Qu'est-ce qu'un acarien et pourquoi y est-on allergique?

Qu'est-ce qu'un acarien et pourquoi y est-on allergique?

Mais qu'est-ce qu'un acarien? Depuis quelques années, on entend fréquemment parler des acariens, alors que le mot n’était sûrement pas dans le vocabulaire courant de nos parents… Qui sont-ils exactement, sont-ils vraiment dangereux, et si oui, comment les éliminer?

Les acariens en bref

Ce sont de petites bestioles microscopiques, donc invisibles à l’œil nu, qui appartiennent à la même famille que les araignées. Ils sont translucides, ont 8 pattes, et ils sont tellement légers qu’un simple courant d’air peut les transporter d’un lieu à un autre. Les acariens vivent dans la literie (matelas, draps, couvertures, oreillers), les rideaux et autres draperies, les tapis et moquettes, les peluches et autres objets mous de ce genre. On en trouve aussi certains dans les greniers, entrepôts, granges, etc.

Ils se nourrissent principalement des peaux mortes et des restes d’ongles et cheveux humains (ou de grain). Ils sont présents partout, dans toutes les maisons, de manière plus ou moins « concentrée. » Ainsi, un seul gramme de poussière peut contenir jusqu’à 10 000 acariens, et ¼ de gramme de peau morte peut  nourrir plusieurs millions de ces bestioles pendant 3 mois! Comme ils aiment aussi la chaleur et l’humidité, les lits sont leurs refuges préférés, et il est courant de partager sa couche avec pas moins de 2 millions d’acariens!

L’allergie aux acariens

En fait, comme vous l’avez surement remarqué, les allergies en tout genre ont connu une recrudescence dans les dernières décennies, pour des raisons pas toujours claires. On a mis en cause l’hérédité, la pollution, les changements environnementaux, les produits chimiques, l’alimentation transgénique, les produits exotiques, la sédentarisation, etc. Les acariens ne mordent pas, ne piquent pas, ne transmettent aucune maladie… Alors pourquoi nous dérangent-ils?

Le problème avec les acariens, c’est que certaines personnes y sont allergiques, ou pour être plus précis, sont allergiques à leurs cadavres et à leurs matières fécales. On estime que 45 à 50 % de tous les symptômes d’allergies sont causés (en tout ou en partie) par la présence des acariens.

Les signes d’une allergie aux acariens ne sont pas tous obligatoires, mais ils comprennent :

  • Problèmes respiratoires : rhinite, asthme, rhume des foins
  • Démangeaisons
  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Irritation de la peau
  • Eczéma

De plus, dans 50 à 80 % des crises d’asthme et de rhume des foins, les symptômes sont aggravés par les acariens.

Comment s’en débarrasser?

Même les maisons les plus propres ont une certaine population d’acariens. Ce sont des « parasites » humains et ils se retrouvent toujours dans notre entourage. Il existe toutefois des moyens de réduire leur nombre dans nos maisons, ce qui pourrait diminuer grandement (voir éliminer) les symptômes d’allergie :

  • Retirez les tapis, moquettes et tentures. Les surfaces planes et lisses comme les planchers de bois, la céramique ou les tuiles de vinyle ne sont pas des nids à acariens.
  • Si vous souhaitez garder vos tapis, passez l’aspirateur 2-3 fois par semaine et lavez-les chaque mois avec un nettoyeur à vapeur.
  • Lavez tous les textiles de la maison (rideau, coussins, housses de canapé, couvertures) le plus souvent possible.
  • Mettez une housse protectrice sur les oreillers et les matelas.
  • Changez fréquemment d’oreiller : une étude a révélé qu’après 2 ans d’utilisation, plus de 1/3 du poids total de votre oreiller est constitué d’acariens (vivants ou morts) ainsi que de leurs déjections.
  • Changez les draps une fois par semaine et lavez-les à l’eau chaude, sans trop remplir la cuve de la laveuse.
  • Préférez les divans qui ont une housse que vous pourrez ôter et laver fréquemment.
  • Lavez aussi les peluches et autres toutous une fois par semaine, si votre bébé joue souvent avec eux.
  • Désencombrez souvent votre maison, époussetez fréquemment, passez l’aspirateur et évitez les textiles inutiles (napperons, etc.)
  • Aérez chaque jour les différentes pièces de la maison, surtout les chambres à coucher, même en plein hiver.
  • Ne surchauffez pas les chambres : une température de 18 degrés Celsius est idéale.
  • Essayez de maintenir un taux d’humidité de 30 à 50 % dans la maison.

Saviez-vous tout ça sur les acariens? 

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires