Qu'est-ce que le cancer de la peau?

La peau constitue le plus gros organe du corps humain. Il sert, entre autres, à protéger nos organes internes des blessures, des infections, de la chaleur et du rayonnement ultraviolet émis par le soleil.

Qu'est-ce que le cancer de la peau?

Le cancer de la peau est une maladie qui prend naissance dans les cellules de la peau lorsque celles-ci reçoivent des instructions confuses, ce qui entraîne leur comportement anormal. Les cellules cancéreuses, plutôt que de mourir, poursuivent leur croissance incontrôlée.

Après un certain temps, des groupes de cellules anormales forment une bosse (masse), ou tumeur, dont quelques-unes peuvent être cancéreuses (ce ne sont effectivement pas toutes les tumeurs qui sont malignes).

Ce processus peut prendre de nombreuses années. En effet, il peut s'écouler un grand laps de temps entre le moment où un cancer commence à se développer dans le corps et celui où il est cliniquement décelable.

  • Le cancer de la peau autre que le mélanome est le cancer le plus fréquent, mais aussi l'un des plus faciles à éviter.
  • Les deux types les plus fréquents de cancer de la peau sont le « carcinome spinocellulaire » et le « carcinome basocellulaire », deux variantes désignées sous le nom de « cancer de la peau autre que le mélanome » et pouvant généralement être guéries avec succès.

Le cancer de la peau est passé de 3 000 à 33 000 en 20 ans!

Ce cancer se traite bien et occasionne peu de décès, ce qui explique peut-être pourquoi il ne semble pas être pris au sérieux par l'ensemble de la population.
« Pratiquement toutes les semaines, on voit des jeunes de 26, 27 ou même 19 ans qui ont des mélanomes ou des carcinomes. C'est vraiment inquiétant »*, affirme le Dr Claveau. D'autant plus que le nombre de cancers de la peau est passé de 3 000 à 33 000 en 20 ans au Québec.

Il s'agit d'une augmentation de près de 1000 %!* Notre couche d'ozone est endommagée et les salons de bronzage ne cessent de se multiplier. Il est donc important de s'informer des moyens offerts afin de se protéger des rayons UV.

*Source : Émission La facture - 6 mars 2007

Signes et symptômes du cancer de la peau

Selon la Société canadienne du cancer, « le premier signe de cancer de la peau est le plus souvent une manifestation cutanée comme une nouvelle excroissance, une plaie qui ne guérit pas ou la modification d'une excroissance existante.

Le cancer de la peau peut prendre naissance à n'importe quel endroit du corps, mais habituellement il se développe dans les régions plus exposées au soleil comme la tête, le visage, le cou, les mains, les bras et les jambes. Les cancers de la peau n'ont pas tous la même apparence.

Les « carcinomes basocellulaires »

Ils se présentent souvent sous la forme de bosses ou de petits cratères dont la surface est lustrée ou perlée.

Les « carcinomes spinocellulaires »

Ils sont en général des lésions rougeâtres et squameuses (écailleuses).

Si vous êtes aux prises avec les problèmes de peau suivants, nous vous suggérons de consulter un professionnel de la santé qui saura vous conseiller :

  • Bosse ou creux d'apparence lisse, brillante, pâle ou cireuse;
  • Boursouflure rouge et dure;
  • Plaie qui ne guérit pas;
  • Lésion ou bosse qui saigne ou qui forme une croûte ou une gale;
  • Plaques roses, rouges ou brunes, rugueuses et squameuses, pouvant démanger ou être sensibles;
  • Modification cutanée à l'endroit d'une brûlure, d'une blessure ou d'une cicatrice;
  • Modification cutanée révélant une coloration blanc-jaune lorsque la peau est tendue.

D'autres problèmes de santé peuvent, par ailleurs, être à l'origine de ces manifestations. Il est donc conseillé de consulter un dermatologue afin de se soumettre à des analyses plus poussées qui permettront de poser le bon diagnostic.

Comment prévenir les risques de cancer de la peau?

Éviter le bronzage artificiel

Pour réduire les risques de cancer de la peau, il faut éviter, premièrement, toute utilisation des dispositifs de bronzage artificiel. Leur rayonnement UV est dangereux pour la santé. Si le désir d'un teint basané nous démange, les crèmes autobronzantes s'avèrent peu nocives et le résultat est assez convaincant!

Assurez-vous d'utiliser un autobronzant avec un FPS (facteur de protection solaire) d'au moins 15, car le bronzage cosmétique n'offre aucune protection contre les rayons ultraviolets.

Éviter les périodes de grand ensoleillement

Ensuite, et autant que possible, on évite les activités extérieures entre 11h et 16h, lorsque le soleil et les rayons UV sont les plus ardents. On privilégie les heures du jour où l'indice UV est inférieur à 3.

Petite astuce : si on remarque que notre ombre est plus courte que nous, c'est que le soleil est à son zénith. Il est donc temps de rechercher l'ombre ou de privilégier les activités à l'intérieur.

Si les endroits ombragés se font rares, on prévoit d'apporter un parasol afin de se procurer de l'ombre sur demande! Il ne faut pas oublier que même par journée nuageuse, les rayons UV traversent les couches de l'atmosphère et viennent brûler notre peau qui est alors vulnérable, parce que non protégée.

Ainsi, afin de s'assurer d'une protection adéquate, voici quelques conseils :

S'appliquer de la crème solaire

Rien ne vaut un écran solaire afin de réduire son exposition aux rayons UV. Par contre, un écran solaire ne bloque pas tous les rayons du soleil. Il n'est donc pas conseillé de se fier uniquement aux crèmes solaires, mais bien de les utiliser comme protection supplémentaire. L'écran solaire choisi devrait posséder un facteur de protection solaire (FPS) d'au moins 15. Si on travaille à l'extérieur, ou qu'on prévoit passer la majeure partie de la journée dehors, il faut choisir un FPS d'au moins 30.

La crème solaire doit aussi être à « spectre étendu », ce qui signifie qu'elle protège contre les deux types de rayons ultraviolets : les UVA et les UVB. On applique une bonne quantité de crème au moins 20 minutes avant de s'exposer aux UV. Il faut répéter l'opération régulièrement en suivant le mode d'utilisation de chaque crème inscrit au verso du contenant, et ce, sans oublier le nez, les oreilles et le dessus des pieds. Enfin, on utilise un écran hydrofuge si on se baigne ou si on se trouve à proximité d'un plan d'eau.

Se couvrir

Un des meilleurs moyens d'éviter les coups de soleil, c'est de s'habiller en conséquence en choisissant des vêtements légers, amples, longs et faits dans un matériel tissé serré (pour ne pas laisser passer les UV).

Porter des lunettes de soleil

Les rayons UV endommagent aussi les yeux! De bonnes lunettes de soleil permettent de bloquer une grande quantité de rayons. Il est même recommandé d'en faire porter aux enfants! Plusieurs modèles de lunettes à prix abordable possèdent toutes les caractéristiques suivantes :

  • Teintées uniformément;
  • Aux lentilles foncées de teinte grise, brune ou verte;
  • Offrant une protection contre les UVA et les UVB.

Porter un chapeau

On sait que la plupart des cancers de la peau se développent sur le visage et sur le cou, il est donc primordial de penser à porter un chapeau afin d'offrir à ces parties du corps une protection supplémentaire. On le choisit à larges bords afin de bien protéger la tête, le visage, les oreilles et le cou.

Les casquettes ne sont pas conseillées puisqu'elles ne protègent que le visage. Malgré le port du chapeau, il ne faut pas négliger la crème solaire que l'on applique généreusement sur tout le visage, sans oublier les oreilles et le cou.

Examiner notre peau régulièrement

Puisqu'il est impossible d'être totalement à l'abri des effets nocifs du soleil, il faut apprendre à bien connaître notre peau et signaler tout changement à notre médecin.

Les bébés

Les bébés sont particulièrement vulnérables aux rayons du soleil puisque leur petite peau neuve est très mince et, par conséquent, extrêmement sensible. Ils ont ainsi besoin d'une protection totale contre les rayons UV.

On applique aux bébés toutes les recommandations de protection solaire : on les positionne à l'ombre, on leur met des vêtements qui couvrent les bras et les jambes, on les coiffe d'un chapeau et on leur applique un écran solaire spécialement conçu pour eux.

Adopter un mode de vie sain

Toujours selon la Société canadienne du cancer : « De nombreux facteurs de risque, dont le vieillissement et les antécédents familiaux, ne peuvent être changés. Toutefois, on a établi un lien entre certains cancers et des facteurs de risque qu'il est possible de modifier, notamment l'usage du tabac, une mauvaise alimentation, l'obésité et le manque d'exercice.

On peut prévenir environ la moitié de tous les cancers en adoptant de saines habitudes de vie et des politiques qui protègent le public. Il est possible d'avoir un mode de vie sain en faisant des choix judicieux tous les jours, dont :

  • Être non-fumeur et éviter la fumée secondaire;
  • Avoir une alimentation saine incluant divers fruits et légumes chaque jour, des aliments riches en fibres et pauvres en matières grasses;
  • Faire des activités physiques tous les jours;
  • Maintenir un poids santé;
  • Limiter sa consommation d'alcool;
  • Réduire son exposition aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, éviter les appareils de bronzage intérieur, comme les lits de bronzage et les lampes solaires, et appliquer un écran solaire quand on est à l'extérieur;
  • Connaître son corps et rapporter tout changement au médecin ou au dentiste.

Catherine Darlington, rédactrice Canal Vie 

Categories

Vous aimerez aussi