Surdité

La surdité représente un handicap physique, certes, mais elle touche également la personne dans ses communications avec les autres. Socialement, le malentendant sera porté à éviter les réunions familiales et amicales. Cet isolement peut entraîner une très grande tristesse, une importante détresse psychologique, voire générer des pensées suicidaires. Dans cette perspective, la surdité doit être considérée sur tous ces aspects.

Les types de surdité

L’étendue de la surdité va des problèmes mineurs jusqu’à la surdité totale. La surdité de transmission est située au niveau du tympan et empêche l’acheminement des sons vers l’oreille interne. Ce genre de problème se traite en chirurgie.

La surdité de perception se caractérise par une lésion de l’oreille interne où des nerfs responsables de transmettre les sons au cerveau. Ce type de perte auditive peut être plus grave et entraîner la surdité profonde. Des solutions seront proposées plus loin dans ce texte.  

Il arrive également que ses deux catégories de surdité soient associées.

Les degrés de surdité

L’importance de la surdité s’échelonne sur cinq degrés que voici.

1. La surdité légère

La parole est perçue normalement, mais les sons lointains ou faibles ne sont pas entendus.

2. La surdité moyenne 

La parole est entendue si la voix est élevée ou lorsque le malentendant ressent le besoin de regarder la personne qui lui parle.

3. La surdité sévère 

Seuls les bruits importants et la proximité de la voix sont perçus.

4. La surdité profonde

La parole n’est aucunement entendue et seuls les bruits très puissants sont perçus sans pour autant être identifiés.

5. La surdité totale

Elle est caractérisée par l’absence complète de l’audition.

Les causes de la surdité

Le vieillissement : la presbyacousie

La surdité du vieillissement, nommée presbyacousie, se caractérise par la disparition des cellules ciliées de l’oreille. Il s’agit de petits poils très sensibles sans lesquels il est très difficile de percevoir les sons. Le vieillissement normal, certaines maladies dont le diabète ou la présence prolongée d’un bruit peuvent engendrer la presbyacousie. 

Les infections ou les maladies

Une otite mal soignée, un tympan perforé, une tumeur bénigne ou un problème osseux de l’oreille peuvent provoquer la perte auditive. Les facteurs génétiques ou congénitaux peuvent également contribuer à la surdité. Chez les enfants, la moitié des cas de surdité sont d’origine génétique. Diverses maladies comme le zona, la rubéole, et les oreillons peuvent également endommager définitivement l’oreille interne.

Les médicaments

Certains antibiotiques, les chimiothérapies et divers médicaments, tels la quinine et les diurétiques pour traiter l’hypertension artérielle, consommés à long terme ou utilisés en surdosage, peuvent provoquer des dommages à l’oreille interne.

Les traumatismes physiques

Une fracture crânienne ou la réception d'un choc ou d’un coup, la variation brusque de pression, les bruits violents et répétitifs, font aussi partie des causes de la perte auditive.

L’exposition à des intensités sonores excessives

Selon la durée, tout bruit excédant 85 décibels représente un risque pour l’audition. Notre environnement quotidien est de plus en plus bruyant et insidieux, car nous nous y sommes habitués. L’utilisation excessive ou illimitée des lecteurs MP3 peut également générer des lésions de l’oreille.

Les symptômes de la surdité

Généralement, la personne concernée ne se rend pas compte de son problème de surdité, car celui-ci est survenu de façon graduelle. Souvent, ce sont les autres qui se plaignent de sa surdité. Toutefois, certains éléments significatifs sont ressentis. Voici quelques exemples.

  • Avoir l’impression que les gens n’articulent pas bien
  • Éprouver de la difficulté à comprendre les interlocuteurs éloignés
  • Parler très fort
  • Ne pas entendre la sonnerie du téléphone ou de la porte
  • Avoir des problèmes à identifier certains sons et à écouter de la musique

La prévention

Soyez respectueux pour vos oreilles en prenant soin de votre santé auditive!

  • Évitez de fréquenter des établissements au niveau sonore trop intense
  • Réduisez le volume de votre radio d’auto, de votre lecteur MP3
  • Éloignez-vous des colonnes acoustiques lors de spectacles
  • Laissez reposer vos oreilles après un concert
  • Évitez de longues heures d’écoute au casque
  • Limitez l’utilisation du lecteur MP3 entre 30 et 45 minutes, avec des périodes de repos

Les solutions

Si vous pensez avoir des problèmes de surdité, il est d’abord essentiel de consulter votre médecin qui pourra examiner votre conduit auditif pour vérifier s’il y a une obstruction ou une infection. Si les troubles s’avèrent plus graves, il vous fera consulter un ORL, médecin spécialiste en la matière.

Les tests

Plusieurs tests mesurant la perte de l’ouïe sont proposés. L’audiométrie se pratique à l’aide d’un appareil électronique. L’imagerie par résonnances magnétiques est également utilisée. La tomographie assistée par ordinateur est employée pour détecter les tumeurs du nerf auditif.

Les appareils auditifs

Il est certain que les prothèses auditives sont efficaces. Cependant, elles ne sont pas parfaites. Leur utilisation demande de la patience et de la persévérance, car les sons deviennent un peu « déformés ». De nombreux réglages sont donc nécessaires afin d’obtenir les résultats espérés.

Plusieurs modèles sont offerts sur le marché. Les plus discrets sont logés à l’intérieur de l’oreille, les autres, plus gros, mais souvent plus puissants, en feront le contour.

Vous pourrez aussi opter pour l’appareil auditif numérique qui déforme moins les sons et qui filtre beaucoup plus les bruits ambiants.

Les ressources supplémentaires

Certaines personnes sooufrant de surdité ne peuvent entendre les sons même avec une prothèse acoustique. Elles pourront alors bénéficier d’un implant cochléaire installé directement dans l’oreille interne.

Des outils complémentaires, que l’on nomme « aides de suppléance », sont parfois fort utiles, comme les alertes lumineuses et les téléphones spécialisés.

Enfin, plusieurs personnes en perte d’audition apprennent le langage des signes, se familiarisent avec la lecture labiale pour interpréter les sons et peuvent profiter de traitements d’orthophonie. 

Tous ces moyens sont mis en œuvre dans les centres de santé et les cliniques spécialisées, afin d’adoucir la vie des personnes en perte auditive. Entendre, comprendre ses proches et pouvoir communiquer socialement est essentiel à la qualité de vie de chaque être humain.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie

Nous remercions sincèrement Monsieur le Président de l’Association d'otorhinolaryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec, Docteur Yanick Larivée (ORL), pour sa précieuse collaboration.

 


 

Vous aimerez aussi

Commentaires