Comment améliorer sa mémoire?

La mémoire est un muscle qu'il faut entrainer. Quels sont les trucs qui pourraient nous aider à augmenter notre mémoire?

Un mythe persistant

Au risque de faire « péter la balloune » de plusieurs, la mémoire n'est absolument pas un muscle, du moins, pas physiquement. La mémoire est une capacité à enregistrer et stocker des informations dans le cerveau, grâce aux neurones. Ainsi, on ne peut pas, à force de travail, « renforcer » ce soi-disant muscle pour lui permettre d'apprendre plus facilement par la suite.

Si on répète et répète quelque chose (une poésie, par exemple), on finira tous par l'apprendre par coeur, ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il sera plus facile d'apprendre une autre poésie la semaine suivante.

En fait, présenter la mémoire comme un muscle, c'est plutôt une analogie ou une image, destinée à nous faire comprendre le processus qui a lieu dans le cerveau lorsqu'on apprend une information nouvelle.

Toutefois, il est possible de développer des mécanismes, des trucs mémo techniques qui permettent d'apprendre plus facilement. Ce n'est pas ici la mémoire qui s'améliore, c'est plutôt notre capacité à utiliser ce qui est déjà disponible. Avec le temps, il devient plus rapide d'apprendre et de mémoriser, car nos techniques d'apprentissage fonctionnent plus efficacement.

Les obstacles à la mémoire

Avant d'utiliser des trucs spécifiques, il convient surtout d'éliminer ce qui « obstrue » notre cerveau et nous empêche de mémoriser les choses importantes. Bien souvent, on peut aboutir à d'excellents résultats simplement en écartant certains « effets secondaires » de la vie moderne... Le stress  et l'anxiété sont les premiers en cause, parce qu'ils nous empêchent de nous concentrer efficacement sur ce que nous faisons.

De plus, nous perdons de plus en plus l'habitude d'écrire ou mémoriser (les rendez-vous, les numéros de téléphone) puisque nos téléphones intelligents et nos agendas virtuels s'en chargent pour nous.

Quelques trucs pour développer une mémoire plus efficace

Voici une image intéressante pour comprendre le fonctionnement de la mémoire : les voies neuronales sont comparables à un chemin que l'on emprunte pour « inscrire » une information donnée dans le cerveau. Si on prend ce chemin régulièrement, la route reste en bon état, la piste est bien marquée... Mais si on n'utilise plus le chemin, il disparaît petit à petit et devient impraticable.

Comme nous venons de le voir, la mémoire n'est pas une question de « chance » ou de don inné. Sa « performance » provient surtout d'une façon spécifique de l'utiliser. Ainsi, il n'existe personne qui a une « mauvaise mémoire », ce qui est somme toute assez rassurant...

Parmi les moyens réputés pour améliorer la mémoire, plusieurs vous sembleront surement élémentaires :

On fait une seule chose à la fois

Si vous essayez de lire en regardant une émission à la télé et en écoutant le compte-rendu de la journée de votre conjoint, vous ne vous souviendrez de rien du tout... On priorise!

On planifie... par écrit!

Même si votre iPhone vous avertit toujours au bon moment de vos rendez-vous professionnels (ou autre), prenez tout de même le temps de les inscrire à votre calendrier en utilisant la bonne vieille méthode du crayon : il y a de fortes chances que l'information reste dans votre tête.

On fait de l'exercice

Hé oui, on n'y échappe pas! L'activité physique oxygène le cerveau, ce qui lui permet d'être plus performant. En plus, elle réduit les risques de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de dépression, qui sont des affections ayant pour effet secondaire de réduire la mémoire.

On change nos habitudes

Prendre un trajet différent chaque jour pour rentrer à la maison, apprendre une langue étrangère ou une nouvelle danse, écouter de la musique que l'on ne connaît pas... Cela peut sembler anodin, mais tout ce qui change la routine stimule des parties encore non utilisées de cerveau, et crée de nouveaux « chemins » pour notre mémoire.

On utilise des trucs mémo techniques

L'imagerie mentale, les acronymes, les rimes, les associations d'idées sont des méthodes éprouvées. N'hésitez pas à les utiliser.

On joue

Les échecs, le bridge, le Scrabble, les mots croisés, les jeux de logique et de stratégie, tout est bon! L'important consiste à stimuler le cerveau pour lui éviter de rester inactif.

On dort bien

La qualité du sommeil a une importance capitale dans la capacité de mémorisation.

On mange bien

Le cerveau a lui aussi besoin des meilleurs nutriments possible pour être au mieux de sa forme... La meilleure alimentation possible pour le cerveau : fruits et légumes, poissons et fruits de mer, céréales à grains entiers. Il faut éviter les graisses et les viandes rouges, tout comme la caféine (et les stimulants en général).

On mâche de la gomme

Aussi bizarre que cela puisse vous sembler, mastiquer une gomme peut vous aider à mieux mémoriser parce que cela active l'hippocampe (une partie du cerveau, connue pour stimuler la mémoire) et  « détourne » votre attention du stress...
Alors, en conclusion : on apprend par coeur les points ci-dessus (pour créer un nouveau sentier praticable dans notre cerveau) et on les met en pratique...

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires