Santé et voyages dans le Sud : ne gâchez pas vos vacances!

Auteur
Marie-Ève Laforte

Avec l’hiver que l’on connaît, nombreux sont ceux qui souhaitent s’évader dans le Sud. Si vous vous préparez à partir, c’est fantastique! Toutefois, il arrive un peu trop souvent que les vacances soient gâchées par des soucis de santé digestive, dont on peut par ailleurs parfois se prémunir. Voici différents petits trucs à appliquer avant de partir, puis une fois sur place. 

 

1. Boire beaucoup d’eau

S’hydrater, c’est très important, surtout lorsqu’il faut chaud. Attention toutefois; l’eau n’est pas nécessairement potable dans de nombreuses destinations touristiques populaires. Privilégiez donc l’eau en bouteille ou encore l’eau filtrée fournie par l’hôtel.

C’est aussi une bonne idée d’apporter votre propre bouteille d’eau réutilisable et de la trainer partout à l'extérieur, afin de n’être jamais pris au dépourvu!

 

2. Connaître les aliments les plus problématiques

La tourista ou diarrhée du voyageur est, de loin, le fléau le plus commun dans les pays tropicaux. En effet, jusqu’à 60 % des voyageurs[1] peuvent subir cet inconvénient durant leurs vacances, à différents degrés.

Avec l’eau, ce problème est le plus souvent causé par des bactéries présentes dans les aliments. Faites particulièrement attention aux poissons et fruits de mer crus (ou pas suffisamment cuits) ainsi qu’aux salades, aux fruits et légumes crus et pelés.

Portez également attention aux aliments présentés dans des conditions inadéquates, par exemple dans un buffet exposé à la chaleur, sans dispositif pour maintenir la nourriture à une température sécuritaire.

 

3. Se laver les mains

C’est une recommandation assez évidente, mais en voyage c’est important de le faire encore plus souvent qu’à l’habitude. Ce petit geste demeure l’un des meilleurs moyens de contrôler les infections.

Et si jamais un de vos compagnons de voyage tombe malade, vous laver les mains fréquemment devient alors une mesure de prévention supplémentaire. Pensez à apporter des petites bouteilles de désinfectant en gel, mais lavez-vous aussi les mains le plus souvent possible, pendant au moins 30 secondes. Ce conseil prévaut également pour le temps passé dans les aéroports ainsi que dans l’avion!

 

4. Prendre des probiotiques

Même s’il n’existe malheureusement aucune façon de prévenir la tourista, il existe pourtant un moyen simple d’augmenter vos chances de vous en tirer : prendre des probiotiques. En effet, une bonne santé digestive, incluant un microbiote riche et varié, agit comme une barrière protectrice face à l’infection.

Les professionnels de la santé suggèrent habituellement de commencer à prendre un supplément contenant des probiotiques et des prébiotiques au moins 3 jours avant le départ, quotidiennement durant les vacances et une semaine après le retour. Un supplément tel que Probaclac Voyageur est offert en comprimés pratiques, peut être pris par toute la famille et ne requiert pas de réfrigération. Pensez à en apporter dans vos valises et prenez-le religieusement!

 

5. Apporter des collations

Si vous ne faites pas complètement confiance à la nourriture sur place ou encore que vous souhaitez conserver une certaine routine dans votre alimentation, vous pouvez apporter des collations de la maison. Celles-ci pourront vous éviter d’avoir trop faim ou de succomber à des options moins sécuritaires ou moins santé! Quelques options faciles : des barres, des noix, des fruits séchés, des craquelins emballés individuellement…

 

6. Bouger un peu

La farniente, c’est souvent ce qu’on veut en vacances et c’est bien mérité! Toutefois, ne rien faire pendant plusieurs jours peut aggraver une impression d’enflure et d’inconfort. Essayez de prendre un peu de temps pour faire de l’exercice léger, que ce soit une marche rapide, un peu de nage dans la piscine ou un cours d’aérobie sur la plage!

 

[1] Source : Kollaritsch H, Paulke-Korinek M et Wiedermann U. Traveler’s Diarrhea. Infect Dis Clin North Am. 2012 Sep ; 26(3) : 691-706

Vous aimerez aussi