Ballonnements et flatulences : savoir les éviter

Femme ballonnements flatulences

Pas du tout agréable de passer l'après-midi à se serrer le ventre, meurtri d'inconfort dû aux gaz ou aux ballonnements. Mais il existe des causes à ces ballonnements. Si vous les connaissez, vous pourrez peut-être en éliminer les symptômes!

Premièrement, il faut savoir qu'il existe trois endroits dans votre ventre susceptibles de causer des ballonnements. Leurs causes sont différentes, tout autant que leurs désagréments, bien que tout aussi réels...

L'estomac

Aérogastrie

Si vous souffrez de ballonnements, il se peut que vous soyez sujette à l'aérogastrie. Vous sentirez et verrez rapidement votre ventre se gonfler. Vous aurez le sentiment d'être enflée, gonflée. Vous devrez alors accuser un repas trop copieux, riche en graisse ou en sucre. Les ballonnements sont souvent le résultat d'accumulation de gaz intestinaux.

Aérophagie

Vous pourrez aussi être aux prises avec de l'aérophagie. Comme son nom l'indique, cette affection est due à une ingestion d'air dans l'estomac causée par un repas pris rapidement et pendant lequel vous auriez aspiré de l'air.

Pour contrer ce problème, il est recommandé de manger lentement, de bien mâcher, de manger plus de protéines et moins de glucides (céréales, pâtes, pommes de terre, légumineuses, produits laitiers) - sauf le fromage - les fruits, les jus de fruits et tous les aliments sucrés). Aussi, il est très recommandé d'éviter la gomme.

Le gros colon

Aérocolie

C'est dans le bas du ventre que vous sentirez davantage de malaises. L'aérocolie est le résultat de bactéries présentes dans le corps qui engendrent des gaz à la suite d'aliments mal digérés. Quand trop de gaz s'accumulent, on ressent des flatulences, des ballonnements et parfois même des spasmes.

Pour arriver à régulariser la situation, il est recommandé de réduire votre consommation de féculents (pain, pâtes, patates...), de légumes crucifères (chou, brocoli, chou-fleur), de fruits (surtout très murs) et de crudités.

Enfin, encore ici, les aliments gras sont à éviter. Lorsqu'on ingère les aliments riches et plus difficiles à digérer, le travail de l'intestin est plus long, on se sent plus inconfortable et on peut ressentir davantage de gaz intestinaux, ou à tout le moins, une certaine congestion au niveau de l'intestin.

L'intestin grêle

Aéroiléie

Cette affection n'est pas souvent rapportée puisqu'elle résulte souvent de causes chirurgicales, par exemple, d'une paralysie intestinales. Par contre, l'enfant peut ressentir des douleurs à l'intestin grêle qui se jumèlent fréquemment à une otite, une angine ou une gastro-entérite.

Autres causes

Constipation

Si vous êtes constipé, il y a fort à parier que vous ayez davantage de gaz. Ceci s'explique par le fait que les selles accumulées dans le gros intestin produisent une fermentation responsable d'une plus grande production de gaz.

Le stress et la nervosité

Ah, ceux-là! Ils sont responsables de bien des maux! N'empêche que plusieurs personnes sujettes aux flatulences et aux ballonnements disent en ressentir davantage lorsqu'ils sont plus nerveux.

Intolérance au lactose ou autres

Vous pouvez souffrir longtemps de gaz et de ballonnements, sans réaliser qu'en fait, vous êtes intolérant au lactose, le sucre naturel contenu dans les produits laitiers. Certaines personnes le savent rapidement puisque après avoir bu un verre de lait, par exemple, elles ressentent des inconforts au ventre et ont parfois de la diarrhée, alternant avec de la constipation.

D'autres peuvent ressentir des ballonnements seulement plusieurs heures après l'ingestion de produits laitiers. C'est la raison pour laquelle ils n'arrivent pas à mettre le doigt sur ce qui leur cause ces troubles. Si vous déjeunez, par exemple, en buvant un grand verre de lait, il est probable que vous ne ressentiez l'inconfort que lors de la digestion du repas suivant, soit le repas du midi. Vous accuserez donc les aliments du midi d'être responsables de vos flatulences, alors qu'en réalité, le lait en est peut-être la cause.

Un petit truc pour savoir si vous souffrez d'intolérance au lactose (LIEN : /mieux-comprendre-l-intolerance-au-lactose) : buvez un verre de lait au réveil, le matin, et attendez une heure avant de manger autre chose. Si vous êtes intolérant, il est fort probable que vous ressentiez des maux de ventre. Si vous êtes intolérante au lactose et que vous êtes friande du fromage, privilégiez les fromages vieux, comme le cheddar fort, par exemple, et évitez le cottage ou le fromage en grains qui, faits de lait frais, pourraient vous incommoder.

Les gens intolérants aux sulfites ou à d'autres additifs alimentaires pourraient souffrir du même genre de symptômes.

Trouver la cause

Vous pouvez aussi bien être intolérant aux oignons qu'à l'ail, aux légumes qu'aux fruits, aux pâtes qu'aux viandes rouges, bref, pour arriver à trouver ce qui cause ces ballonnements, on recommande de tenir un journal alimentaire quotidien en indiquant à quelle heure et à quelle force vous avez eu des flatulences. Vous trouverez sûrement la cause après un mois de notes assidues.

Aliments à surveiller

Voici une liste des aliments qui sont souvent responsables des ballonnements. Plutôt que de tous les éliminer systématiquement, on vous suggère de les retirer un à un de votre alimentation et de prendre des notes de votre réaction, par exemple, lorsque vous les réintégrez.

  • Les repas copieux et gras (le fast-food à éviter!, sauce, viande grasse, friture...)
  • Les fruits très mûrs
  • Les crucifères (chou, brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles...)
  • Les légumineuses
  • L'oignon, l'ail, l'échalote, le poireau
  • Les céréales de blé ou d'avoine
  • Le maïs
  • Les petits pois
  • Les pommes de terre
  • Les asperges
  • Les boissons gazeuses et la bière

À privilégier

  • Plusieurs petits repas, plutôt que deux, trois gros. Il est préférable que votre intestin travaille le plus fréquemment possible.
  • Une marche après le repas. Elle stimule votre organisme et donc, vos intestins.
  • Une tisane ou des gouttes d'extraits de menthe, de cannelle ou de gingembre dans un verre d'eau.
  • Des produits naturels à base de charbon activé qui réduisent les sensations de ballonnements, à prendre avant les repas. Aussi, l'angélique, le fenouil, le basilic, le thym, la sauge auraient des effets antispasmodiques ou digestifs non négligeables.
  • Les produits laitiers en grande quantité et ingestion rapide.
  • Ajoutez graduellement des fibres à votre alimentation et beaucoup d'eau pour réduire les risques de constipation.
  • Si vous aimez beaucoup les légumes, faites-les tremper au moins une nuit avant de les faire cuire.

Un internaute nous écrit que depuis qu'il prend des enzymes digestives avant les repas, ses ballonnements ont disparu. Parlez-en à votre médecin!

Maladies

Il se peut aussi que malgré vos efforts à changer votre alimentation, les gaz soient encore très présents. Ils peuvent être le signe d'une maladie, comme une masse cancéreuse qui bloque l'intestin ou la maladie de Crohn, ou le syndrome du colon irritable. Mais avant de vous alarmer, vaut mieux en parler à votre médecin, surtout si vos ballonnements sont douloureux, accompagnés de fièvre, d'une perte de poids, de diarrhées, de crampes abdominales ou encore de gonflement des jambes et d'une prise de poids ou d'une masse au ventre.

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Vous aimerez aussi