10 choses à ne pas faire à notre peau

Nous mettons notre peau à rude épreuve tout au long de notre vie. Et si la pollution, les changements climatiques, ou encore les fluctuations hormonales ont leur part de responsabilité, force est d’avouer que nous malmenons, nous aussi, notre précieux épiderme.

Mais quels sont les gestes à bannir pour avoir une peau rayonnante et en santé?

1. Ne pas connaître notre peau

Notre peau évolue au cours de notre vie et au gré des saisons. Pour lui offrir ce dont elle a besoin, il faut alors bien la connaître.

Il existe trois grands types de peaux :

  • Les peaux sèches, parfois sensibles, sont reconnaissables aux sensations de tiraillements et d’inconfort qu’elles provoquent, aux irritations et aux éventuelles réactions allergiques;
  • Les peaux mixtes à grasses, quant à elles, sont caractérisées par un aspect luisant dû à une importante production de sébum, à des pores dilatés et des imperfections cutanées. Dans le cas où la brillance est davantage concentrée sur la zone médiane du visage (front, nez, menton), on qualifiera alors la peau de mixte.
  • Finalement, si aucun de ces déséquilibres ne s’applique, on parle alors de peaux normales. Rares chez les adultes, elles comportent peu d’imperfections.

Identifier la nature de notre épiderme s’avère très utile pour mieux répondre à ses besoins spécifiques. Toutefois, certaines peaux plus problématiques et complexes peuvent tout de même nécessiter un traitement particulier. Dans ce cas, une consultation avec un dermatologue est recommandée.

2. Faire l’impasse sur le nettoyage

Quel que soit notre type de peau, le geste indispensable pour la débarrasser des impuretés qui l’empêche de respirer est de la nettoyer avec un produit adapté, et ce, matin et soir.

Pour laver une peau sèche, on opte pour un nettoyant doux ou un lait qui ne déshydrate pas, et l'on prend l’habitude d’éliminer l’excédent d’eau en la tapotant doucement avec une serviette.

Pour nettoyer une peau mixte à grasse, on se tourne plutôt vers un gel moussant, sans huile et sans savon, que l’on utilise au maximum deux fois par jour. En effet, s’il peut être tentant d’en abuser dans le but d’assécher l’épiderme, c’est plutôt l’effet inverse que l’on va observer en stimulant les glandes sébacées.

3. Ne pas respecter de routine adaptée à notre type de peau

Une fois débarrassée des impuretés, la peau est maintenant prête à recevoir efficacement les soins dont elle a besoin. Tout comme notre nettoyant, on choisit des produits adaptés à notre épiderme et à ses besoins du moment, par exemple une crème nourrissante pour hydrater les peaux assoiffées, ou un produit plus léger, sans huile, matifiant ou anti-imperfections, pour celles qui sécrètent davantage de sébum.

Et inutile d’avoir la main lourde puisqu’une noisette de produit suffit pour en tirer tous les bénéfices, tout en épargnant à notre peau une trop grande quantité qu’elle ne pourra absorber.  

4. Utiliser des produits inadaptés à nos besoins

Soins anti-âge, sérums miracles, crèmes antitaches… Nous sommes nombreux à consommer l’un ou l’autre de ces produits. Mais sont-ils vraiment nécessaires? Bourrés d’actifs dont notre peau n’a pas forcément besoin, ils auront alors plutôt tendance à la fatiguer inutilement.

Vous n’êtes pas adepte de ce genre de soins? Et bien, sachez que le sacrosaint démaquillant n’est pas toujours utilisé comme il le faudrait. Souvent converti en nettoyant, ce solvant ne lave pas nos pores en profondeur et ne devrait donc servir qu’à nous départir de notre maquillage, avant d’être éliminé… par un nettoyant! Une erreur que l’on commet aussi fréquemment avec la lotion tonique, dont le rôle est de rafraîchir, apaiser et tonifier notre visage, et non de la nettoyer.

Enfin, d’autres produits aux airs inoffensifs pourraient aussi nuire à notre épiderme, comme les gels nettoyants pour le corps par exemple. Si ceux-ci ont pour but de laisser un film gras sur la peau afin de prolonger l’hydratation, ils auront plutôt pour effet de déséquilibrer la peau de notre visage.

5. Abuser des traitements à la maison

Les masques, exfoliants et autres gommages sont un atout de taille pour combler les lacunes de notre épiderme, à condition de les utiliser en respectant nos besoins et avec parcimonie.

Les peaux sèches et sensibles peuvent alors appliquer une à deux fois par semaine un masque qui les hydratera en profondeur.

Du côté des peaux mixtes à grasses, un gommage ou un masque à raison de deux à trois fois par semaine en insistant sur les zones problématiques pourraient aider à réguler le sébum.

Mais dans tous les cas, pourquoi ne pas s’offrir un petit plaisir et repartir à zéro chez un professionnel qui pourra nous prodiguer soins et conseils pour une peau resplendissante et en santé toute l’année?

6. Ne pas se protéger du soleil

Été comme hiver! Quel que soit notre type de peau, nous n’avons plus d’excuses pour faire l’impasse sur les protections solaires puisque de nombreuses marques offrent maintenant des produits de soins incluant un FPS, que l’on choisira idéalement à 30.

Cependant, il est conseillé aux peaux mixtes à grasses d’opter pour un gel ou un fluide qui n’alourdira pas l’épiderme.

7. Avoir une mauvaise hygiène de vie

On le sait, le tabac et l’alcool ont des effets dévastateurs sur la santé.

Le premier endommage les structures de la peau, entrainant un affaissement et un vieillissement de l’épiderme. Et c’est sans compter les tâches et les rides qui risquent de poindre sur notre visage en nous ajoutant quelques années de plus par la même occasion.

L’alcool, quant à lui, peut entraîner de la rosacée qui, tranquillement, se transformera en petits boutons rouges et en couperose. Il va également altérer l’absorption du zinc et des vitamines, déshydrater l’organisme, et donc accélérer le vieillissement cutané.    

8. Manquer de sommeil

Une étude commandée par Estée Lauder le confirme : une mauvaise nuit de sommeil a un impact sur notre peau. Ce sont, en tout cas, les conclusions des chercheurs de l'University Hospitals Case Medical Center de Cleveland, après avoir interrogé 60 femmes âgées de 30 à 49 ans.

Les petites dormeuses présentaient alors des signes de vieillissement plus importants que celles qui avaient l’habitude de se reposer entre six et huit heures par nuit, et qui, pour leur part, semblaient jouir d’une plus grande faculté de régénération de leur épiderme. 

9. Se gratter

On ne le répétera jamais assez, et pourtant, rien n’y fait : arrêtons de toucher nos boutons et nos petits bobos!

On a beau savoir que les triturer ne fait qu’aggraver l’infection en élargissant la zone contaminée, et que cette mauvaise habitude laissera son lot de séquelles et de cicatrices, il est souvent impossible de nous raisonner.

Malheureusement, il n’y a pas de trucs miracles pour nous en empêcher, à part beaucoup de volonté. Et si nous nous récompensions de notre bonne conduite en nous offrant plutôt une consultation chez un dermatologue ou une séance en institut de beauté?

10. Se faire envahir par les bactéries

Même si elles sont invisibles, les bactéries sont partout. D’ailleurs, n’est-ce pas pour cette raison que nous nous lavons les mains aussi souvent? Pourtant, une foule d’objets que nous utilisons quotidiennement sont, eux aussi, des nids à germes.

Alors, pourquoi ne pas passer une petite lingette de temps en temps sur son téléphone, son clavier d’ordinateur, ses lunettes ou encore ses écouteurs?

Philippine de Tinguy, rédactrice Canal Vie, en collaboration avec le Dr Jean-François Tremblay, dermatologue chez MédiME et à l’Hôtel-Dieu de Montréal, et professeur de dermatologie à l’Université de Montréal

Vous aimerez aussi

Commentaires