Vertige positionnel: Symptômes et traitement

Le vertige est une affection le plus souvent bénigne dont les causes ne sont pas toujours faciles à identifier.

Qu’est-ce qui est à l’origine de ces malaises souvent incommodants et quelles en sont les conséquences possibles? Et surtout, est-il possible de s’en débarrasser? Tâchons de faire le point sur cette question.

Les symptômes du vertige

Les vertiges se manifestent par une série de symptômes spécifiques. La personne touchée expérimente un ou plusieurs des signes suivants :

  • perte d’équilibre;
  • étourdissements;
  • impression que ce qui l’entoure bouge et oscille;
  • difficultés de coordination;
  • muscles du cou et du dos endoloris;
  • nausées;
  • dans certains cas avancés, extrême faiblesse et vomissements.

Physiquement, qu’est-ce qui se passe?

Dans l’immense majorité des cas, les vertiges, bien que dérangeants, ne sont pas sérieux. Ils sont causés par un dérèglement simple de l’oreille interne.

Explication : l’équilibre global du corps humain est maintenu normalement par un tout petit organe appelé le système vestibulaire qui se situe dans l’oreille. Cet organe est composé de plusieurs tubes et sacs remplis de liquide. Lors de tout mouvement, le liquide se déplace dans les tubes et « informe » le cerveau de la position de la personne par rapport au bas, au haut et à l’horizon.

Lorsque le système vestibulaire est déréglé, pour une raison ou une autre (voir ci-dessous), l’information n’est pas transmise correctement au cerveau et la personne ne sait plus « où elle est » dans l’espace : c’est ce qui cause les malaises.

Les explications possibles du vertige

Tous les vertiges sont causés par un dérèglement du système vestibulaire dans l’oreille interne, mais ce dérèglement peut avoir des causes diverses. Le plus souvent, il s’agit de ce que l’on appelle un vertige positionnel paroxystique bénin : il survient lorsqu’on bouge la tête ou qu’on se lève rapidement après une période allongée. Les vertiges peuvent aussi être causés par :

  • Une labyrinthite : c’est une infection de l’oreille interne qui fait souvent suite à une otite non traitée;
  • Un traumatisme crânien;
  • Une neuronite, qui est une inflammation du nerf qui transmet les informations depuis le système vestibulaire au cerveau;
  • Un trouble dans les vaisseaux sanguins qui irriguent l’oreille;
  • La maladie de Ménière;
  • Certains médicaments (sédatifs, tranquillisants);
  • Des migraines;
  • Le mal des transports;
  • Des troubles visuels.

Comment traiter les vertiges?

Les vertiges qui sont occasionnés par une cause précise (maladie ou trouble divers) disparaissent habituellement lorsque cette dernière est traitée adéquatement.

En cas de vertige positionnel paroxystique bénin, la forme la plus courante du vertige qui correspond à un dérèglement chronique du système vestibulaire, il existe des médicaments qui aident à soigner les crises ponctuelles, mais sans pour autant régler le problème à la source.

Il est aussi possible d’avoir des séances de rééducation chez un physiothérapeute qui peuvent aider le système vestibulaire à retrouver son équilibre. Les séances sont souvent pénibles et le traitement est assez long, mais certaines personnes ont vu un réel changement dans la fréquence de leurs crises.

Enfin, il existe aussi un exercice assez efficace que l’on appelle la « manœuvre de repositionnement des particules » ou manœuvre d’Epley. Il faut le faire trois fois par jour et de nombreuses personnes voient un réel changement dans la fréquence et l’intensité de leurs crises. Chez certaines, elles disparaissent même complètement. La séquence suivante donne les étapes pour l’oreille droite. Pour le côté gauche,  il faut tout inverser. Consultez les schémas dans la page référencée plus bas : ils sont très clairs. L’exercice va comme suit :

  1. S’asseoir sur un lit, tourner la tête vers la droite à 45 degrés.
  2. S’allonger rapidement sur le dos, en plaçant un coussin sous les épaules pour que la tête soit un peu penchée vers l’arrière. Il faut garder la tête tournée vers la droite à 45 degrés et attendre 30 secondes sans bouger.
  3. Tourner la tête de 90 degrés vers la gauche. Attendre encore 30 secondes.
  4. Tourner ensuite tout le corps et la tête de 90 degrés vers la gauche et attendre 30 secondes supplémentaires.
  5. Se lever et s’asseoir à partir de cette position.

Vous pouvez consulter les schémas explicatifs ici : Méthode pour traiter soi-même le vertige positionnel paroxystique bénin.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires