Les cancers héréditaires

Depuis de nombreuses années, les cancers sont considérés comme des maladies qui touchent leurs victimes de façon aléatoire. Toutefois, des études récentes ont établi des liens, mais dans de faibles proportions, entre la maladie et l’hérédité. Quels sont donc ces cancers familiaux?

Le cancer de la prostate

Il s’agit d’un cancer héréditaire dans 5 % des cas. Mais les chercheurs n’ont pas encore identifié le gène concerné. Il est conseillé de faire des dépistages réguliers, dès l’âge de 40 ans, si un membre de votre famille a été atteint.

Les facteurs de risque de ce cancer sont également méconnus.

Le cancer colorectal

Second cancer chez les hommes et troisième chez les femmes, le cancer colorectal et du rectum est héréditaire dans 10 % des cas. Si vous êtes victime d’une polypose adénomateuse familiale, vous êtes presque assuré de le contracter. 

Pour minimiser les risques, surveillez la consommation de charcuteries, de fromages, de beurre et de viandes rouges.

Le cancer du sein

Si une proche, homme ou femme, en a été victime, les risques de contracter ce type de cancer augmentent de 5 %. Deux gènes porteurs d’anomalies seraient responsables de la maladie.

Pour l’éviter, faites attention au surpoids et à la prise d’hormones, notamment lors de la ménopause.

Le cancer de l’ovaire

C’est le cancer le plus héréditaire avec 15 % des victimes atteintes. Une mutation de deux gènes serait responsable du développement des cellules cancéreuses.

Limitez les traitements hormonaux. En contrepartie, la pilule contraceptive aurait un effet protecteur sur vos ovaires.

Le cancer du corps de l’utérus

Ce cancer est également héréditaire, dans 5 % des cas. Le syndrome de Lynch demeure la plus connue des prédispositions.

Le cancer de la thyroïde

Ce type de cancer se transmet chez les membres d’une même famille, mais dans une faible proportion. Il existe donc une prédisposition génétique : la néoplastie endocrinienne, qui peut entrainer le développement de la maladie.

Seul, le lien entre cette maladie et les accidents nucléaires (contamination radioactive) est clairement établi.

Le cancer du poumon

Les chercheurs tentent de trouver la réponse. Toutefois, certaines familles ont vu des non-fumeurs atteints de cette forme de cancer, alors que des fumeurs en avaient déjà souffert. Est-ce attribuable à la fumée secondaire ou à la génétique? La réponse n’est pas encore très claire, voilà pourquoi nous le conservons dans cette liste.

Le tabagisme demeure la principale cause de ce cancer.

Le cancer de la peau

Les chercheurs s’accordent pour établir un lien entre ce cancer et la génétique familiale, car la couleur de la peau et des yeux est transmise de façon héréditaire.

Faites attention au soleil et aux rayons UV.

Le cancer du pancréas

Là encore, 5 % de ces cancers sont de type familial. Une maladie rare, la pancréatite chronique, se transforme en cancer dans une large proportion.

Évitez le tabac.

Le cancer du rein

Il existe un lien entre ce cancer et la maladie de Von Hippel-Lindau, mais il s’agit d’une affection familiale relativement rare qui touche une personne sur 36 000, en moyenne.

Le cancer de l’estomac

Il serait aussi héréditaire, mais dans une très faible proportion. La consommation de viandes salées et fumées, de même que d’alcool aurait une incidence sur la maladie.

Le cancer du cerveau

Des études récentes révèlent qu’un individu ayant eu des proches parents atteints de ce cancer a moins de 5 % d’être atteint. Toutefois, une étude américaine, contestée, faisait état d’un risque élevé.

La leucémie

Il n’existe aucune preuve formelle, mais les oncologues constatent que des victimes présentent parfois une mutation génétique transmise par les parents. Toutefois, cette mutation est également présente chez d’autres enfants qui ne contactent pas la maladie.

Les cancers électifs

Rassurez-vous. Certains cancers ne sont pas héréditaires ou la preuve de la transmission des gènes n’est pas clairement établie. Il s’agit notamment :

  • du cancer du col de l’utérus (contrairement à celui du corps de l’utérus);
  • des cancers de la bouche, de la gorge et des lèvres;
  • du cancer du foie;
  • du cancer de la vessie.

Les cancers héréditaires préoccupent de plus en plus de médecins et d’élus. La France a même adopté, en juin 2013, un décret qui oblige les personnes atteintes à informer les membres de leur famille du risque de cancer qui pèse sur eux…

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie
 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires