Piscine : sauver un enfant de la noyade

La belle saison est de retour et le duo chaleur-piscine fait toujours fureur. Par contre, chaque année, un trop grand nombre de noyades surviennent dans les piscines résidentielles. Pour éviter un tel drame, les règles de sécurités s’avèrent essentielles. Mais comme personne n’est à l’abri d’un accident, mieux vaut mieux connaître quelques notions de base pour pouvoir intervenir rapidement et adéquatement si quelqu’un se trouve dans une situation de détresse dans la piscine.

Savoir reconnaitre une personne en détresse

Peu de gens ont été confrontés à une situation de noyade potentielle dans leur vie. À tort, nous imaginons une personne qui agite les bras en criant à l’aide.

La réalité est cependant tout autre. La majorité des noyades s’avère discrète et silencieuse. L’enfant est incapable de faire des mouvements brusques comme des éclaboussures ou de crier, car toutes ses fonctions vitales se concentrent sur sa respiration. Une personne qui se noie fait donc très peu de gestes et bascule généralement la tête vers l’arrière avec la bouche ouverte au niveau de l’eau. Ses cheveux recouvrent son front et son visage. Les bras et le corps se tiennent à la verticale.

Lorsque vous apercevez ces signes, vous avez quelques secondes pour agir et éviter des séquelles au cerveau ou la mort. 

Quoi faire

Intervenez dès que vous soupçonnez une noyade potentielle. Un enfant peut se noyer en moins de 30 secondes : vous devez donc agir rapidement.

Sortez l’enfant de l’eau

Sortez immédiatement l’enfant de l’eau, sans pour autant mettre votre vie en danger. Dans une piscine hors terre, si vous ne pouvez l’attraper à partir du bord de la piscine, sautez dans l’eau. Dans une piscine creusée, prenez un gilet de sauvetage ou une bouée afin d’éviter que l’enfant ne vous entraîne avec lui vers le fond de l’eau.

Vérifiez son état de conscience

Une fois que l’enfant est sorti de l’eau, vérifiez son état de conscience en lui tapotant les épaules et en lui parlant d’une voix très forte.

S’il est conscient, réchauffez-le et rassurez-le. Vérifiez s’il a d’autres blessures et n’hésitez pas à communiquer avec les secours si certains doutes subsistent par rapport à son état.

S’il est inconscient, téléphonez immédiatement au 911. Si vous n’êtes pas seul, demandez à quelqu’un d’appeler pour vous. Pour cette raison, entre autres, il s’avère essentiel que tous les membres de la famille connaissent le fonctionnement du téléphone et le numéro des secours.

Vérifiez sa respiration

Prenez son pouls et vérifiez sa respiration en vous approchant de sa bouche et en observant sa poitrine. S’il respire, placez-le en position latérale de sécurité (PLS), soit couché sur le côté. Recouvrez-le d’une serviette ou d’une couverture pour le réchauffer. Surveillez attentivement sa respiration en attendant les ambulanciers.

S’il ne respire pas, commencez les manœuvres de réanimation cardio-respiratoire (RCR) (voir plus bas) et ce, jusqu’au moment où l’enfant respirera par lui-même ou jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. Lorsque l’enfant recommence à respirer, placez-le en position latérale de sécurité (PLS). Cette position permet aux voies respiratoires de rester bien ouvertes et évite que l’enfant s’étouffe s’il a vomi après la réanimation cardio-respiratoire.

La réanimation cardio-respiratoire, un élément essentiel

Tous les parents ou au moins l’un des deux devraient connaitre les rudiments de la réanimation cardio-respiratoire et des premiers soins. Une intervention pratiquée dans les cinq minutes qui suivent l’arrêt respiratoire est déterminante dans les chances de survie de la victime. Pour chaque minute d’attente sans intervention, les chances diminuent de 7 à 10 % environ1.

Si vous souhaitez suivre un cours de secourisme, informez-vous auprès de la Croix Rouge ou de la Société de sauvetage. La Société de sauvetage, en plus d’offrir des cours de base, propose une formation à domicile pour prévenir les noyades. Elle effectue également des visites gratuites pour vérifier la sécurité des installations qui entourent votre piscine.

Pour éviter une noyade, il s’avère crucial de conserver votre vigilance en tout temps, de savoir reconnaitre les signes d’une noyade potentielle et d’être en mesure de faire les manœuvres de la réanimation cardio-respiratoire.

Prudence et bonne baignade!

Cynthia Brunet, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires