Oreillons

Les oreillons sont une maladie infectieuse très contagieuse qui touche particulièrement les enfants. Ils se manifestent par un gonflement des glandes productrices de salive (glandes parotides), situées près des oreilles.

Cette maladie est généralement bénigne, mais elle peut parfois entrainer des complications. Cependant, la vaccination systématique des enfants a presque éradiqué les oreillons au Canada.

Causes des oreillons

Les oreillons sont causés par un virus que l’on appelle « myxovirus parotidis. » Ce virus, très contagieux, appartient à la même famille que d’autres maladies infantiles, comme la rougeole, par exemple.

Qui est touché par les oreillons? Quels sont les facteurs de risque?

Les oreillons touchent particulièrement les enfants d’âge scolaire (entre 5 et 10 ans.) Il peut aussi arriver qu’ils touchent les adolescents et jeunes adultes (15 à 30 ans.)

Au Canada, la vaccination des bébés contre les oreillons a fait descendre le nombre de cas enregistrés de 99 % depuis les années 70. La maladie est désormais rare et représente moins de 300 cas en moyenne par année.

Contagion

Le virus des oreillons peut se transmettre d’une personne à l’autre une semaine avant l’apparition des premiers symptômes et jusqu’à 10 jours après. Une personne porteuse du virus est donc contagieuse sans le savoir.

Le virus se transmet lorsqu’on est en contact avec des gouttelettes de salive infectées par le virus. La transmission peut se faire de manière directe (éternuements, toux, baisers) ou indirecte (jouets, verres et ustensiles, etc.)

Les principaux symptômes

Les symptômes des oreillons les plus fréquents sont :

  • Gonflement (souvent visuellement impressionnant) des ganglions du cou, près des oreilles, qui se prolonge jusqu’aux joues
  • Fièvre légère à modérée
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs aux oreilles
  • Douleurs à la déglutition
  • Fatigue et faiblesse généralisée
  • Perte d’appétit

Si les symptômes précédents sont accompagnés de ceux qui suivent, il s’agit d’une urgence médicale et il devient nécessaire de consulter au plus vite :

  • Fièvre très élevée (plus de 40˚ C/104˚F)
  • Douleur abdominale
  • Douleur à l’un ou les deux testicules
  • Inflammation dans la région ovarienne
  • Maux de tête très intenses
  • Cou et/ou nuque raide
  • Étourdissement et confusion
  • Convulsions

Diagnostic des oreillons

Le médecin peut généralement reconnaître la présence des oreillons par simple examen physique.

Pour des raisons de statistiques et de santé publique, on recommandera souvent un test sanguin ou un test de salive.

Possibles risques de complications

Il peut arriver que les oreillons causent des complications :

  • Méningite (1 à 10 % des cas)
  • Pancréatite (30 % des cas)
  • Encéphalite (1 cas sur 5000)
  • Orchite/ovarite (20 % des cas, uniquement chez les ados et jeunes adultes): c’est une infection des testicules ou des ovaires. Cette infection peut être assez douloureuse, mais généralement bénigne. Dans certains cas graves, qui sont toutefois extrêmement rares, cette infection peut causer la stérilité.
  • Surdité (d’une ou des deux oreilles)
  • Lorsqu’une femme enceinte a les oreillons, cela peut entrainer une naissance prématurée du fœtus et/ou des malformations

Traitement des oreillons

Comme c’est le cas pour toutes les maladies d’origine virales, il n’existe pas de traitement contre les oreillons.

Le système immunitaire combat de lui-même la maladie en 1 à 2 semaines. IL est possible de diminuer l’intensité des symptômes (fièvre, douleurs, etc.) en administrant de l’acétaminophène (style Tylenol) ou de l’ibuprofène (style Advil.)

La guérison sera plus rapide si l’on met en place ces quelques mesures simples :

  • Repos
  • Hydratation fréquente
  • Consommation d’aliments mous (purées, soupes, yogourts, crèmes glacées, etc.)
  • Application de compresses froides ou tièdes pour soulager la douleur et les gonflements des ganglions.

Prévention des oreillons

La manière de prévention la plus efficace contre les oreillons consiste à se faire vacciner. Le vaccin utilisé immunise conjointement contre les oreillons et la rougeole.

Le vaccin est administré aux bébés en 2 injections, l’une entre 12 et 15 mois et l’autre avant l’âge de 24 mois (ou avant l’entrée à l’école.)

Les adultes n’ayant jamais eu les oreillons (particulièrement les femmes qui cherchent à tomber enceintes) peuvent aussi recevoir le vaccin. Il s’agit alors de 2 injections à un mois d’intervalle.

Si l’on n’a jamais eu les oreillons et que l’on n’est pas vacciné, il faut éviter tout contact direct avec une personne touchée et se laver fréquemment

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires