Ronflement : des trucs à essayer

L’un des pires irritants dans la vie de couple, c’est de partager sa vie (et son lit) avec quelqu’un qui ronfle… On pense souvent que ce sont ces messieurs qui, le plus souvent, « jouent de la trompette » en dormant, mais cela est loin d’être le cas. Plusieurs femmes sont aussi touchées par ce problème. Et quelle que soit la personne qui empêche l’autre de dormir, les ronflements nuisent toujours au sommeil de celui qui passe de longues heures à écouter. Existe-t-il des solutions pour pouvoir enfin retrouver un repos réparateur? On fait le point pour vous.

Trucs à essayer

Il existe plein de petites choses que l’on peut faire pour éliminer ou au moins réduire l’intensité des ronflements. Cela ne fonctionne pas toujours, ni avec tout le monde, mais ça ne coûte rien d’essayer ces trucs faciles.

Pour la personne qui ronfle

  • Surélever le haut du corps en utilisant plusieurs oreillers, en plaçant des planches de bois sous les pieds du lit, ou encore en glissant des coussins entre le sommier et le matelas.
  • Dormir sur le côté, en tenant un oreiller entre ses bras et ses jambes pour s’assurer de ne pas changer de position ni se retourner… Du moins, pas trop rapidement, ce qui devrait laisser à l’autre conjoint le temps de s’endormir.
  • Perdre du poids. Si les ronflements ont commencé graduellement, en même temps qu’une prise de poids (particulièrement autour du cou et dans le visage), il est fort probable qu’ils soient causés par un excès de graisse qui bloque partiellement les voies respiratoires. Dans ce cas, seule une perte de poids permet de faire cesser les concerts nocturnes.
  • Éviter l’alcool avant de se coucher. Lorsqu’on est ivre, même légèrement, les muscles à l’arrière de la gorge s’affaissent, ce qui cause les ronflements. Pour éviter le problème, il suffit de s’assurer que l’on a parfaitement dégrisé avant de se coucher.
  • Prendre une douche bien chaude avant de dormir peut aider : ça relaxe les muscles des voies respiratoires.
  • Arrêter de fumer. Les composantes toxiques présentes dans les cigarettes irritent les muqueuses respiratoires et sont parfois à l’origine des ronflements.
  • Si les ronflements sont causés par de la congestion nasale, il faut prendre tous les moyens possibles pour dégager les voies respiratoires : une chambre propre et exempte de poussière (évitez les tapis et lavez souvent les rideaux), des draps propres que l’on lave régulièrement, des oreillers neufs anti allergènes (il faut laver les oreillers fréquemment et en changer tous les ans), un humidificateur, des bandelettes nasales, un diffuseur d’huile essentielle avec de l’essence d’eucalyptus, des antihistaminiques, etc.
  • Boire beaucoup d’eau avant de dormir pour rester bien hydraté toute la nuit et éviter que les voies respiratoires ne se dessèchent (évidemment, si votre vessie est minuscule, c’est un autre problème qui vous empêchera de dormir!)
  • Prendre une cuillérée de miel avant le coucher pour lubrifier les voies respiratoires.
  • Éviter les produits laitiers (fini le verre de lait!) et ne pas faire de repas trop copieux ou gras avant de se coucher. Parfois, les voies respiratoires sont aussi épaissies lors du processus de digestion.
  • Utiliser un appareil buccal contre les ronflements. Il existe des masques, des bagues d'acupression anti ronflement (qui appuient sur des points connus d’acupuncture) ou des orthèses dentaires. Ces objets se montrent souvent très efficaces. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Pour la personne qui subit les ronflements

  • Siffler, pousser légèrement son conjoint ou frapper dans les mains pour le faire changer de position. Cela peut donner un répit de quelques minutes qui vous permettra de vous endormir.
  • Dormir avec des bouchons pour ne plus entendre les ronflements.
  • Se coucher 30 minutes avant le conjoint, pour être certain de s’endormir avant que lui-même se mette au lit.
  • Pratiquer des activités physiques durant la journée et éviter les siestes. Cela permet d’être tellement fatigué à l’heure du coucher que l’on s’endort très rapidement, quelle que soit l’intensité des bruits ambiants.
  • Dormir dans une autre pièce. Pour certains couples, l’idée de faire chambre à part n’est pas envisageable, mais plusieurs autres affirment que ce petit déménagement règle définitivement le problème (normal), tout en améliorant leur vie intime… Imaginez un peu le plaisir de se faire de petites visites lorsqu’on en a vraiment envie, puis de retrouver le calme de sa chambre pour une nuit de sommeil parfaitement réparateur.
  • Acheter un appareil qui produit un « bruit blanc », lequel permet de camoufler les autres sons dérangeants.

Employer les grands moyens

Dans certains cas, les ronflements ne peuvent absolument pas être contrôlés avec les moyens ci-dessus. Il s’agit souvent alors de cas d’apnée du sommeil. L’apnée du sommeil est un problème sérieux qu’il est nécessaire de régler. Pensez à passer une série de tests du sommeil afin de déterminer la présence du problème. On vous proposera peut-être d’utiliser un appareil pour réguler la respiration ou, dans les cas extrêmes, d’envisager la chirurgie, une fois que toutes les autres options auront été écartées.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires