Scoliose

La scoliose est une courbure latérale anormale de la colonne vertébrale. La colonne a un peu la forme d’un « S » plus ou moins prononcé, ce qui crée des maux de dos et des pressions dans la région thoracique.

Il existe de nombreux cas de scolioses qui sont bénins et ne causent que peu ou pas de problèmes dans la vie quotidienne, mais parfois la courbure est très prononcée et réduit nettement la qualité de vie des personnes touchées. Les scolioses sont habituellement décelées durant l’enfance et l’adolescence.

Il existe des petites scolioses qui n’évoluent pas, celles-ci ne sont pas problématiques. Par contre, les scolioses évolutives peuvent être à l’origine de plusieurs troubles et inconforts.

Causes de la scoliose

Plusieurs causes peuvent expliquer la présence d’une scoliose :

  • Une mauvaise posture (le plus fréquemment)
  • L’hérédité
  • Une malformation congénitale
  • Des problèmes neuromusculaires
  • Des jambes qui n’ont pas exactement la même longueur
  • Une maladie, par exemple la poliomyélite l’ostéoporose juvénile, la paralysie cérébrale, la dystrophie musculaire, la spina bifida, etc.
  • Une tumeur

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

On estime que 1 à 4 % des individus ont une scoliose plus ou moins sévère. Les adultes comme les enfants peuvent avoir une scoliose.

On essaie le plus souvent de la diagnostiquer avant l’adolescence, ce qui permet de la traiter avant la crise de croissance et empêcher les complications à l’âge adulte.

Les facteurs de risque liés à la scoliose sont :

  • Avoir un proche qui en a déjà une (même si elle a été soignée.)
  • Être âgé de 10 à 16 ans
  • Souffrir de l’une des maladies citées plus haut.

De plus, il faut savoir que plus la scoliose est décelée tôt, plus il y a de risque que la courbure augmente avec le temps.

Les filles sont autant touchées que les garçons pour les scolioses bénignes. Toutefois, elles ont souvent des courbures qui augmentent plus et plus rapidement. Les cas sérieux de scolioses touchent donc majoritairement les filles.

Contagion

La scoliose n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes

Il n’est pas toujours facile de déceler une scoliose, surtout lorsque la courbure est encore faible. Certains symptômes pourraient vous mettre la puce à l’oreille :

  • Lorsqu’on se tient droit, les épaules ne sont pas à la même hauteur
  • La tête n’est pas bien « centrée » (visible de dos, en costume de bais, par exemple)
  • Une des hanches est plus saillante que l’autre
  • Le corps semble incliné d’un côté
  • Lorsqu’on se plie vers l’avant, les côtes sont plus élevées d’un côté que de l’autre
  • Parfois, la personne se plaint de légères douleurs musculaires dans le dos

Diagnostic

Le diagnostic de la scoliose est posé par le médecin après un examen physique et des radiographies de la colonne vertébrale (ou un scan ou IRM.)

La courbure de la colonne vertébrale est mesurée en degrés :

  • Moins de 10 degrés : c’est une scoliose bénigne. On la surveille (dépendamment de l’âge de la personne), mais sans traitement.
  • Autour des 20 degrés : c’est une scoliose moyenne.
  • Plus de 25 degrés : c’est une scoliose sérieuse qu’il convient de suivre et de traiter.

Selon l’âge du jeune au moment où l’on découvre la scoliose, il faut aussi envisager un traitement parce que la scoliose a tendance à augmenter avec la croissance. Par exemple une fillette de 10 ans à qui on décèle une scoliose de 19 degrés a des risques qu’elle se développe tout au long de son adolescence, jusqu’à atteindre une scoliose sérieuse à l’âge adulte.

Possibles risques de complications

Plusieurs complications peuvent survenir lorsqu’une scoliose s’aggrave au-delà des 30 degrés :

  • Des douleurs dorsales chroniques
  • Des difficultés respiratoires
  • Une « bosse » inesthétique
  • Des difficultés à marcher ou faire certains mouvements

Traitement de la scoliose

Les scolioses légères n’ont pas besoin d’être traitées. Dans les faits, on estime qu’environ 50 % des scolioses découvertes doivent être suivies et traitées. Les traitements habituellement préconisés sont :

  • Le port d’un corset moulé sur mesure, pendant 22-23 h par jour. Le corset doit être porté jusqu’à ce que l’adolescent soit complètement terminé sa croissance. Cette méthode ne règle pas la courbure déjà existante, mais elle permet de limiter son évolution. Le port du corset est requis dans les cas de scoliose moyenne.
  • Lorsque la scoliose est déjà très avancée (autour de 40 degrés) ou que le port du corset ne permet pas de limiter son évolution, on envisage une opération chirurgicale qui vise à redresser la colonne avec une tige de fer.

On préconise aussi des séances régulières de kinésithérapie et de natation (plusieurs fois par semaine), afin de renforcer la musculature dorsale et abdominale (qui soutient la colonne vertébrale) et améliorer la posture.

Prévention de la scoliose

On ne peut pas prévenir l’apparition d’une scoliose. Le dépistage précoce (avant le début de l’adolescence) étant primordial, il est important de faire examiner votre enfant lors d’un examen de routine vers 9-10-11 ans.

Lorsqu’il y a déjà eu des cas de scolioses dans l’entourage proche de l’enfant, encouragez-le à pratiquer des activités physiques qui renforcent les muscles du dos et les abdominaux, à avoir une bonne posture.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.
 

Vous aimerez aussi

Commentaires