La rosacée démystifiée

Auteur
Marie-France Pellerin
femme qui se regarde miroir - problème peau

La rosacée affecte plus de 3 millions de Canadiens. Cette maladie inflammatoire se caractérise par des rougeurs au visage, des vaisseaux sanguins apparents et des plaques rouges persistantes, d’abord sur les joues et le nez. Le menton, le front et le cou peuvent éventuellement être touchés.

L’affectation peut atteindre les yeux. On parle à ce moment de rosacée oculaire. Elle se caractérise alors par des yeux rouges et larmoyants, des orgelets fréquents ainsi qu’une sensation d’irritation, de sécheresse ou de sable dans les yeux.

La rosacée touche le plus souvent les femmes, âgées de 30 à 50 ans, à la peau claire et sensible. Des études ont également montré qu’il existait un lien entre ces affectations et l’augmentation du risque d’apparition de divers troubles:

  • maladies cardiovasculaires : risque multiplié par quatre
  • reflux gastro-œsophagien (RGO) : risque multiplié par quatre
  • maladie de Crohn : risque multiplié par presque trois
  • maladie inflammatoire de l’intestin (MII) : risque multiplié par deux
  • maladie cœliaque : risque multiplié par deux
  • diabète de type 2 : risque multiplié par deux et demi

Source: Société canadienne de l’acné et de la rosacée www.rosaceahelp.ca

Les personnes atteintes ont aussi dix fois plus de risques d’avoir des allergies alimentaires, quatre fois plus de risques d’avoir une maladie respiratoire et sept fois et demie plus de risques d’avoir des maladies uro-génitales. Le rôle de l’inflammation semblerait être un fil conducteur.

«Ces études montrent une association, mais pas de relation de cause à effet, explique le Dr Jean-François Tremblay, dermatologue à Montréal et porte-parole de la Société canadienne de l’acné et de la rosacée. Ainsi, la rosacée n’est pas causée par ces affections et vice-versa. Ces études indiquent simplement que ces troubles tendent à coexister : si vous présentez l’un, vous avez plus de risques de présenter l’autre.»

Bien que cette affectation ne se guérisse pas, il est possible de la maîtriser et d’en diminuer les effets. Il est ainsi primordial de bien rétablir la barrière naturelle de la peau, qui aide à prévenir les infections et l’irritation tout en retenant la juste humidité. Utilisez donc au quotidien un nettoyant doux sans alcool et sans parfum ainsi qu’un soin hydratant pour peau sensible adapté à la rosacée. Et comme les rayons UV peuvent être un facteur déclencheur de crises, ne sortez pas sans une protections solaire.

Soin apaisant anti-rougeurs, Reversa, 36$/40ml

 

Crème anti-rougeurs Roséliane, Uriage, 27,95$/40ml

Crème neutralisante Correction Rougeurs Rosilogie, Lierac, 40$/40ml

Vous aimerez aussi