Vaginisme

Le vaginisme est une dysfonction sexuelle féminine qui se manifeste par une contraction involontaire des muscles du périnée, à l’entrée du vagin. Cela rend impossible toute pénétration vaginale lors des relations sexuelles, évidemment, mais souvent aussi pour un examen gynécologique ou même l’insertion d’un tampon hygiénique.

Le vaginisme peut être présent lors de la toute première relation sexuelle, on l’appelle dans ce cas « vaginisme primaire. » Il arrive aussi que des femmes qui ont connu une vie sexuelle active voient celle-ci prendre fin abruptement, c’est alors un vaginisme dit « secondaire. »

Causes du vaginisme

Dans l’immense majorité des cas, le vaginisme n’est pas causé par un problème organique. Il peut arriver, mais très rarement, que l’impossibilité de pénétration soit causée par un vagin vraiment étroit, par un hymen très charnu, ou encore par un traumatisme physique dans la région pelvienne.

Mais le plus souvent, le vaginisme des origines psychologiques. Parmi les causes les plus fréquentes, on note :

  • Angoisse face aux relations intimes.
  • Connaissance sexuelle très limitée, par exemple, lorsque le sujet est tabou et que la femme n’en a jamais entendu parler avant la première expérience. Cela peut sembler impossible de nos jours, mais il existe de nombreuses communautés dans lesquelles le sujet n’est jamais abordé avant la fameuse nuit de noces.
  • Crainte causée par un traumatisme (viol, sévices sexuels.)
  • Difficultés et conflits dans le couple.
  • Stress, anxiété, état dépressif.

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

N’importe quelle femme peut être atteinte du vaginisme.

Contagion

Le vaginisme n’est pas contagieux.

Les principaux symptômes du vaginisme

Les symptômes du vaginisme ne sont pas les mêmes pour toutes les femmes. Chez certaines, ils se manifestent par :

  • Des légères douleurs à l’entrée du vagin
  • Une douleur profonde, presque insupportable, lors de la pénétration

Chez d’autres, les muscles du vagin se contractent totalement avant la pénétration et il devient impossible de tenter toute relation sexuelle. Rien ne peut détendre les muscles.

De plus, il est fréquent que les femmes souffrant de vaginisme léger en viennent à anticiper une crainte face à la douleur, ce qui crée ensuite un « blocage » et donc une contraction involontaire des muscles du périnée : c’est un cercle vicieux.

Diagnostic

Beaucoup de femmes atteintes du vaginisme mettent un certain temps avant de consulter un professionnel, car les problèmes d’ordre sexuels sont toujours tabous… Il est fréquent que ce soit le désir de grossesse qui pousse certaines femmes à consulter un gynécologue afin d’aborder le sujet.

Lors de la visite, le médecin procèdera à un examen gynécologique et à une série de questions sur la fréquence et l’intensité des symptômes observés par la patiente. Il la dirigera ensuite vers les spécialistes qui pourront l’aider à régler son problème.

Possibles risques de complications

Les complications du vaginisme sont surtout d’ordre psychologique. La femme qui en souffre développe une mauvaise estime personnelle, un sentiment de culpabilité et une perte totale de libido, ce qui peut mener à des problèmes de communication dans le couple, des conflits, voire une séparation définitive.

Par crainte de répéter le même scénario, la femme peut ensuite s’isoler et refuser toute relation intime.

Traitement du vaginisme

Il n’existe pas de médicament qui puisse traiter le vaginisme. Il est toutefois possible, avec du temps et de la patience, de régler définitivement le problème grâce à :

  • Une psychothérapie avec un sexologue ou un psychologue
  • Des méthodes de relaxation
  • L’hypnose (dans certains cas)
  • Des exercices quotidiens qui permettent « d’apprivoiser » son vagin : par exemple, seule ou en couple, la femme doit regarder à l’aide d’un miroir et toucher ses parties intimes

Il faut noter que le traitement et la psychothérapie sont toujours beaucoup plus efficaces lorsque le partenaire de la femme touchée s’implique et participe activement.

Prévention du vaginisme

Il est impossible de prévenir le vaginisme, puisqu’il apparaît souvent pour des causes inconscientes. Toutefois, lorsque la femme consulte un professionnel dès les tout premiers symptômes (douleurs légères lors de la pénétration), il est plus facile d’éviter que le problème dégénère et ne devienne paralysant, tant pour la femme que pour son partenaire.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires