Ulcère d’estomac

L’ulcère d’estomac est une plaie ouverte dans la muqueuse de l’estomac. On englobe généralement dans le même terme l’ulcère d’estomac (gastrique) et l’ulcère du duodénum, qui se situe juste après l’estomac, dans la première partie de l’intestin grêle. Cette affection est appelée « ulcère gastroduodénal. »

Qu’il touche l’estomac ou le duodénum, l’ulcère est une érosion de la paroi muqueuse. Il est à l’origine de douleurs plus ou moins sévères, selon l’épaisseur de la couche atteinte. La douleur ressentie provient du contact entre la plaie et les sucs gastriques qui aident à la digestion.

Causes de l'ulcère d'estomac

Les ulcères sont causés par un déséquilibre de la concentration en acide dans l’estomac et le duodénum. On estime que jusqu’à 85 % des ulcères ont pour origine la prolifération d’une bactérie que l’on appelle Helicobacter pylori.

Il existe d’autres causes qui peuvent augmenter le risque de souffrir d’un ulcère d'estomac :

  • Forte consommation de nicotine, d’alcool ou de café
  • Prise de certains médicaments
  • Stress psychologique
  • Stress physique lié à une blessure grave, une brûlure ou tout autre traumatisme
  • Certains antalgiques (aspirine, ibuprofène) et médicaments contre les rhumatismes
  • Une production accrue d’acide dans l’estomac

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

On estime que jusqu’à 10 % de la population souffre d’un ulcère d'estomac à un moment ou un autre de sa vie. Parmi ces personnes, celles qui ont des risques accrus sont :

  • Les hommes de plus de 40 ans
  • Les femmes de plus de 55 ans
  • Les individus qui ont une prédisposition génétique (facteurs héréditaires)
  • Les fumeurs
  • Les personnes qui consomment beaucoup d’alcool
  • Les personnes stressées

De plus, la consommation excessive de certains aliments peut augmenter les risques : café, thé, lait, cola, chocolat, aliments gras, épices.

Contagion

L'ulcère d'estomac n’est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes

Les signes liés à la présence d’un ulcère d’estomac ou du duodénum sont :

  • Une impression de brûlure dans le haut du ventre
  • L’impression d’être vite « plein » quand on mange
  • Éructations fréquentes
  • Ballonnements
  • Estomac : les douleurs sont pires pendant les repas
  • Duodénum : les douleurs diminuent pendant les repas, puis reprennent 1 à 3 heures plus tard

D’autres symptômes d'ulcère d'estomac peuvent survenir lors d’une deuxième phase de la maladie, lorsque celle-ci est plus avancée :

  • Fatigue généralisée
  • Perte de poids inexpliquée
  • Nausées et vomissements
  • Présence de sang dans les vomissements ou les selles (selles noires)

Diagnostic

En cas de présence de symptômes pouvant être causés par un ulcère d'estomac, votre médecin prescrira une série de tests : analyses (sang, selles et haleine), rayons X dans la zone gastro-intestinale, endoscopie.

Ces tests et analyses sont très efficaces pour mettre en lumière la présence d’un ulcère et pouvoir ensuite prescrire un traitement approprié.

Possibles risques de complications

Même si elles sont exceptionnelles, des complications liées à l’ulcère d'estomac gastroduodénal peuvent survenir, notamment :

  • Hémorragie gastrique
  • Perforation gastrique, qui peut donner lieu à une péritonite
  • Obstruction de l’estomac

Dans de très rares cas, la présence d’un ulcère peut être liée à une tumeur cancéreuse.

Traitement de l'ulcère d'estomac

Si l’ulcère d'estomac est causé par la bactérie, on prescrit la prise d’antibiotiques pendant une dizaine de jours.

Il faut également réduire la douleur liée à la plaie grâce à des médicaments qui aident à réduire l’acidité gastrique.

On recommande aussi d’arrêter de prendre les médicaments qui pourraient être en cause et d’avoir qu’une hygiène de vie saine (arrêt du tabac et des aliments aggravants.)

Lorsqu’aucun traitement ne donne de résultats ou en cas de complications, la chirurgie est envisagée.

Prévention de l'ulcère d'estomac

On ne peut pas éviter l’ulcère d’estomac lié à la bactérie.

Lorsque celle-ci n’est pas en cause, des mesures peuvent faire la différence :

  • Arrêter de fumer
  • Éviter le stress
  • Réduire sa consommation de café, d’alcool
  • Ne pas dépasser les doses recommandées lors de la prise de médicaments qui peuvent être en cause (Advil, Motrin, aspirine, etc.)
  • Avoir une alimentation équilibrée

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires