Les 10 maladies les plus étranges

Nous craignons tous d'être malades. Ce n'est pas sans raison que la santé, c'est ce qu'il y a de plus précieux, et c'est le premier vœu que nous souhaitons à nos êtres chers. Nous fuyons la grippe en hiver, nous détestons les gastroentérites si désagréables, et nous nous protégeons lors des relations charnelles pour éviter les maladies transmises sexuellement. En vieillissant, nous passons tous les examens nécessaires pour détecter les cancers. Mais il y a également des maladies plus rares, quelquefois inexpliquées, et qui existent réellement.

1. La progéria ou le vieillissement précoce

L'origine de l'expression progéria vient du grec ancien, geron, qui signifie vieillard. Cette maladie très rare touche les enfants dès leur naissance, et elle est due à la mutation d'un gène absent chez les parents. Les enfants souffrant de cette maladie connaissent un vieillissement accéléré caractérisé par la perte de leurs cheveux, le manque de pilosité, la fragilité de l'épiderme, ainsi que des problèmes cardiovasculaires. L'espérance de vie de ces enfants est pour l'instant de plus ou moins 12 ans. Pendant longtemps, cette maladie fut un mystère dans le monde médical. Ce n'est qu'en 2003 qu'une équipe de médecins français, menée par Nicolas Lévy, en ont découvert l'origine, et en 2008, ces mêmes chercheurs ont mis au point un protocole visant à améliorer la condition de vie des patients ainsi que leur longévité.

2. Le pica ou l'envie de manger l'immangeable

Le pica fait partie des troubles alimentaires au même titre que la boulimie. Cette maladie touche plus particulièrement les enfants et les femmes. Elle est caractérisée par l'ingestion d'éléments non comestibles, notamment la craie, la boue, le métal et la roche. Ce comportement alimentaire est souvent relié à l'autisme, et il n'existe aucun traitement. La psychothérapie est alors conseillée. Chez les femmes enceintes, ces envies étranges sont dues à une carence en fer. En général, cette maladie disparaît naturellement.

3. La potomanie ou l'envie de boire à l'excès

Cette manie est caractérisée par un besoin incontrôlable de boire de l'eau abusivement (10 litres ou plus par jour). La pathologie est souvent d'ordre psychiatrique, et porte le malade à combler des besoins affectifs. On pourrait dire ici « boire ses émotions ». La potomanie se présente également chez les personnes atteintes de diabète ou de troubles rénaux. Or, l'organisme n'est pas constitué pour absorber autant de liquides. Ce comportement peut avoir des conséquences graves pour la santé, et peut même entraîner la mort.

4. Le syndrome de la main étrangère

Le syndrome de la main étrangère est une maladie neurologique très troublante. La personne qui en est atteinte a l'impression qu'une de sa main a son propre contrôle et ne fait pas partie intégrante de son corps. Par exemple, cette main capricieuse peut tenter de vous gifler ou de fouiller dans votre sac à main, sans que vous le désiriez. Ce désordre peut apparaitre lors de lésion ou de tumeur au cerveau; il est apparenté à une forme d'épilepsie, et peut être traité comme tel.

5. La jargonaphasie ou le trouble du discours

Une personne atteinte de cette maladie psychiatrique proférera des mots, des expressions, des phrases inappropriées ou inintelligibles. Généralement, le malade ne se rend pas compte qu'il mêle des mots, qu'il en invente ou qu'il inverse des syllabes, ce qui rend le discours tout à fait incompréhensible.

6. La fibrodysplasie ossifiante ou la maladie de l'homme de pierre

Voici une maladie héréditaire dont les manifestations arrivent en bas âge (entre deux et cinq ans). Progressivement, les muscles se transforment en plaques osseuses, empêchant ainsi les articulations de fonctionner normalement. La personne atteinte peut alors se trouver dans l'incapacité totale de se mouvoir. Malheureusement, il s'avère impossible de soigner la fibrodysplasie, car les interventions ne font que stimuler sa progression. Cependant, des recherches menées en 2006 auraient identifié la mutation du gène de cette maladie.

7. L'ostéogenèse imparfaite ou la maladie des os de verre

Cette maladie se caractérise par une importante fragilité des os et une faiblesse de la masse osseuse. Les fractures sont donc très fréquentes, même lors d'incidents bénins. Les conditions de vie des personnes atteintes sont donc particulièrement pénibles. Cette affection est liée à une anomalie du collagène, une protéine essentielle pour le maintien des tissus de l'organisme. L'ostéogenèse imparfaite diffère d'un patient à l'autre, ce qui rend la médication difficile. Tous les cas doivent être traités séparément. Par ailleurs, les interventions chirurgicales (broche métallique) sont inévitables et la prise d'analgésiques est nécessaire pour soulager la douleur.

8. Le syndrome de Reye

Cette maladie est très grave, car elle touche des organes vitaux importants, le foie et le cerveau. Une accumulation de matières grasses serait à l'origine de cette maladie très rare qui provoquerait une insuffisance hépatique. Mais, ce syndrome fait des ravages dans le cerveau en occasionnant des inflammations importantes. Les victimes sont généralement en bas âge (de trois à douze ans). Les causes ne sont pas vraiment connues, mais cette maladie serait peut-être associée à la prise de médicaments contenant des salicylates (aspirine) lors d'une grippe, par exemple.  

9. L'hypertrichose ou le syndrome du loup-garou

L'hypertrichose se définit par le développement excessif des poils sur certaines parties ou sur l'ensemble du corps. Cette pathologie du système pileux peut toucher autant les femmes que les hommes. Ce phénomène peut être dû à un dérèglement hormonal, à des facteurs héréditaires ou à la prise de certains médicaments. Des recherches ont révélé que les populations méditerranéennes étaient plus touchées par ce syndrome.

10. Le syndrome de la tête qui explose

Cette maladie est également d'ordre psychiatrique. Nous pourrions croire qu'elle est accompagnée de douleurs intenses, pourtant, ce n'est pas le cas. C'est au moment de s'endormir que la personne atteinte entend des bruits assourdissants s'apparentant à des explosions ou des sons intenses. On ignore les causes de ce syndrome plutôt terrifiant, mais il serait plus fréquent chez les personnes stressées et anxieuses.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires