Maladie du légionnaire

La maladie du légionnaire, ou légionellose, est un type de pneumonie grave, d'origine bactérienne. Elle peut être mortelle pour les individus vulnérables. Elle fut découverte en 1979, alors que près de 200 légionnaires de l'armée américaine réunis en congrès à Philadelphie développèrent une pneumonie qui en tua environ une trentaine.

Quelles sont les causes de la maladie du légionnaire?

  • La maladie du légionnaire est causée par une bactérie de type Legionella. Elle vit principalement dans l'eau ou dans un sol humide et peut se répandre rapidement dans l'air dans un bâtiment où on trouve des systèmes de ventilation, de climatisation ou de chauffage inadéquats. C'est par le truchement de ces systèmes que la maladie se transmet à l'humain, ainsi que par les spas, les appareils de respiration artificielle etc.
  • Cette même bactérie peut également causer une infection de gravité minime, dont les symptômes ressemblent plutôt à ceux d'une grippe : la fièvre de Pontiac.
  • Une grande partie des sujets exposés à la bactérie de la maladie du légionnaire ne développeront aucun symptôme.
  • C'est lorsque la bactérie est inhalée ou aspirée que l'infection peut se développer. Il semble que le fait de boire l'eau ne provoque pas la maladie, à moins que des gouttelettes soient aspirées au même moment.
  • Les éclosions surviennent dans des établissements de bonne taille, tels que les hôpitaux, hôtels ou immeubles à bureaux, le plus souvent mal entretenus, ou sujets aux dépôts de tartre ou aux algues.

Qui est touché par la maladie du légionnaire? Quels sont les facteurs de risque?

La maladie du légionnaire peut se développer chez tout le monde. Une certaine partie de la population a cependant plus de risques de la contracter :

  • Les personnes d'âge moyen et les personnes âgées
  • Les personnes souffrant de cancer, de troubles rénaux chroniques, de diabète ou de toute autre maladie chronique sont plus sujets à contracter la maladie
  • Les personnes qui ont déjà une maladie respiratoire chronique, comme l'asthme, sont plus à risque
  • Les personnes hospitalisées dans un service de soins intensifs peuvent contracter la maladie par le biais des appareils d'intubation
  • Les fumeurs sont plus à risque, tout comme les gros consommateurs d'alcool
  • Les gens ayant une immunité affaiblie par une maladie, un traitement ou une greffe présentent un risque plus élevé
  • Les gens qui fréquentent des établissements à risque tels que ceux mentionnés plus haut sont plus à risque d'entrer en contact avec la bactérie

Contagion

Contrairement à d'autres types de pneumonies, notamment celles d'origine virale, il semblerait que la maladie du légionnaire ne se propage pas d'un individu à un autre. Elle ne serait donc pas contagieuse.

Quels sont les principaux symptômes de la maladie du légionnaire?

La maladie du légionnaire a une période d'incubation qui varie entre deux et dix jours, après quoi on assiste typiquement à l'apparition des symptômes suivants :

  • Fatigue intense
  • Forte fièvre et frissons, éventuellement délire
  • Maux de tête, confusion et pertes de mémoire peuvent se manifester
  • Perte d'appétit
  • Respiration sifflante, souffle court, toux sèche, douleurs à la poitrine
  • Lèvres et bouts des doigts bleuis (à cause du manque d'oxygène)
  • La mort survient dans 5 à 20 % des cas de maladie du légionnaire.

Pour la diagnostiquer

La seule analyse des symptômes ne permet pas de conclure à la maladie du légionnaire, puisqu'elle peut facilement être confondue avec d'autres types de pneumonies graves. On devra procéder à des analyses d'urine pour détecter les anticorps spécifiques à la bactérie, voire à l'analyse de prélèvements sanguins ou de tissu pulmonaire, pour en isoler la bactérie.

Quand doit-on consulter?

On consulte pour la maladie du légionnaire dès l'apparition des premiers symptômes de pneumonie afin de recevoir un diagnostic clair et un traitement approprié.

Quelles sont les complications possibles?

  • La maladie du légionnaire est une maladie grave qui, si elle n'est pas traitée correctement, peut amener des complications sérieuses, surtout chez les patients déjà fragiles (jeunes enfants, personnes âgées, personnes déjà malades).
  • La légionellose cause la mort dans 5 % à 20 % des cas. Dans les cas d'éclosions dans des hôpitaux, les taux de décès sont souvent beaucoup plus dramatiques, pouvant  varier entre 50 % et 80 %.

Comment traite-t-on la maladie du légionnaire?

Puisque la maladie du légionnaire s'agit en fait d'une pneumonie causée par des bactéries, le médecin prescrira des antibiotiques pour 14 à 21 jours. Il faut absolument prendre le traitement jusqu'à la fin, même si les symptômes ont disparu.

La maladie du légionnaire est souvent résistante à plusieurs types d'antibiotiques.

Pour favoriser une guérison rapide, mieux vaut appliquer les conseils généraux ci-dessous.

  • Ne pas fumer tout le temps que durera la maladie
  • Boire beaucoup d'eau
  • Vous reposer
  • Ne pas faire d'activité physique intense
  • Suivre à la lettre les recommandations de votre médecin

Comment prévenir la maladie du légionnaire?

  • Développer une bonne hygiène de vie aide à renforcer l'immunité : éviter le tabac, s'alimenter sainement, se reposer et pratiquer une activité physique régulière.
  • Chez vous, veillez à garder le chauffe-eau à une température adéquate. Une eau stagnante trop tiède favoriserait le développement des bactéries.
  • Nettoyez régulièrement les appareils qui produisent des gouttelettes d'eau, tels que la pomme de douche, le spa, l'humidificateur ou le climatiseur.
  • Dans les gros immeubles, un entretien minutieux des systèmes d'aération et de climatisation, et du bâtiment en général sont essentiels pour prévenir d'éventuelles éclosions de légionellose.
  • Dans un environnement à risque, le port du masque peut limiter l'exposition à la maladie du légionnaire.

Saviez-vous que...

À la fin de l'été 2012, plusieurs cas de maladie du légionnaire ont été diagnostiqués dans un secteur bien précis du centre-ville de Québec, dont certains se sont avérés létaux.  Bien que les taux de létalité de la maladie du légionnaire soient moins élevés que par le passé, cette maladie a la particularité d'être un produit de la technologie moderne, puisque c'est par le biais de telles technologies que la bactérie peut se répandre à grande échelle!

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires