Névralgie sciatique

Le nerf sciatique est le plus gros nerf de l’anatomie humaine. Il commence au bas de la colonne vertébrale, juste au-dessus du coccyx, et se divise en deux pour descendre le long de chaque jambe. En cas de « névralgie sciatique », ou sciatique comme on l’appelle communément, le nerf devient irrité et cause une douleur souvent infernale qui va de la fesse et descend le long de la jambe jusqu’au pied. La douleur ne touche habituellement qu’un seul côté du corps.

La sciatique n’est pas une maladie en tant que telle, mais plutôt un symptôme d’une autre affection. La sciatique peut être causée par une compression physique du nerf ou par une inflammation ou lésion.

Causes de la névralgie sciatique

La hernie discale est à l’origine de la majorité des sciatiques, mais d’autres causes peuvent également être à l’origine d’une irritation du nerf sciatique :

  • Une mauvaise posture
  • Une maladie du squelette (ostéoporose)
  • Traumatisme (fractures, contusions)
  • Une malformation de la colonne vertébrale (scoliose, par exemple)
  • Un traumatisme tels un choc ou un coup
  • Un cancer des os

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Environ 2 % de la population âgée de 35 à 60 ans souffre de sciatique chaque année. Les facteurs de risques les plus fréquents sont :

  • La taille : les personnes très grandes en souffrent plus souvent
  • L’âge : entre 35 et 60 ans
  • L’obésité
  • La grossesse
  • Le fait de porter souvent des charges lourdes
  • L’immobilité : rester assis de longues heures chaque jour (à cause du travail, par exemple)
  • Le port fréquent de talons hauts

Contagion

La sciatique n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes

Les signes d’une irritation du nerf sciatique sont :

  • Une douleur lancinante qui part de la fesse et descend le long de la jambe. Si la sciatique est causée par une hernie, l’emplacement du disque vertébral atteint définit la longueur de la sciatique : elle peut s’arrêter au genou, dans le mollet, ou dans les orteils.
  • Sensation de picotement.
  • Crampes.
  • Engourdissement.
  • Perte de sensibilité dans la jambe concernée.
  • Parfois, difficultés à bouger la jambe.

De plus, la douleur ressentie est différente dans chaque cas : elle peut être fulgurante ou diffuse, constante ou ponctuelle, etc. La toux, l’effort physique, les éternuements ou les rires peuvent augmenter la douleur.

Diagnostic

La sciatique est une affection relativement courante et son diagnostic est facile à poser. Il requiert un examen physique complet, un questionnaire détaillé sur les symptômes ressentis, des tests (radiographie, IRM, scanner, etc.)

Possibles risques de complications

Les complications liées à la sciatique sont rares, mais elles peuvent survenir. On parle de sciatique hyperalgique en cas de douleurs insupportables (même en prenant des antalgiques), de difficultés à uriner ou aller à la selle, d’une impossibilité totale de mouvement de la jambe.

Il est alors nécessaire de consulter d’urgence un médecin.

Traitement de la névralgie sciatique

Dans la majorité des cas, la sciatique se soigne en 3-4 semaines avec des soins adéquats. Le traitement comprend :

  • Des médicaments contre la douleur
  • Des relaxants musculaires
  • Une activité physique légère, comme la marche ou la natation

Lorsque la douleur persiste au-delà d’un mois, mais qu’elle reste supportable, on préconise de la physiothérapie (massages, électrothérapie, application locale de chaleur.)

Enfin, si rien ne fonctionne ou que la douleur est intolérable, on envisage une chirurgie.

Prévention de la névralgie sciatique

On ne peut pas toujours prévenir les sciatiques, mais certaines mesures sont bénéfiques :

  • Maintenir un poids santé.
  • Muscler son dos à l’aide d’exercices spécifiques, pour qu’il y ait moins de pression sur la colonne vertébrale.
  • Améliorer sa posture globale.
  • Pratiquer une activité physique régulière.
  • Éviter de rester immobile pendant de longues périodes : se lever, faire des étirements, etc.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires