Perçage des organes génitaux, pour qui?

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Longtemps réservé aux adeptes du sadomasochisme, le perçage des organes génitaux est désormais monnaie courante dans les boutiques de tattoos et de piercing. Hommes et femmes adultes de tous les âges semblent se laisser tenter par cette décoration corporelle intime. Cette semaine, levons le voile sur cette pratique qui en fait grimacer plus d'un!

« Chéri, ça te dirait un Prince Albert? »

Un quoi?! Dira probablement le principal intéressé! Un Prince Albert. Vous savez, ce perçage en forme d'anneau qui passe à travers l'urètre pour ressortir sous le gland, près du frein du pénis? C'est un Prince Albert. Selon la légende, ce dernier portait ce genre de bijou pour fixer son pénis le long de sa jambe afin de porter ses pantalons très moulants et sa redingote ouverte. Un look très à la mode à cette époque... Quoi qu'il en soit, il semblerait que ce perçage procure le petit « oumph » de plus à la partenaire lors des relations sexuelles.

D'ailleurs, un des motifs principaux aux piercing des organes génitaux est le plaisir supplémentaire ressenti lors des ébats amoureux. Les hommes peuvent aussi avoir le « Ampallang », une tige qui traverse complètement le gland ou encore le « pubic » qui consiste à avoir une tige droite (barbell) sur le pubis, à la base du pénis, pour ainsi augmenter les sensations clitoridiennes de la partenaire.

Les femmes aussi ont le choix des styles de perçages! Le plus populaire est le petit anneau dans le capuchon du clitoris. Le frottement constant du bijou sur le clitoris offre à celle-ci une stimulation supplémentaire lors des relations sexuelles (et dans la vie de tous les jours!) Il existe aussi le perçage des petites ou des grandes lèvres ainsi que celui appelé « la fourchette » qui décore d'une tige droite ou courbée l'endroit où les petites lèvres se rejoignent.

« Peut-être, mais pourquoi? »

« Pour moi Chéri! » Il se peut qu'un couple décide de passer à l'action du perçage des organes génitaux dans le but d'augmenter le plaisir du ou de la partenaire. Mais outre le plaisir, plusieurs choisissent cette option par pur esthétisme. Ils le portent comme un bijou intime, qu'ils ne dévoileront qu'à ceux et celles qui le mériteront vraiment... Tout comme le tatouage, le perçage des organes génitaux est une forme d'expression corporelle, qui démontre un côté unique et qui peut aider à l'appropriation du corps.

Le coût pour un perçage intime varie entre 40 et 70 $, comparativement à environ 15 $ pour un perçage du nombril par exemple. Pas très dispendieux, vous diront certaines qui mentionnent avoir l'impression de bénéficier d'un jouet sexuel permanent! Autre bonne nouvelle : ce n'est pas comme un tatouage, donc c'est réversible. On n'en veut plus? On l'enlève, c'est tout.

Risqué?

Il faut absolument être prudent. Ne le faites surtout pas vous-mêmes! Si vous décidez de passer à l'action, assurez-vous que celui ou celle qui fera le perçage utilise des outils stérilisés. Les fusils à perçage ne devraient jamais être utilisés, car ils servent aussi pour d'autres clients... Vous devez voir le « perceur » déballer l'aiguille d'un sac stérile en utilisant des gants qu'il aura aussi préalablement sortis de leur emballage. Les outils doivent vraiment être à usage unique, car le risque de transmission d'ITS dans de telles circonstances est très élevé. Après avoir appliqué un antiseptique sur la zone à percer, ce sera le moment de prendre une grande respiration!

Il est faux de croire que ce genre de perçage rend stérile ou impotent, mais il faut quand même prendre conscience qu'il y a certains risques. Les plus rapportés sont l'instabilité du flux urinaire chez l'homme et l'hypersensibilité de la zone percée chez la femme. D'ailleurs, il faut être très prudent avec le perçage du clitoris, car il peut entraîner l'effet voulu inverse, soit une désensibilisation totale de l'organe. De plus, il est possible que le corps rejette complètement le bijou, ce qui peut entraîner une infection majeure.

Comme la cicatrisation peut être relativement longue (entre trois semaines et plusieurs mois), il est important de suivre à la lettre les procédures d'entretien. Les perçages doivent être nettoyés deux fois par jour avec une solution saline et les relations sexuelles sont proscrites pendant trois semaines minimum. Cette dernière directive est donc à prendre en considération lors de votre prise de décision à deux!

Vous aimerez aussi

Commentaires