Pellicules

Les pellicules sont une affection très courante qui survient chez près d’une personne sur 2, à un moment ou à un autre au cours de leur vie. Elles consistent en de fines lamelles de peau morte que l’on appelle des squames, et qui tombent généralement comme de la neige sur les épaules.

On distingue deux sortes de pellicules

  • Les sèches, blanches et fines, qui se détachent et tombent facilement
  • Les grasses, de couleur jaunâtre, qui ont tendance à coller au crâne (c’est la « croûte de lait » des bébés)

Causes des pellicules

Les cellules de la peau se forment et meurent continuellement. On estime que la durée de vie des cellules capillaires est d’environ 21 jours. Mais parfois, le processus est accéléré et ne dure que 7 à 15 jours. Les cellules sont donc « agglomérées » par les huiles naturelles de la peau, leur donnant ainsi l’aspect de petits flocons blancs. Plusieurs raisons peuvent déséquilibrer le processus normal de vie des cellules de peau situées sur la tête :

  • Peau naturellement trop sèche, ou trop grasse
  • Sensibilité aux produits de soin (shampoings, crèmes réparatrices, gels coiffants, etc.)
  • Psoriasis, eczéma, dermatite séborrhéique ou autres maladies de peau
  • Certaines mycoses (levures)
  • Stress, fatigue
  • Changements de saison
  • Changements hormonaux
  • Pollution atmosphérique
  • Alimentation trop grasse

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Les pellicules sont très fréquentes et peuvent apparaître à n’importe quel moment. Les personnes suivantes ont toutefois plus de chance d’en avoir :

  • Les hommes (58 % des hommes, contre 49 % des femmes)
  • Les personnes de plus de 30 ans

Les enfants (mis à part les nouveau-nés) et les personnes âgées n’ont que très rarement des pellicules.

Contagion

Les pellicules ne sont pas contagieuses.

Les principaux symptômes

Les signes sont généralement très faciles à distinguer :

Pellicules sèches

  • - Petites écailles blanches sur les épaules et les vêtements
  • - Grandes écailles de couleur argent (généralement lorsque les pellicules sont causées par une crise de psoriasis)

Pellicules grasses

  • Croûtes de couleur jaunâtres collées sur le crâne, ou accrochées aux cheveux
  • Démangeaisons
  • Rougeurs et irritations sur le cuir chevelu
  • Cheveux gras

Parfois, si les pellicules sèches ne sont pas traitées adéquatement, elles peuvent se transformer en pellicules grasses.

Diagnostic

Il est très facile de se rendre compte que l’on a des pellicules. Cependant, si celles-ci semblent s’aggraver, sont très grasses ou causent des démangeaisons, il devient nécessaire de consulter un médecin dermatologue qui pourra prescrire un traitement adéquat selon qu’il s’agit de psoriasis ou de dermatite séborrhéique.            

Possibles risques de complications

Même si elles sont dérangeantes, surtout au niveau esthétique, les pellicules ne sont généralement pas graves.

Il peut cependant arriver, si elles sont causées par une dermatite séborrhéique et ne sont pas traitées, que les croûtes recouvrent le crâne au complet, jusqu’à la base de cheveux. Dans certains cas extrêmes, elles se propagent même jusqu’au cou et aux oreilles,  causent des démangeaisons insupportables et entraînent la chute précoce des cheveux.

Traitement des pellicules

Les shampoings antipelliculaires disponibles en vente libre dans les pharmacies sont généralement très efficaces et aident à faire disparaître les pellicules en 2-3 semaines.

S’ils le problème ne semble pas s’améliorer avec un traitement sans prescription, il devient nécessaire de consulter un médecin qui cherchera la vraie cause de vos pellicules et prescrira un traitement en conséquence.

Prévention des pellicules

Une fois que vos pellicules auront disparu grâce à un shampoing adapté, il existe plusieurs manières d’éviter les récidives :

  • Limiter l’utilisation de produits chimiques (gels coiffants, sprays, laques, etc.)
  • Toujours faire des gestes doux lorsqu’on se lave les cheveux
  • Terminer le lavage des cheveux par un jet d’eau froide
  • Continuer d’utiliser un shampoing antipelliculaire à l’occasion (par exemple une fois par 15 jours)
  • Avoir une alimentation équilibrée (pas trop riche ou acide)
  • Ne pas faire de traitements agressifs trop fréquemment (défrisage, permanente, coloration, etc.)

Saviez-vous que...

Il existe plusieurs trucs de grand-mère qui peuvent aider à traiter les pellicules. Certaines personnes affirment même qu’ils fonctionnent tout aussi bien que les shampoings spécialisés, sans agresser le cuir chevelu… Ça ne coute rien d’essayer :

  • Le vinaigre de cidre de pomme : ses multiples vertus ne se comptent plus! On en utilise 2-3 c. à soupe pour bien masser le cuir chevelu avant le shampoing habituel, puis on laisse reposer 10 minutes avant de laver les cheveux. On fait le dernier rinçage avec un mélange eau froide-vinaigre (1/2 tasse de vinaigre pour 4 tasses d’eau froide).
  • On fait une sorte de pâte avec 2 gousses d’ail écrasées dans un mortier et ¼ de tasse d’huile d’olive. On applique sur le cuir chevelu et on laisse reposer environ 1 heure avant de très bien laver pour enlever tous les résidus de gras et les odeurs (2 ou 3 shampoings).
 

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires