Salpingite

La salpingite correspond à une infection de l’une ou des deux trompes de Fallope. Les trompes sont les conduits annexes de 10-12 centimètres qui vont de l’utérus jusqu’aux deux ovaires correspondants, de chaque côté de l’utérus.

Causes de la salpingite

La salpingite est le plus souvent causée par une infection à des bactéries :

  • La chlamydia (70-80 % des cas)
  • Les gonocoques.

La salpingite est habituellement transmise par des relations sexuelles non protégées (vaginales ou anales.)

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Les facteurs qui augmentent le risque d’être touché par la salpingite sont :

  • Avoir moins de 25 ans (le plus grand nombre de femmes touchées par la chlamydia se situent dans la tranche d’âges allant de 15 à 25 ans)
  • Avoir plusieurs partenaires sexuels
  • Avoir des relations sexuelles non protégées
  • Avoir un partenaire sexuel qui pourrait avoir été en contact de son côté avec l’une des bactéries en cause
  • Avoir déjà souffert d’une autre infection transmissible sexuellement

Contagion

La salpingite se transmet par relation sexuelle non protégée, le plus souvent anale ou vaginale, mais également (rarement) lors du sexe oral.

Les principaux symptômes

Les symptômes de la salpingite ne sont pas toujours détectables. Lorsqu’ils le sont, ils incluent :

  • Une infection vaginale
  • Des écoulements nauséabonds
  • Une fièvre modérée
  • Douleurs et tensions au niveau de la région pelvienne
  • Menstruations douloureuses et abondantes
  • Douleurs lors des relations sexuelles
  • Diarrhée (lorsque l’infection se propage aux intestins)
  • Troubles du cycle menstruel

Diagnostic

Le diagnostic de la salpingite se fait au moyen d’un questionnaire sur les symptômes, d’un examen gynécologique, de prélèvements destinés à identifier la présence de la bactérie, d’une échographie et parfois d’une laparoscopie.

Bien souvent, la salpingite passe inaperçue et n’est détectée qu’en cas d’examens liés, par exemple, < une grossesse extra-utérine ou une fausse couche.

Possibles risques de complications

Les complications liées à la salpingite sont :

  • Le risque d’avoir une grossesse extra-utérine (le risque augment avec chaque infection)
  • La formation d’un abcès dans l’une des trompes de l’utérus
  • La fertilité définitive (risque de 50 % après 3 épisodes de salpingite)

Traitement de la salpingite

Lorsque la salpingite est diagnostiquée précocement, elle peut être traitée au moyen d’antibiotiques et de médicaments antalgiques et anti-inflammatoires visant à diminuer l’intensité des douleurs. L’application de glace sur les zones douloureuses peut également aider à diminuer la douleur.

Le partenaire sexuel doit également être traité.

Dans les cas de salpingite avancée, l’hospitalisation est requise afin de prendre les antibiotiques par voie intraveineuse et de procéder à une chirurgie, si nécessaire (ablation des trompes, des ovaires.)

Prévention de la salpingite

Les moyens d’éviter la salpingite sont :

  • L’utilisation systématique de condoms lors des relations sexuelles vaginales/anales, d’une digue dentaire lors des relations orales
  • Un dépistage courant des ITS
  • Prévenir tout partenaire sexuel en cas de diagnostic de salpingite, pour éviter que la maladie ne soit passée à d’autres personnes

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires