Les réactions allergiques au métal

Allergie et réaction allergique au métal

Les allergies au métal et les réactions allergiques en leur présence sont de plus en plus fréquentes au sein de la population et, bien que les médecins n'en connaissent pas encore toutes les causes, certaines études récentes suggèrent que le contact d'un bijou ou d'un morceau de métal avec une peau infectée pourrait provoquer ces réactions pour le moins... incommodantes.

Souvent inoffensives, les allergies au métal peuvent toutefois devenir très gênantes et même douloureuses, causant des démangeaisons à l'endroit où la peau touche un bijou. Chez certaines personnes allergiques, les réactions peuvent être beaucoup plus sévères, notamment chez ceux et celles qui doivent subir un traitement d'orthodontie. Elles peuvent même devenir fatales pour celles qui développent une sensibilité à un implant à la suite d'une chirurgie.

Les allergies au Nickel

Les allergies au métal se manifestent le plus souvent sous forme de dermatite de contact (une irritation de la peau qui peut ressembler à de l'eczéma). Cette réaction se produit lorsque la peau réagit fortement au contact de certains éléments. Les symptômes les plus fréquents sont les rougeurs localisées, des irritations, de l'inflammation et de la douleur. Exposée trop longtemps au métal allergène, la peau peut devenir plus foncée, s'épaissir et/ou présenter des craquèlements à certains endroits.

Très utilisé dans la fabrication de bijoux, des boutons, des fermetures éclair et des ustensiles de cuisine, le nickel semble être le métal qui cause le plus de problèmes parce qu'il est le plus largement utilisé. Mais il existe aussi des allergies au chrome, à l'argent et même à l'or, à plus forte raison lorsque ces métaux sont mélangés avec du nickel, ce qui est de plus en plus fréquent. Selon une étude réalisée à Singapour, les allergies au nickel seraient passées de 14 % en 1984 à 20 % en 2003. La plupart du temps, la sueur peut accélérer une réaction allergique au nickel, et la dermatite qui s'en suit.

Causes et explications

Selon les spécialistes de l'allergie, les cellules T du système immunitaire seraient impliquées dans le développement de ces allergies. Des experts de l'Université de Sendai, au Japon, ont réussi à prouver que les personnes qui souffrent d'infections bactériennes sont plus susceptibles de développer une allergie au métal, et que si ces personnes sont en contact avec un métal durant leur infection, elles risquent de développer une allergie au métal plus tard dans leur vie.

S'en protéger

La meilleure façon d'enrayer ce type d'allergies est de cesser de porter des bijoux ou autres objets qui provoquent chez vous des réactions apparentes et/ou douloureuses. Certaines personnes peuvent croire qu'en continuant de porter le bijou, la peau finira par « s'habituer ». Or, à force de revenir, l'irritation peut devenir de plus en plus virulente, et causer une douleur plus vive que lors des premières manifestations.

Il existe certains vaporisateurs en vente libre qui, une fois enduits sur le métal, protègera votre peau, qui n'entrera plus en contact direct avec la source de l'allergie. Une autre solution, moins coûteuse : mettre du vernis à ongles transparent sur vos bijoux. Il est tout de même suggéré de consulter un dermatologue dans le cas d'une réaction forte et prolongée.

L'allergie aux métaux dans la dentisterie

Comme les sources de réaction au métal sont nombreuses lors d'une intervention dentaire, il est très important de connaître les symptômes et les possibles solutions en cas d'une intervention qui nécessite un contact de longue durée avec des métaux, le plus souvent en cas des remplacements de dents.

L'allergie aux métaux peut conduire à la gingivite, au saignement ou à l'ulcération de la bouche. Ces troubles peuvent engendrer de longues maladies qui ne peuvent pas être traitées que d'une manière douloureuse. En cas d'une allergie ignorée aux métaux, le port d'une prothèse dentaire contenant du métal peut provoquer les symptômes suivants :

  • sensation de brûlure dans la bouche
  • fourmillement de la langue
  • sécheresse de la bouche
  • ulcères buccaux
  • chute de cheveux
  • énanthèmes (taches rouges sur les muqueuses buccales)
  • gingivite et saignement de la gencive
  • inflammation de la peau autour de la bouche
  • sensation d'un goût acide, métallique
  • fatigue
  • fièvre

Si vous manifestez un ou plusieurs de ces symptômes, il faut consultez un médecin. Pour éviter leur aggravation, il faut le faire le plus rapidement possible, afin d'éliminer le métal causant l'allergie. En cas d'une allergie connue aux métaux, il est conseillé de faire des tests d'allergie afin de déterminer le type de métal causant les symptômes. Cela aidera le médecin à choisir la prothèse adéquate.

Les prothèses recommandées en cas d'une allergie aux métaux

Prothèse céramo-métallique sans nickel et béryllium

Le nickel et le béryllium sont les deux métaux qui provoquent le plus souvent des allergies. L'armature de la prothèse céramo-métallique peut être faite d'un alliage qui ne contient ni de nickel ni de béryllium. Le plus souvent, il s'agit des alliages en métaux précieux, donc l'or allié avec le platine, le palladium, l'argent ou le cuivre. Les alliages sans métaux précieux sont des alliages de cobalt, de chrome, de molybdène, de fer, de manganèse ou de silicium.

Prothèse à armature en oxyde de zirconium

L'armature de cette prothèse ne contient pas de métal. Elle ne provoque pas de réaction allergique et en plus, elle est parfaitement esthétique.

Implant en titane non allié

La racine artificielle (implant) est en titane non allié. Sur la surface de l'implant se forme une couche d'oxyde de titane qui ne se dissout pas dans les fluides corporels, ainsi il n'engendre pas de réactions allergiques.

Inlay or ou inlay céramique

Lors de la fabrication d'un inlay, il est favorable d'utiliser l'or, puisqu'il est parfaitement façonnable. Ainsi, il peut être lissé minutieusement sur la dent. Même si c'est très rare, l'or peut également provoquer une réaction allergique. Dans ce cas-là, il faut opter pour l'inlay céramique.

Le remplacement du plombage

L'amalgame est aujourd'hui un matériau considéré comme désuet et est susceptible de provoquer une allergie aux métaux. En fonction de l'état de dégradation de vos dents, il est recommandé de faire remplacer vos plombages anciens en amalgame par une obturation en composite ou par un inlay or ou céramique.

 

Avez-vous déjà eu une réaction allergique au métal?

Catherine Morency, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires