Lire correctement l’étiquette d’un médicament

Les médicaments que l’on retrouve en vente libre sur les tablettes des pharmacies ont parfois la réputation d’être inoffensifs. Les clients se disent que, puisqu’on n’a pas besoin d’une prescription médicale pour les acheter, c’est qu’il n’y a aucun danger à en user, voire à en abuser… Pourtant, c’est entièrement faux! Les médicaments contiennent tous des ingrédients médicinaux qui, s’ils ne sont pas pris de la bonne manière, peuvent être à l’origine de malaises ou d’effets secondaires plus ou moins sérieux. Pour cette raison, il est important de toujours bien lire les étiquettes. Mais comment s’y prendre?

Voici un petit guide pour vous aider à faire de bons choix. Lorsque vous choisissez un médicament, vous devriez toujours étudier les recommandations inscrites sur l’emballage afin de connaître :

Les ingrédients médicinaux 

Ce sont les composants actifs du produit. Cela peut être de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène, par exemple, qui sont deux des substances qui se retrouvent dans plusieurs centaines des produits d’usage courant disponibles en vente libre. Il est important de bien examiner tous les médicaments que vous désirez acheter, parce que, si un même produit se retrouve dans plusieurs d’entre eux, vous pourriez en consommer plus que la dose jugée sécuritaire par Santé Canada.

Les indications

Dans cette section, vous retrouverez les symptômes qui sont traités par le médicament en question.

Le mode d’emploi (la posologie)

Il s’agit d’une section très importante qui explique de manière détaillée comment doit être pris le médicament : la quantité recommandée selon l’âge ou le poids, la fréquence d’administration, le maximum de doses par jour, etc.

Les ingrédients non médicinaux 

Ce sont toutes les autres substances utilisées par le fabricant pour confectionner le produit (arômes, agents de conservation, etc.)

Les mises en garde et avertissements

Cette section est très importante, et il ne faut jamais négliger de la lire. Elle concerne les effets secondaires possibles, les interactions non recommandées avec d’autres médicaments et les questions à poser au médecin.

Les renseignements complémentaires

Vous trouverez ici les informations concernant la meilleure manière de conserver le médicament ainsi que la date d’expiration du produit.

Les coordonnées du fabricant

Cette dernière section renferme les coordonnées téléphoniques et internet du fabricant, pour que vous puissiez vous y reporter si nécessaire (par exemple, si vous avez perdu le mode d'emploi détaillé habituellement contenu dans la boîte du médicament, et que vous ne vous souvenez plus de la posologie recommandée.)

Quels sont les dangers des médicaments en vente libre?

Toute substance, même si elle est inoffensive à petite dose, peut créer des effets indésirables. Par exemple, voici quelques-uns des effets secondaires qui pourraient être causés par une surdose de plusieurs ingrédients médicinaux contenus dans les médicaments courants contre le rhume et la grippe :

  • L’acétaminophène peut causer des problèmes de foie plus ou moins sévères, qui dépendent aussi des habitudes de vie globales (consommation d’alcool, par exemple).
  • Les antitussifs pris en fortes doses sont parfois à l’origine d’une perception altérée de la réalité (hallucinations).
  • Les décongestionnants peuvent amener une augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle, de l’insomnie, de la nervosité.

Il ne s’agit ici que d’exemples. Tous les médicaments, s’ils ne sont pas pris correctement, peuvent amener des effets non désirés.

Que penser des marques génériques (marques de la pharmacie)

Les produits génériques constituent une façon d’économiser. En termes médicamenteux, ces produits contiennent les mêmes ingrédients actifs et les mêmes doses que leur équivalent de la marque originale. Et la posologie est souvent la même. Ils sont testés et approuvés de la même manière par Santé Canada, et ils sont tout aussi sécuritaires. Ils sont de qualité identique.

La seule chose qui peut différer, ce sont les excipients, c'est-à-dire ce qui permet de faire tenir le comprimé ensemble, les arômes qui donnent leur goût au médicament, etc.

Et les médicaments naturels?

Très souvent, les gens considèrent les produits naturels comme n’étant pas des médicaments. Pourtant, un produit naturel qui cause dans l’organisme un effet quelconque est aussi un médicament. Ce ne sont pas des choses différentes. C’est juste que l’un provient de la nature (animal, végétal ou minéral), et que l’autre est un produit synthétique que l’on fabrique en usine.

Même les produits naturels (à moins de récolter soi-même ses plantes, par exemple) passent par une transformation en laboratoire afin de pouvoir être administrés, soit sous forme de liquide, de comprimé ou d’infusion. Comme c’est le cas pour tous les médicaments, les produits naturels peuvent avoir des effets secondaires, des contre-indications et des interactions avec d’autres médicaments (synthétiques ou naturels.) Il est donc toujours préférable de vérifier ces points avant de prendre des produits naturels ou de les mélanger à des médicaments de synthèse.

Dans tous les cas, si on a plusieurs problèmes de santé et que l’on prend plusieurs médicaments, il est toujours préférable de demander conseil au pharmacien. Dans l’incertitude, vaut mieux s’informer.

Le site Médication sensée, réalisé par les fabricants de Tylenol, propose une version imprimable d’un document rappelant les choses à vérifier sur tout emballage d’un médicament avant de l’acheter : Comment lire l’étiquette des médicaments.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Merci à M. De Grandpré, pharmacien, pour ses conseils et explications.

Vous aimerez aussi

Commentaires