Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une affection dégénérative qui touche le système nerveux central. Petit à petit, les cellules nerveuses (neurones) situées dans certaines zones du cerveau meurent, ce qui entraine des troubles de coordination physique : tremblements, mouvements lents et difficiles, corps raide, etc.

On estime que la maladie touche environ 2 % des personnes de plus de 65 ans. Toutefois, les premiers symptômes n’apparaissent que 10 ans environ après que les premiers neurones soient touchés. La maladie de Parkinson est habituellement diagnostiquée quand la moitié des neurones sont déjà nécrosés. Au Québec, il y a environ 25 000 personnes qui sont diagnostiquées.

Causes de la maladie de Parkinson

On ne connaît pas de cause claire pouvant expliquer l’apparition de la maladie de Parkinson. Les chercheurs pensent qu’il s’agit d’une combinaison de causes pouvant inclure :

  • Des facteurs génétiques, particulièrement lorsque la maladie apparaît avant l’âge de 50 ans
  • Un contact prolongé avec des matières toxiques qui affectent le système nerveux (pesticides, produits chimiques)
  • Des traumatismes crâniens répétés

Enfin, dans tous les cas de la maladie de Parkinson, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, on détecte des carences en dopamine dans une région spécifique du cerveau. La dopamine est l’hormone qui transmet les « instructions » aux muscles et qui assure l’exécution et la fluidité des mouvements.

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Il semblerait que la maladie de Parkinson touche les personnes de plus de 55 ans, et les hommes dans une plus grande proportion que les femmes. De plus, les personnes d’origine caucasienne ont légèrement plus de risque d’en être atteintes que les hispaniques, Noirs ou Asiatiques.

Certains facteurs augmentent le risque d’être atteint de la maladie de Parkinson :

  • Un AVC
  • Une tumeur ou une inflammation au cerveau (une méningite, par exemple)
  • Une intoxication à certains produits chimiques, comme le monoxyde de carbone ou le manganèse
  • Des traumatismes crâniens répétés
  • La consommation de certaines drogues ou médicaments (neuroleptiques)

Contagion

La maladie de Parkinson n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est évolutive et les symptômes se développent donc très lentement. Les troubles moteurs sont ceux qui sonnent l’alerte :

  • Tremblements au repos
  • Muscles rigides
  • Traits du visage figés
  • Timbre de voix monocorde
  • Ralentissement de tous les mouvements

À ces symptômes s’en ajoutent parfois d’autres :

  • Dépression
  • Vertige, baisses de tension
  • Constipation, incontinence
  • Troubles du sommeil
  • Salivation excessive
  • Confusion, pertes de mémoire
  • Réduction de l’odorat
  • Dysfonctionnement sexuel

Diagnostic

Le diagnostic de la maladie de Parkinson repose sur un examen qui vérifie la présence des symptômes cliniques (tremblements, etc.) Ensuite, d’autres examens plus poussés servent à valider le diagnostic : tests de mouvements (doigts, membres, yeux), IRM, scanneur, examen neurologique.

Possibles risques de complications

La maladie de Parkinson n’est pas fatale en elle-même, mais elle réduit grandement l’autonomie des personnes touchées, ce qui nuit à la qualité de vie (des malades et des proches.)

De plus, la rigidité des mouvements peut entrainer des chutes parfois sérieuses.

Enfin, les symptômes de dépression sont présents dans la majorité des cas, avec toutes les complications que cela entraine (allant parfois jusqu’au suicide.)

Traitement de la maladie de Parkinson

Il n’existe aucun traitement qui peut guérir la maladie de Parkinson, mais il est possible de ralentir son évolution grâce à :

  • Des médicaments pour pallier la déficience en dopamine
  • Des médicaments pour traiter les affections secondaires : somnifères, myorelaxants, antidépresseurs, etc.

De plus, plusieurs mesures générales doivent être mises en place afin de faciliter l’autonomie et améliorer la qualité de vie des personnes touchées par la maladie de Parkinson : pratique d’exercices physiques, musculation, stretching, relaxation, soutien psychologique, alimentation santé, etc.

Prévention de la maladie de Parkinson

Il n’existe actuellement aucun moyen connu de prévenir l’apparition de la maladie de Parkinson, mais de nombreuses recherches sont en cours.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires