Mycoses

Les mycoses sont des infections de la peau qui sont dues à la présence de champignons microscopiques sur la peau.

Les mycoses peuvent se développer sur les ongles, les pieds (communément appelé pied d’athlète), le torse, les régions génitales, buccales et anales, autour des yeux. Elles sont le plus souvent bénignes, mais peuvent entrainer des inconforts sérieux dans certains cas.

Causes des mycoses

Les mycoses sont causées par des champignons. En fait, ces champignons sont toujours sur notre peau et ne cause le plus souvent pas de problèmes, mais il peut arriver que des conditions favorables à leur reproduction surviennent, ce qui entraine des lésions cutanées. Les champignons qui sont le plus fréquemment à l’origine des mycoses sont :

  • Des levures (candida albicans), qui sont presque toujours présentes dans la bouche, le vagin, l’anus et sur la peau. Celles-ci se reproduisent parfois de manière incontrôlable, lorsque le système immunitaire est affaibli ou que la flore cutanée est modifiée.
  • Des dermatophytes : ces champignons vivent sur les tissus « morts » (ongles, cheveux, peau morte) et peuvent dans certains cas être transmis par les animaux de compagnie, comme chiens, chats ou hamsters.

Qui est touché par les mycoses? Quels sont les facteurs de risque?

N’importe qui peut être touché par les mycoses, à un moment ou un autre. Les facteurs suivants peuvent augmenter les risques :

  • Avoir des lésions cutanées (sur les pieds, entre les orteils, etc.)
  • Avoir des mauvais souliers qui ne laissent pas respirer, ou garder ses souliers pendant de longues heures (par exemple, lors d’un voyage)
  • Avoir un système immunitaire faible
  • Prendre certains médicaments (antibiotiques, stéroïdes, certains traitements contre le cancer)
  • Marcher pieds nus dans des endroits publics
  • L’obésité : les champignons se développent plus facilement dans les lieux humides, comme les plis de la peau (fréquents en cas d’excès pondéral)
  • Changement de la flore cutanée : par exemple, en cas de nouveau partenaire sexuel, ou lorsqu’on porte des sous-vêtements en matière synthétique qui laissent mal respirer la peau

Contagion

Contrairement à une idée répandue, on ne peut pas « attraper » une mycose à levures. Les champignons sont déjà présents dans notre organisme. On peut seulement augmenter les risques et favoriser leur reproduction dans certaines conditions qui leur sont favorables.

Les mycoses à dermatophytes peuvent être attrapées lors d’un contact direct avec une personne ou un animal porteur du champignon, ou encore par contact indirect (pieds nus dans une piscine, par exemple)

Les principaux symptômes

Pour les mycoses vaginales :

  • Sensation de brûlure et de démangeaisons
  • Écoulement et dépôts blanchâtres
  • Douleurs modérées pendant les rapports sexuels

Pour les mycoses de la peau :

  • Lésions cutanées qui suintent et pèlent.
  • Taches rouges qui changent de couleur pendant leur développement (rose, brunâtres)
  • Plaques dans les cheveux et/ou la barbe, avec parfois une perte de cheveux.
  • Pied d’athlète : plaques qui piquent et suintent entre les orteils et parfois sur la plante du pied.

Pour les mycoses des ongles :

  • Ongles qui s’épaississent et se déforment.
  • Changement de couleur : les ongles deviennent jaunes.

Diagnostic des mycoses

Le médecin pose son diagnostic en se basant sur un examen approfondi des mycoses, sur un prélèvement des squames (peau qui pèle, le cas échéant) ou du liquide qui s’écoule des lésions.

Possibles risques de complications

Les mycoses sont le plus souvent des affections bénignes. Lorsque la personne touchée a un système immunitaire très affaibli (en cas de VIH-Sida, diabète ou traitement contre le cancer, par exemple), il peut arriver que les infections se propagent à plusieurs organes internes. On les appelle alors des mycoses « systémiques. »

Traitement des mycoses

Selon la localisation et l’étendue des mycoses, plusieurs traitements sont disponibles. Votre médecin choisira celui qui s’applique le mieux à votre cas personnel :

  • Crèmes ou poudres ou vaporisateurs antifongiques pour les lésions légères à modérées.
  • Comprimés à prendre par voie orale pour les cas plus avancés.

Prévention des mycoses

Même si on ne peut totalement éviter le risque de souffrir un jour d’une mycose, voici quelques moyens de minimiser leur risque :

  • Toujours bien se sécher après s’être lavé, en portant une attention particulière entre les plis cutanés
  • Ne pas partager ses articles de soin personnel ou ses souliers
  • Ne pas marcher pieds nus dans les lieux publics
  • Utiliser un savon qui ne modifie pas l’acidité naturelle de la peau
  • Porter des souliers et des sous-vêtements qui laissent respirer la peau

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.


 

Vous aimerez aussi

Commentaires