Ma fille veut prendre la pilule contraceptive

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Bonjour Véronique,

« Je suis la maman d’une ado de 15 ans. Vous savez, notre rôle de parent est un apprentissage continuel et je me sens un peu désemparée. Cette semaine, ma fille m’a dit qu’elle voulait prendre la pilule. J’ai reçu un coup droit au cœur! Je n’étais pas prête à ça! Elle n’est avec son copain que depuis quelques mois… Je lui ai dit que j’allais y penser, mais je vous avoue que l’idée ne m’enchante pas du tout! Qu’est-ce que je dois lui répondre? »

Céline

 

Bonjour Céline,

D’abord, malgré le choc de la demande, vous avez très bien réagit. Certains parents lancent un «NON» définitif et la discussion devient très difficile entre le parent et l’ado. C’est tout à fait légitime de demander un temps pour y penser, ce délai nous donne du temps pour se recentrer sur la meilleure réponse possible pour notre ado. C’est important de mettre au clair notre discours en réfléchissant sur les valeurs que nous voulons lui transmettre et les messages que nous voulons apporter concernant la sexualité.

Sachez que dès l’âge de 14 ans, l’accord des parents n’est plus nécessaire pour se procurer des contraceptifs oraux. Votre fille essaie probablement de tâter le terrain quant à votre ouverture sur le sujet. Profitez de cette belle marque de confiance pour ouvrir une enrichissante discussion mère-fille sur la sexualité. Intéressez-vous à sa relation avec son copain. File-t-elle le parfait bonheur avec son amoureux? Comment se sent-elle en sa présence? Vous vous en souvenez sans doute, les amours d’adolescence sont très intenses! Misez sur la beauté d’une relation amoureuse saine. Les ados entendent souvent parler du côté technique de la sexualité (contraception, ITS, réponses sexuelles, etc.), mais rarement du charme de l’amour. De fil en aiguille, vous serez en mesure de détecter ce qui se cache derrière sa demande. Sa décision de prendre la pilule contraceptive vient-elle de son propre chef ou a-t-elle été influencée? A-t-elle déjà vécu sa première relation sexuelle? Échangez avec elle ce qui vous rend réticente face à cette décision. Respectez ses limites de discussion, mais laissez toujours la porte ouverte pour d’éventuels échanges sur le sujet.

Votre rôle de parent est de la guider au cours de chaque étape de la vie. Bien des parents ressentent un certain malaise face à ce genre de discussion avec leurs enfants, mais il est très important de leur offrir les outils et les informations nécessaires afin qu’ils développent une sexualité saine. Le fait que votre fille désire des contraceptifs oraux est signe qu’elle se responsabilise face à sa sexualité et c’est une excellente nouvelle! Vaut mieux qu’elle se prenne en main en songeant aux options de contraceptions qui s’offrent à elle plutôt que de vivre une grossesse non-désirée. N’oubliez pas de lui souligner l’importance de la double protection, soit la pilule contraceptive combiné au condom.

Bonne discussion!

Vous aimerez aussi

Commentaires