Torticolis

Un torticolis est une contracture involontaire des muscles du cou. Même s’il n’est pas grave dans la majorité des cas, il n’en est pas moins douloureux et handicapant puisqu’il empêche de tourner la tête et le cou normalement.

La contracture des muscles apparaît souvent le matin et elle se manifeste par une incapacité à tourner la tête des deux côtés. Parfois, la douleur ressentie dans le cou s’étend jusqu’aux épaules ou même dans le dos.

Causes du torticolis

Le torticolis est presque toujours causé par l’une ou l’autre de ces raisons :

  • Une mauvaise position pendant un long moment, par exemple lorsqu’on dort
  • Une position fixe pendant longtemps : en regardant la télévision, ou par une fenêtre de voiture, par exemple
  • Lors d’une chute ou d’un arrêt brusque pendant la pratique d’un sport
  • Des efforts inhabituels par les muscles concernés (travail, entrainement)
  • Des traumatismes répétés
  • Des coups de froid et infections diverses (grippe, rhume, etc.) peuvent provoquer un gonflement des ganglions du cou, et donc appuyer sur les muscles cervicaux
  • Certaines maladies des nerfs et vertèbres cervicaux
  • L’hyperthyroïdie

Il existe aussi une forme de torticolis congénital qui survient chez les nouveau-nés à cause d’une mauvaise position dans le fœtus ou d’un accouchement particulièrement difficile.

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Le torticolis touche surtout les personnes entre 30 et 60 ans, mais il est assez rare : on estime qu’une personne sur 10 000 a des torticolis plus ou moins souvent.

Il est plus fréquent chez les femmes que chez l’homme : elles en souffrent deux fois plus fréquemment.

D’autres facteurs augmentent les risques de souffrir d’un torticolis :

  • Devoir maintenir une position pendant de longues heures (au travail, à cause d’un sport)
  • L’accumulation de petits traumatismes au cou (sports de contacts)
  • Une tendance élevée au stress
  • Un problème à la colonne vertébrale
  • L’obésité
  • Le tabagisme
  • Un mauvais choix de matelas et/ou oreiller

Contagion

Le torticolis n’est pas contagieux.

Les principaux symptômes

Les signes qui prouvent que l’on souffre d’un torticolis sont assez simples à déceler :

  • Spasmes musculaires douloureux dans un côté du cou
  • La tête est tournée du côté opposé
  • Impossibilité de bouger la tête
  • Nuque raide

Le torticolis congénital est présent dès la naissance.

Le torticolis occasionnel survient le plus souvent de manière brusque : on se réveille un matin et on ne peut plus tourner la tête.

Selon les cas, il peut survenir rarement ou très souvent. On l’appelle alors torticolis chronique.

Diagnostic

Il est facile de diagnostiquer soi-même un torticolis. Dans la majorité des cas, du repos et la prise de médicaments sans ordonnance permettent de se débarrasser du problème en 4-5 jours.

Si le torticolis ne disparaît après quelques jours ou s’il survient très fréquemment, il est nécessaire de consulter un professionnel. Le médecin tâchera des découvrir les causes sous-jacentes du problème (mauvaise position, maladie particulière ou problème de colonne vertébrale, par exemple) afin de les traiter adéquatement.

Possibles risques de complications

Si le torticolis de vient chronique, il peut sérieusement miner la qualité de vie de la personne à cause de la douleur et occasionner des problèmes de postures, des migraines, etc. C’est un cercle vicieux : une mauvaise posture cause les torticolis, qui nuisent encore à la posture, etc.

Traitement du torticolis

Pour les torticolis passagers, le traitement est simple :

  • Ne pas immobiliser le cou trop longtemps : essayer de faire plusieurs fois par jour de petits étirements
  • Prendre des analgésiques contre la douleur, si nécessaire
  • Les relaxants musculaires peuvent aussi aider à minimiser la douleur
  • Se reposer
  • Appliquer de la glace pendant une dizaine de minutes toutes les 4-5 heures sur la zone douloureuse
  • Des massages doux sont recommandés pour relaxer les muscles touchés

Lorsque les torticolis sont chroniques, il est souvent nécessaire de faire des séances de réadaptation afin d’améliorer la position corporelle globale. Dans certains cas, une chirurgie peut être envisagée.

Prévention du torticolis

Quelques mesures permettent d’éviter l’apparition du torticolis :

  • Ne pas dormir sur le ventre
  • Ne pas rester dans la même position trop longtemps : pratiquer fréquemment de légers étirements du cou, au travail ou autre
  • Avoir un poste de travail ergonomique
  • Toujours se placer devant la télévision pour la regarder (pas en diagonale)
  • Bien ajuster l’appuie-tête en voiture, en avion, etc.
  • Faire des exercices de renforcement pour les muscles de la région du cou
  • Ne pas laisser le cou à l’air libre lorsqu’il fait froid
  • Dormir avec un oreiller orthopédique et un matelas ferme

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.
 

Vous aimerez aussi

Commentaires