Les piscines publiques : ce qu'il faut savoir

Bien des personnes n'ont pas la chance de posséder une piscine privée... Pour elles, l'unique façon de profiter des joies de la baignade pendant la saison estivale consiste à utiliser les installations publiques. Mais sont-elles réellement sécuritaires? Est-ce que nos enfants risquent d'attraper des maladies? Le personnel est-il qualifié pour assurer la sécurité des baigneurs? Tâchons d'y voir plus clair...

Les règlements officiels des piscines publiques

Comme toutes les institutions publiques, les piscines sont règlementées et doivent assurer la protection et la sécurité des usagers. Plusieurs règles assez strictes doivent pas conséquent être respectées. Celles-ci concernent :

Les infrastructures

Profondeur et pente maximale, plancher antidérapant, taille des tremplins et plates-formes, etc.

La surveillance

Nombre de maitres-nageurs requis selon le nombre d'usagers, formation et accréditation des maitres-nageurs, éclairage obligatoire lorsque la piscine est utilisée après le coucher du soleil, identification claire des surveillants, etc.

La sécurité

Affiches qui expliquent les règlements de la piscine, trousse de premiers soins, vérification hebdomadaire de l'état des équipements de jeu et de sauvetage, etc.

L'hygiène

Choses à faire avant d'entrer dans la piscine (douche, bonnet de bain, lavage des pieds, passer aux toilettes, etc.), choses à éviter avant la baignade (consommation d'alcool ou de drogues), désinfection régulière des eaux de la piscine, etc.

Les lacunes en matière d'hygiène

Si toutes les règles et recommandations sont respectées par le personnel et les usagers du plan d'eau, les accidents et/ou incidents sont donc peu probables. Cependant, il y a toujours des lacunes, particulièrement en ce qui a trait aux règles d'hygiène... Malheureusement, c'est la raison pour laquelle certaines maladies prolifèrent dans les piscines publiques.

Lors d'une étude récente, on a interrogé des usagers de piscines publiques et environ 20 % d'entre eux ont admis avoir « parfois » uriné dans une piscine. Fait encore plus effarant, les personnes interrogées étaient des adultes! Imaginez donc le nombre d'enfants qui se « lâchent » lors de la baignade, pensant que cela est tout à fait inoffensif et qu'ils ne seront pas vus...

Afin d'éviter la propagation des maladies et infections, les usagers des piscines publiques devraient toujours prendre une douche (avec du savon) avant et après la baignade. Ils devraient également respecter les quelques règles suivantes :

  • Ne pas se baigner en cas de diarrhée ou d'une autre maladie transmissible par les eaux de baignade.
  • Amener régulièrement leurs enfants à la salle de bain et toujours laver les mains et la région des fesses avec du savon avant de retourner dans l'eau. Ne pas avaler l'eau de la piscine et éviter de laisser celle-ci entrer dans la bouche.
  • Avertir immédiatement le personnel surveillant si vous constatez un accident (vomi, diarrhée, urine).

Pourtant, même en faisant très attention, il est possible que des micro-organismes soient présents dans l'eau des piscines...

Les maitres-nageurs

Vous pensez peut-être que l'ado qui surveille la piscine depuis sa grande chaise est très jeune, et vous doutez de ses compétences? Rassurez-vous... Pour obtenir ce travail, il a dû étudier sérieusement et réussir un examen et un cours de premiers soins depuis moins de 2 ans. Les règles concernant l'obtention du certificat sont très strictes et vous ne devriez donc pas avoir peur.

Si, malgré tout, le surveillant vous semble peu préoccupé par son travail (ou un peu trop préoccupé par les nageuses en bikini!), vous pouvez toujours en toucher un mot au superviseur de l'installation.

Quelques risques potentiels

Malheureusement, il est impossible d'être sûr à 100 % que l'eau de baignade est exempte de micro-organismes. Les eaux doivent être vérifiées fréquemment et désinfectées dès que le nombre de coliformes (les micro-organismes à l'origine de la plupart des maladies) dépasse un certain seuil. Par contre, les eaux d'une piscine ne sont jamais totalement propres, peu importe la fréquence à laquelle elles sont désinfectées. Le chlore détruit tous les micro-organismes, mais cela n'est pas instantané et il suffit donc de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment...

Dans la grande majorité des cas, ce sont les matières fécales qui sont présentes dans la piscine et qui peuvent causer chez les usagers des diarrhées ou des gastroentérites. Il existe cependant d'autres maladies et inconforts qu'il est possible d'attraper dans une piscine :

  • Des otites
  • Des conjonctivites
  • Des maladies respiratoires (asthme, bronchite, etc.) Celles-ci sont habituellement causées par les fortes concentrations en chlore des produits désinfectants utilisés pour éliminer les micro-organismes et autres coliformes.
  • Des mycoses et autres infections à champignons (pied d'athlète). Pour les éviter, il suffit souvent de porter en permanence des sandales lorsque vous n'êtes pas dans l'eau
  • Des verrues.
  • De l'eczéma et/ou d'autres maladies cutanées chez les personnes qui y sont sensibles.


Par contre, contrairement à une croyance fort répandue, il très peu probable d'attraper des poux à la piscine, à moins de partager sa serviette et sa brosse à cheveux avec une personne contaminée.

Alors, aller ou non à la piscine?

La réponse à cette question reste très personnelle... Tout en étant conscient que certains risques existent, il ne faut pas non plus paniquer. En tenant compte des mesures d'hygiène (lavage avant et après, port du bonnet et des sandales, ne pas nager quand on souffre de diarrhée, etc.) et en vous assurant que la piscine que vous fréquentez est bien entretenue, les risques réels d'attraper une maladie sont toutefois minimes. De plus, il est possible de tomber malade à tout moment de la journée, pas seulement à la piscine!

Sauf si vous ou votre enfant êtes déjà particulièrement affaibli à cause d'une autre condition, il n'est peut-être pas nécessaire d'éliminer à tout jamais cette activité de votre quotidien. La natation reste l'un des meilleurs sports et les piscines sont le moyen par excellence de se rafraichir lorsque la chaleur devient insupportable. De plus, en cas de canicule, les piscines deviennent souvent gratuites et leurs heures d'ouverture peuvent être prolongées de quelques heures en soirée.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires