Ongle incarné

L’ongle incarné est une petite affection, le plus souvent bénigne, qui survient lorsqu’une partie d’un ongle s’insère dans la chair qui l’entoure. Le plus souvent, c’est l’ongle du gros orteil qui devient incarné, mais pas obligatoirement.

Lorsque cela arrive, il y a une légère inflammation qui n’est pas grave en elle-même, mais qu’il faut traiter au plus vite pour éviter l’infection.

Causes de l'ongle incarné

Les causes les plus courantes de l’ongle incarné sont :

  • Des ongles coupés trop courts ou trop arrondis
  • Le port de chaussures trop serrées et étroites
  • Le port de chaussures à talons hauts
  • Des traumatismes répétés, comme la course à pied

Certaines causes, moins fréquentes, peuvent aussi expliquer leur apparition :

  • Une prédisposition génétique
  • La prise de certains médicaments
  • L’arthrose
  • Le développement d’une excroissance de chair sous l’ongle

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Tout le monde, des nourrissons aux personnes âgées, peut avoir un ongle incarné. Certaines personnes y sont toutefois plus sensibles :

  • Celles qui ont des ongles très épais ou très courbés (en forme de pince)
  • Les personnes âgées, car leurs ongles ont tendance à épaissir
  • Les personnes qui transpirent beaucoup des pieds
  • Les personnes qui font de l’arthrose aux orteils

Contagion

L’ongle incarné n’est pas contagieux.

Les principaux symptômes

Les symptômes de l’ongle incarné sont faciles à détecter. Ils incluent :

  • Une rougeur
  • Une douleur lancinante
  • Un gonflement de la chair autour de l’ongle
  • Parfois, une plaie avec du pus
  • Un bourrelet de chair au bord de l’ongle, très douloureux, qui saigne facilement au contact

Diagnostic

Un simple examen de la région douloureuse est suffisant pour permettre au médecin de diagnostiquer l’ongle incarné.

Possibles risques de complications

L’ongle incarné est le plus souvent bénin, mais il doit être traité rapidement, car il peut entrainer certaines complications :

  • En cas de fréquentes récidives
  • En cas d’infection

De plus, les personnes diabétiques et celles qui souffrent de troubles de la circulation sanguine devraient consulter le plus vite possible un médecin aux premiers symptômes de l’ongle incarné.

Traitement de l'ongle incarné

Le traitement de l’ongle incarné se fait de la manière suivante. Il faut répéter ces étapes matin et soir :

  • Tremper le pied touché dans de l’eau tiède additionnée de sel ou de savon antibactérien pendant 15-20 minutes pour bien ramollir l’ongle.
  • Insérer délicatement un petit morceau de coton stérile entre la chair et le bord de l’ongle, pour lui permettre de pousser sans s’enfoncer encore plus.
  • Appliquer quotidiennement une crème ou un onguent antibiotique sur la région douloureuse, jusqu’à la disparition de l’inflammation.

Il ne faut pas couper l’ongle avant qu’il ait repoussé de quelques millimètres.

En cas d’infection, ou si un bourrelet de chair empêche le traitement à domicile, il faut consulter un médecin qui procèdera à une petite intervention chirurgicale avec un anesthésiant local.

Si les récidives sont très fréquentes, il est possible en effet que ce soit la matrice qui fasse pousser l’ongle de manière « tordue. » Le médecin choisira alors de retirer la matrice de l’ongle au complet, jusqu’à sa base. Cela se fait au moyen d’un produit chimique (le phénol), ou encore au laser, par radiofréquence ou par cautérisation.

Prévention de l'ongle incarné

Les moyens d’éviter les ongles incarnés sont :

  • Porter des chaussures confortables, à la bonne taille (parfois les pieds s’élargissent avec l’âge, alors il est possible qu’on doive changer de taille)
  • Éviter les souliers trop serrés, trop pointus
  • Éviter de porter des talons hauts fréquemment et pour plusieurs heures d’affilée
  • Ne pas couper les ongles des orteils trop courts ou en arrondi. Il est préférable d’utiliser un ciseau plutôt qu’un coupe-ongle

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.
 

Vous aimerez aussi

Commentaires