Virus du Nil occidental

Le virus du Nil occidental (VNO) est une maladie infectieuse qui est transmise à l’être humain lors d’une piqûre par un moustique infecté. Le moustique lui-même devient porteur du virus lorsqu’il pique un oiseau déjà infecté. Le premier cas de cette infection au Canada a eu lieu en 2002.

10 des 74 espèces de moustiques présents au Canada peuvent être des vecteurs de la maladie. La plupart des personnes infectées par le virus n’auront pas de symptômes, ou alors des symptômes bénins qui disparaissent d’eux-mêmes en quelques jours. Dans moins de 1 % des cas, l’infection peut mener à une maladie sérieuse, voire au décès.

Causes du virus du Nil occidental

Le virus du Nil occidental est transmis à l’homme lorsqu’il est piqué par un moustique infecté. Les moustiques contractent le virus lorsqu’ils piquent un oiseau contaminé. Ils peuvent également transmettre le virus à d’autres espèces animales comme les chevaux.

Très rarement, le virus du Nil occidental peut être attrapé par contact avec un animal infecté, autre que le moustique.

Qui est touché par le virus du Nil occidental? Quels sont les facteurs de risque?

N’importe qui peut attraper le virus du Nil occidental lors d’une piqure de moustique, mais 80 % des personnes infectées auront des symptômes plus ou moins sérieux. On estime que le risque d’avoir des problèmes sérieux à la suite d’une infection au virus du Nil occidental augmente :

  • Chez les personnes âgées
  • Chez les personnes qui ont un système immunitaire faible, en raison d’une maladie chronique ou d’un traitement médical lourd

La contamination au virus du Nil occidental est saisonnière : elle a lieu l’été, lorsque les moustiques sont le plus nombreux, et se produit le plus souvent dans les zones urbaines.

Contagion

Le virus du Nil occidental n’est pas contagieux et ne se transmet pas d’humain à humain. Il faut toujours un vecteur animal.

Les principaux symptômes du virus du Nil occidental

Lorsque l’infection est symptomatique, les signes de la contamination apparaissent 2 à 15 jours après la piqûre par le moustique infecté. Les symptômes présents incluent :

  • Un état grippal : fièvre, céphalées, douleurs musculaires
  • Une éruption cutanée
  • Une enflure ou une infection dans la zone piquée
  • Une enflure des glandes lymphatiques

Dans les cas les plus sérieux, le virus du Nil occidental peut aussi causer :

  • De la confusion
  • Des tremblements
  • Des maux de tête intenses
  • Des convulsions
  • Une raideur des muscles du cou

Diagnostic du virus du Nil occidental

Le personnel médical procède à un examen physique et un questionnaire visant à déterminer la présence et la gravité des symptômes. Ces derniers étant très différents selon les personnes, le médecin doit infirmer ou valider la contamination au virus du Nil occidental au moyen d’un test sanguin.

Possibles risques de complications

Même si les complications liées au virus du Nil occidental sont rares, elles existent et peuvent être très sérieuses. Celles-ci incluent :

  • Une méningite
  • Une encéphalite
  • Une paralysie flasque aiguë

La contamination du virus du Nil occidental peut entrainer des séquelles chroniques, comme :

  • Une faiblesse généralisée
  • Une fatigue et/ou une paralysie persistantes
  • Des troubles de la concentration et de la mémoire
  • De la confusion
  • Une dépression
  • Une incapacité à accomplir les tâches quotidiennes

L’infection au virus du Nil occidental peut également entrainer un gonflement du cerveau qui mène au coma, et parfois, au décès de la personne contaminée.

Traitement du virus du Nil occidental

Il n’existe pas actuellement de traitement contre le virus du Nil occidental. Dans les cas d’infections sérieuses, le malade doit être traité en milieu hospitalier. Plusieurs mesures peuvent être prises, dépendant de la nature et de la gravité des symptômes observés. Par exemple :

  • L’assistance respiratoire
  • Des perfusions intraveineuses
  • La prévention des infections secondaires

Prévention du virus du Nil occidental

Il n’existe pas de vaccin contre le virus du Nil occidental.

Le meilleur moyen de ne pas être infecté par ce virus consiste à éviter les piqûres de moustiques :

  • Éviter de sortir lors des périodes où les moustiques sont le plus nombreux (entre le coucher et le lever du soleil)
  • Porter des vêtements de couleur claire, qui couvrent tout le corps
  • Appliquer un produit insecticide contenant du DEET (respecter les normes pour les enfants)
  • Installer des moustiquaires aux fenêtres
  • Éviter les plans d’eau stagnante

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en œuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires