doigts. Les enfants et les adolescents sont souvent plus touchés que les adultes.

Facteurs aggravants des verrues plantaires

Une très grande transpiration des pieds. Un milieu humide est plus propice à la transmission d’infection. Une peau très sèche qui fendille, ce qui crée des portes d’entrée pour le virus. Même chose si on présente une éraflure, une égratignure ou une coupure. Marcher pieds nus dans les endroits publics (comme les piscines, les douches du gym, la plage, les chambres d’hôtel, les vestiaires sportifs, etc.) ou partager l’usage de certains objets (rasoirs, serviettes, bas, souliers, etc.).

Bons gestes pour éviter les verrues plantaires

Prévention

On porte toujours des sandales ou des souliers quand on marche dans les endroits publics et on évite de partager l’utilisation de certains objets personnels. On hydrate bien nos pieds pour éviter que la peau ne fendille et on recouvre d’un pansement une coupure ou une éraflure. On cesse de tripoter nos verrues pour éviter la propagation et on se lave consciencieusement les mains si on doit toucher à une verrue, la nôtre comme celle de notre enfant.

Traitement

On peut se procurer des ensembles pour traiter et éliminer les verrues plantaires ou vulgaires en pharmacie. Pour plus de facilité, on peut opter pour des traitements médicamenteux en vente libre. La formule la plus facile consiste à opter pour l’application de petits disques contenant de l’acide salicylique sur la verrue chaque jour. On recouvre ensuite le disque d’un pansement pour bien le fixer. On laisse agir une journée et on recommence avec un nouveau disque le lendemain.

La durée du traitement est variable. Parfois au bout d’une semaine, tout est réglé, d’autres fois, on patiente de 2 à 3 mois. Le traitement à base d’acide salicylique est aussi offert sous forme de liquide, mais la manipulation exige plus de précision. Autrement, on doit voir notre médecin pour vérifier les options à entrevoir (traitement par cryothérapie ou autres médicaments).

Truc maison

Même si les avis médicaux sont partagés, beaucoup utilisent encore la méthode du duck tape qui consiste à recouvrir complètement la verrue par un bout de duck tape (ruban adhésif) pour étouffer la verrue. On doit changer le ruban souvent et le traitement est souvent long et pas nécessairement efficace!
 

Vous aimerez aussi

Commentaires